Analyse AOF clôture France/Europe – Une clôture en territoire négatif pour les Bourses européennes – Euro 2020

25

(Crédits photo : – L. Grassin )

(AOF) – Les Bourses européennes ont finalement clôturé dans le rouge ce mardi. La reprise de la pandémie de Covid-19, l’absence d’accord sur le plan de relance américain et les tensions persistantes entre Pékin et Washington ont eu raison de la hausse des indices de la mi-journée. Face à ces facteurs d’incertitudes, les bonnes statistiques immobilières américaines et les résultats trimestriels meilleurs que prévu de Walmart et Home Depot n’auront pas suffi. La prudence l’a emporté. Au son de la cloche, le CAC 40 a reculé de 0,68% à 4 938,06 points et l’EuroStoxx 50 a perdu 0,49% à 3 289,64 points.

Marks & Spencer (M&S) a trébuché aujourd’hui à la bourse de Londres et a reculé de 4,89% à 108,05 pence. La chaîne de magasins d’habillement, de décoration et d’alimentation a annoncé la suppression de quelques 7 000 postes, soit près de 10% de ses effectifs, au cours des trois prochains mois. “Il s’agira notamment de départs dans notre centre de soutien central, dans les directions régionales et dans nos magasins britanniques”, a déclaré le groupe. “Nous prévoyons qu’une part importante de ces départs se fera par le biais de départs volontaires et de retraites anticipées”.

Confronté à l’assaut des deux plus importants actionnaires de son groupe, Vivendi et Amber Capital, Arnaud Lagardère a porté hier sa ” botte de Nevers “. Le Conseil de Surveillance a approuvé le renouvellement par anticipation de son mandat de Gérant pour une durée de quatre ans à compter du 17 août 2020 alors que celui-ci était éventuellement prévu pour mars prochain. En Bourse, cette annonce a pesé sur l’action Lagardère : -3,39% à 15,10 euros. Il y a une semaine, Vivendi et Amber Capital avaient annoncé un pacte d’actionnaires afin d’être représenté au Conseil de Surveillance.

S&P Global Ratings a dégradé sa notation de crédit long terme sur Accor de BBB- à BB+. La perspective est négative. Cette décision découle de l’impact de la crise du Covid-19 sur le groupe hôtelier. L’agence de notation estime qu’il sera plus long et plus coûteux que prévu pour Accor de réduire ses coûts fixes et de rétablir son activité et son profil financier. S&P anticipe un Ebitda négatif cette année. En Bourse, Accor a cédé 1,20% à 23,03 euros.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Les permis de construire de juillet ont atteint 1,495 million d’unités en rythme annuel en juillet aux Etats-Unis, contre un consensus Briefing.com de 1,332 million et 1,258 million en juin, chiffre révisé de 1,332 million.

Les mises en chantier ont atteint 1,946 million d’unités en rythme annuel en juillet aux Etats-Unis, contre un consensus Briefing.com de 1,23 million et 1,22 million en juin, chiffre révisé de 1,186 million.

Vers 17h45, l’euro gagne 0,42% à 1,1925 dollar.