Analyse mi-séance AOF France/Europe – L’attente de l’emploi américain et les tensions sino-américaines pèsent sur le CAC 40 – Championnat d’Europe de Football 2020

19
Découvrez la méthode incroyable des Gains aux paris sportifs qui peut atteindre jusqu'à 1.800€ en 18 jours en jouant toujours la même mise sur chaque match ! Pas de martingale ! Pas d'artifice ! Que du simple et vrai ! Accédez à la méthode

(AOF) – Les marchés européens reculent légèrement, la prudence étant de rigueur avant l’annonce de chiffres de l’emploi aux Etats-Unis. 1,474 million de créations d’emplois sont attendus en juillet et le taux de chômage devrait baisser de 0,6 point à 10,5%, selon le consensus Reuters. L’enquête ADP sur l’emploi privé avait fortement déçu mercredi. La séance est aussi marquée par la sitation tendue entre les Etats-Unis et la Chine, les premiers voulant bannir les applications TikTok et WeChat du pays. Vers 12h05, le CAC 40 perd 0,55% à 4 858 points et l’EuroStoxx50, 0,29% à 3 231 points.

Jean-Sébastien Jacques, le directeur général de Rio Tinto, est pris en pleine tempête. Il est en effet demandé au français de démissionner alors qu’un scandale autour de la destruction d’un site sacré aborigène en Australie bat son plein. Le site en question contiendrait un gisement de minerai de fer évalué à 135 millions de dollars. “Apparemment, M. Jacques, en tant que directeur général du groupe, a dépassé les limites de la responsabilité”, a déclaré James Fitzgerald, responsable de la stratégie de l’Australian Centre for Corporate Responsibility, un groupe de défense des actionnaires.

L’action SES est sous pression, comme l’ensemble du marché, perdant 1,44% à 6,14 euros. Pour tenir compte des effets du Covid-19, l’opérateur de satellites a mis à jour ses perspectives 2020 et vise un Ebitda ajusté de 1,12 à 1,16 milliard d’euros, dont 40 à 60 millions de coûts de mesures “exceptionnelles” destinées à limiter l’impact de la pandémie. Les revenus du groupe sont anticipés entre 1,86 et 1,9 milliard d’euros, dont de 1,09 à 1,11 milliard pour la Vidéo.

Altarea (4,38% à 123,80 euros) a généré au premier semestre un résultat net récurrent de 118,2 millions d’euros, en hausse 7,2%. Il représente 7,05 euros par action (+2,6%). Le chiffre d’affaires a augmenté de 8,1% à 1,383 milliard d’euros, tiré par la croissance du chiffre d’affaires Logement (+19,5%). La dette nette est en baisse de 103 millions à 2,372 milliards d’euros et le ratio de LTV, correspondant à l’endettement, est stable à 33,4%. L’Actif net réévalué, qui représente la valeur des actifs, est de 163,1 euros par action (-2,7% hors dividende), impacté par la baisse des valeurs commerce.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Entre fin mars et fin juin 2020, l’emploi salarié du secteur privé a reculé de 0,6 % en France, soit 119 400 destructions nettes d’emplois, après déjà -497 500 le trimestre précédent, a annoncé l’Insee. Sur un an, l’emploi salarié privé se replie de 2,5 %, soit -480 800 emplois. Il retrouve un niveau comparable à celui de fin juin 2017.

La production industrielle a augmenté de 12,7 % en juin après une progression de19,9 % en mai, a annoncé l’Insee. Elle est supérieure au consensus Reuters s’élevant à 8,9%. La production a également continué de se redresser dans l’industrie manufacturière : +14,4 % après +22,2 % en mai. Au cours du deuxième trimestre, la production est en nette diminution dans l’industrie manufacturière (−18,9 %), comme dans l’ensemble de l’industrie (−17,1 %).

En France, le solde budgétaire du mois de juin 2020 s’élève à -124,9 milliards d’euros après -117,9 milliards en mai et -92,1 milliards en avril.

L’excédent commercial allemand a atteint les 15,6 milliards d’euros en juin, contre 7,1 milliards le mois précédent. La production industrielle a, elle, crû de 8,9% lors du même mois, battant le consensus de +8,1%, après +7,4% (révisé de +7,8%) en mai.

Les Etats-Unis publieront leur rapport sur l’emploi en juillet à 14h30, puis les stocks des grossistes en juin à 16h00.

Vers 12h00, l’euro perd 0,52% à 1,1815 dollar.