Analyse AOF clôture France/Europe – Un début de semaine en boulet de canon pour les Bourses européennes – Championnat d’Europe de Football 2020

28


Publié le

Analyse AOF clôture France/Europe - Un début de semaine en boulet de canon pour les Bourses européennes
Pixabay

(AOF) – Les Bourses européennes ont démarré la semaine sur les chapeaux de roues. Les investisseurs sont rassurés par la trêve commerciale conclue entre Bruxelles et Washington et, surtout, par l’adoption au Sénat américain du plan de relance de 1 900 milliards de dollars. Dans le même temps, ce dernier pourrait conduire à une poussée de l’inflation, des craintes qui génèrent des tensions sur les rendements obligataires. Le 10 ans américain évolue actuellement autour de 1,606%. Au son de la cloche, le CAC 40 a gagné 2,08% à 5 902,99 points et l’EuroStoxx 50 a grimpé de 2,65% à 3 766,93 points.

Deliveroo a publié lundi un document détaillant sa volonté de s’introduire en Bourse prochainement. Cette Introduction en Bourse (IPO) pourrait être la plus importante de la place londonienne de ces dernières années. Si le spécialiste britannique de la livraison de repas était valorisé plus de 7 milliards de dollars lors de sa dernière levée de fonds en janvier, il pourrait valoir jusqu’à 10 milliards de dollars lors de son IPO, selon le Financial Times.

Le secteur aéronautique était bien orienté aujjourd’hui sur la place de Paris, alors qu’une page de l’ère Trump se tourne. Ainsi, Airbus s’est adjugé 5,34%, Safran +5,42% et Thales +2,14%. Les Etats-Unis et l’Union Européenne (UE) se sont mis d’accord vendredi afin de suspendre pour une période initiale de 4 mois les tarifs douaniers imposés dans le cadre du conflit de longue haleine opposant Airbus et Boeing sur leurs subventions publiques respectives. Cette trêve sera mise à profit pour aplanir les différends sur une base pérenne.

Plus le temps passe moins les chances de voir partir ensemble en séminaire le top management de Veolia (+0,62% à 22,84 euros) et Suez (+0,79% à 17,80 euros) s’amenuisent. Dernier épisode en date dans la bataille que se livrent les deux champions de l’environnement : le projet supposé de Suez de vendre des actifs dans les déchets en Australie et en Grande-Bretagne. De quoi faire voir rouge au PDG de Veolia, Antoine Frérot qui compte bien mettre la main sur une société intacte et non vidée en partie de sa substance.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En janvier, la production industrielle en Allemagne a reculé de 2,5% sur un mois. Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une hausse de 0,2% après + 1,9% en décembre (contre une stabilité donnée en estimation initiale).

L’indice Sentix, qui mesure le sentiment des investisseurs en zone euro, est ressorti à 5 en mars 2021, après -0,2 en février. Le consensus attendait 1 pour mars.

Aux Etats-Unis, les stocks des grossistes ont progressé de 1,3% au mois de janvier 2021 sur un mois, un chiffre conforme aux attentes du marché. Ils avaient augmenté de 0,6% (chiffre révisé de +0,3%) en décembre 2020.

Vers 17h45, l’euro recule de 0,47% à 1,1856 dollar.