Analyse mi-séance AOF France/Europe – Les marchés montent grâce à Powell, au milieu d’une pléiade de résultats – Euro 2020

175

(AOF) – Les Bourses européennes sont toutes dans le vert à la mi-séance, dans la lignée de la clôture de Wall Street hier soir. Les marchés américains avaient été soutenus par les déclarations une nouvelle fois rassurante de Jerome Powell, qui a réitéré l’engagement de la Fed pour soutenir la reprise et répété sa sérénité concernant la situation de l’inflation. La journée est également marquée par une vague de résultats, pas tous satisfaisants: ainsi, Axa fait figure de star du jour, alors que Safran souffre. A la mi-journée, le CAC 40 gagne 0,42% à 5 822,2 pts et l’Euro Stoxx 50, 0,34% à 3 715,5 pts.

Munich Re (+2,2% à 246,70 euros) a publié un bénéfice net de 1,21 milliard d’euros en 2020, en baisse de 55% par rapport à 2019 et sous les attentes des analystes, malgré une quasi-stabilité au quatrième trimestre: 212 millions d’euros, contre 217 millions un an auparavant. L’exercice a été marqué par un niveau élevé de pertes liées au Covid-19, estimé par le réassureur allemand à 3,4 milliards d’euros, en ligne avec ce qu’attendait JPMorgan, dont 370 millions en Vie et Réassurance et environ 3 milliards en IARD.

Safran accuse la plus forte baisse du CAC 40 ce matin, avec un repli de 3,47% à 116,80 euros. Les investisseurs sanctionnent des résultats 2020 fortement dégradés par l’immobilisation du Boeing 737 MAX et, surtout, la crise du Covid-19. Une pandémie qui devrait continuer à peser sur l’activité de l’équipementier pour l’aérospatiale et la défense en 2021, notamment du côté des services pour moteurs civils. Ces derniers sont particulièrement rentables.

Axa progresse de 3,45% à 21 euros, soit la plus forte hausse de l’indice CAC 40 après avoir dévoilé des résultats 2020 pénalisés à hauteur de 1,5 milliard d’euros par des sinistres liés à la pandémie. Malgré tout, l’assureur a annoncé une bonne nouvelle pour les actionnaires, puisqu’il proposera un dividende de 1,43 euro par action, dépassant le consensus s’élevant à 1,38 euro. Il avait versé seulement 0,73 euro au titre de l’exercice 2019.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En février 2021, la confiance des ménages dans la situation économique est quasi stable en France. À 91, l’indice qui la synthétise perd un point et demeure sous sa moyenne de longue période.

La confiance des consommateurs en zone euro a légèrement progressé en février, ressortant -14,8, conforme aux premières estimations, contre -15,5 le mois précédent.

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance à 14h30 de la deuxième estimation du PIB américain du quatrième trimestre 2020, des inscriptions hebdomadaires au chômage et des commandes de biens durables pour le mois de janvier.

Vers midi, l’euro progresse de 0,52% à 1,2228 dollar.

2021 Agence Option Finance (AOF) – Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu’elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l’utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance