Analyse AOF clôture France/Europe – Analyse AOF clôture France/Europe – Le CAC 40 repasse au dessus des 5 800 points pour la première fois depuis février 2020 – Foot 2020

39


Publié le

Analyse AOF clôture France/Europe - Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 repasse au dessus des 5 800 points pour la première fois depuis février 2020
Pixabay

(AOF) – Les marchés européens ont fini en légère hausse, mais ont réduit leurs gains en fin de séance dans le sillage du recul de Wall Street. Sur le marché des taux, le calme prévalait après les tensions de la semaine passée. Alors que les rendements d’Etat avaient progressé en raison des craintes d’inflation, les prix dans la zone euro sont ressortis conformes aux attentes en février. De plus, la BCE se tient prête à intervenir si besoin, a indiqué son vice président, Luis de Guindos. L’indice CAC 40 a terminé en progression de 0,29% à 5 809,73 points et l’EuroStoxx50 de 0,10% à 3 710,34 points.

En Europe, Swiss Life a gagné 1,57% à Zurich, à 466,60 francs suisses par action après l’annonce d’un relèvement de 5% de son dividende 2020, à 21 francs par action. Il a pourtant enregistré un bénéfice net en baisse de 13%, à 1,051 milliards de francs, principalement en raison de deux effets exceptionnels non liés à la pandémie : d’une part, une provision de 70 millions pour l’accord prochain avec le Department of Justice et, d’autre part, 49 millions de francs résultant d’un effet fiscal unique positif en 2019 dans le contexte de la réforme suisse de l’imposition des entreprises.

Danone a cédé 1,96% à 56,12 euros. L’annonce d’une scission des fonctions de PDG et la recherche d’un nouveau directeur général semblent laisser sceptiques les investisseurs. Estiment-ils que ces décisions, prises sous la pression de deux fonds activistes, sont trop timorées ? Agacés de l’incapacité du PDG depuis 2004, Emmanuel Faber, à reproduire les performances des concurrents de Danone, Artisan (environ 3% du capital) et Bluebell (moins d1’%), exigeaient la dissociation des postes de président et directeur général ainsi que le départ pur et simple du patron.

Le titre Edenred a clôturé parmi les plus forts replis de l’indice SBF 120 : -4,37% à 45,32 euros. Le spécialiste des solutions transactionnelles a publié avant bourse des résultats 2020 globalement en ligne avec les attentes. Et malgré un exercice chahuté par la crise du Covid-19, le groupe a su limiter la casse, mais ses perspectives, “bien que considérées comme un minimum”, écrit Invest Securities, ont été mal perçues.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L’inflation est restée stable à 0,9% en février en rythme annuel dans la zone euro, a annoncé Eurostat. Elle est conforme aux attentes.

L’Allemagne comptait 9 000 chômeurs de plus en février, selon les données corrigées des variations saisonnières de l’Agence fédérale pour le travail. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne la création de 13 000 postes. Le taux de chômage est resté stable à 6%.

A la clôture, l’euro gagne 0,19% à 1,2073 dollar.