Analyse mi-séance AOF France/Europe – Les marchés reprennent leur souffle avant la réunion virtuelle de Jackson Hole – Euro 2020

10

Les marchés actions européens évoluent en territoire négatif en attendant la visioconférence des banquiers centraux avec pour point d’orgue le discours du président de la Réserve fédérale américaine en ouverture de cette réunion virtuelle. Les investisseurs s’attendent notamment à l’annonce de mesures afin de relancer l’inflation aux États-Unis. A Paris, Bouygues a publié des résultats semestriels au-dessus des attentes. Vers 12h, le CAC 40 est en repli de 0,64% à 5 016,27 points, l’EuroStoxx50 perd 0,69% à 3 333,52 points. Wall Street est attendu en légère baisse.

En Europe, ça va mal pour Rolls Royce à la bourse de Londres: le fabricant de moteurs d’avions perd ce matin près de 5,71% à 238,55 pence, après la publication de mauvais résultats au cours du premier semestre 2020. En effet, la crise du Covid-19 a lourdement affecté l’activité du britannique, celui-ci ayant creusé ses pertes sous-jacentes à 3,33 milliards de livres sterling, soit une multiplication par près de 120 en un an. Les pertes opérationnelles se chiffrent à 1,67 milliards de livres, après un bénéfice de 203 millions l’an dernier. Ce, à cause d’une perte d’1,2 milliard dans l’aérospatiale civile.

A Paris, Bouygues (+3,58% à 34,71 euros) s’empare de la tête de l’indice phare parisien dans la foulée de la publication de ses résultats au premier semestre 2020. Le marché apprécie des résultats supérieurs aux attentes, notamment pour l’activité télécoms. Le chiffre d’affaires du groupe ressort ainsi à 14,758 milliards d’euros, soit une baisse due 15% à périmètre et change constants, au-dessus des attentes des analystes de 14,215 milliards.

Eiffage (-2,55% à 80,30 euros) a publié une perte nette (part du groupe) de 8 millions d’euros au premier semestre de son activité 2020 contre +290 millions un an plus tôt. Le résultat opérationnel courant est, pour sa part, en baisse de 68,7% à 262 millions d’euros. Le chiffre d’affaires de l’expert de la construction et des concessions est en repli de 18,9% (en structure réelle) à 6,918 milliards. Le carnet de commandes du groupe est en hausse de 15% sur 12 mois à 17,1 milliards d’euros.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, l’indicateur qui synthétise le climat des affaires, calculé à partir des réponses des chefs d’entreprise des principaux secteurs d’activité marchands, gagne 7 points au mois d’août 2020. À 91, il reste cependant en deçà de sa moyenne de long terme (100).

En zone euro, la masse monétaire M3 a progressé de 10,2% au mois de juillet 2020 après avoir avancé de 9,2% un mois plus tôt. Le consensus anticipait +9,2%.

Aux États-Unis, la deuxième estimation du PIB du deuxième trimestre et les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage seront publiées à 14h30.

Vers 12h, l’euro s’effrite de 0,05% à 1,1825 dollar

source : AOF

 ■