Analyse AOF clôture France/Europe – Le risque d’un déconfinement trop rapide pèse, Powell exclut les taux d’intérêt négatifs – Foot 2020

11

Les Bourses européennes ont nettement reculé mercredi, sur fond de craintes concernant une nouvelle vague épidémique de Covid-19. Ces inquiétudes ont découlé des nouveaux cas découverts en Chine et en Corée du Sud et des mises en garde du docteur Fauci contre un déconfinement trop rapide. Par ailleurs Jerome Powell, le président de la Fed, a prévenu que les dommages causés par la pandémie pourraient être durables, tout en excluant le recours à des taux d’intérêt négatifs. Au son de la cloche, le CAC 40 a perdu 2,85% à 4 344,95 points et l’EuroStoxx50, lui, -2,55% à 2 810,55 points.

En Europe, Aston Martin a perdu près de 14% aux alentours des 33 pence sur la place de Londres, dans le sillage de résultats nettement dans le rouge lors du premier trimestre 2020. Ainsi, l’iconique constructeur automobile a accusé une perte avant impôts de 118,9 millions de livres sterling sur la période, contre -17,3 millions un an plus tôt. De son côté, l’Ebitda ajusté ressort à -46,9 millions de livres, contre +28,3 millions un an plus tôt. Enfin, le chiffre d’affaires s’établit à 78,6 millions de livres, soit une chute de 60% sur un an.

A Paris, Virbac a bondi de plus de 11% à 185,40 euros dans un marché morose. Les investisseurs saluent la cession de sa marque américaine Sentinel au géant américain Merck & Co pour 400 millions de dollars en cash. Avec cette vente, le laboratoire vétérinaire apure sa dette (368,4 millions d’euros à fin 2019) et se désengage d’une activité qui risque de souffrir de la crise à venir. Virbac avait acquis il y a plus de cinq ans Sentinel auprès d’Eli Lilly pour 410 millions de dollars. A l’époque, la division réalisait un chiffre d’affaires proche de 100 millions de dollars, contre 70 millions en 2019.

Scor a progressé de 2,20% à 23,22 euros sur fond de spéculations concernant une nouvelle tentative de Covéa pour se rapprocher du réassureur. Cela découle du rebondissement intervenu dans le rachat de Partner Re par Covéa. ” Au vu des conditions actuelles sans précédent et des importantes incertitudes pesant sur les perspectives économiques mondiales, Covéa a indiqué à Exor que le contexte ne permet pas de réaliser le projet d’acquisition de Partner Re selon les termes initialement envisagés “, a expliqué Covéa.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En mars 2020, la production industrielle a chuté de 11,3% dans la zone euro par rapport à février 2020, selon les estimations d’Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. Le consensus Reuters visait un repli de 12,1%. En mars 2020, par rapport à mars 2019, la production industrielle a diminué de 12,9%. Le marché anticipait -12,4%.

Le produit intérieur brut (PIB) du Royaume-Uni s’est contracté de 2% au premier trimestre 2020, selon une première estimation. Le consensus Reuters visait -2,5%.

Aux Etats-Unis, les prix à la production ont chuté de 1,3% en avril. Les économistes tablaient sur une baisse de 0,5% après -0,2% en mars. Les prix “core”, c’est-à-dire hors alimentation et énergie, ont baissé de 0,3%. Le consensus tablait sur -0,2% après +0,2% en mars.

Aux Etats-Unis, les stocks hebdomadaires de brut ont reculé de 745 000 barils. Les économistes tablaient sur une hausse de 4,147 millions après la progression de 4,59 millions enregistrée la semaine précédente.

Vers 17h45, l’euro cède 0,08% à 1,0839 dollar.

source : AOF

 ■