Atos : Résultats annuels 2020 – Championnat d’Europe 2020

42

Niveau record de prise de commandes

Tous les objectifs de 2020 ont été atteints

Prises de commandes à 13 330 millions d’euros, +10% à taux de change constant,
Ratio prise de commandes sur chiffre d’affaires de 119% (excluant le renouvellement de Siemens pour 3 milliards d’euros) et de 130% au quatrième trimestre

Chiffre d’Affaires à 11 181 millions d’euros, -3,0% en organique grâce à un profil résilient
Reprise progressive par rapport au deuxième trimestre comme prévu

Cloud, Digital, Sécurité et Décarbonation à 46% du chiffre d’affaires (40% en 2019)

Marge opérationnelle à 1 002 millions d’euros
9,0% du chiffre d’affaires grâce aux actions fortes sur les coûts (10,1% en 2019)

Flux de Trésorerie Disponible à 513 millions d’euros

Résultat net part du Groupe à 550 millions d’euros
Bénéfice par action dilué normalisé à 6,65 euros

10 acquisitions pour accélérer la transformation du Groupe

Objectifs 2021 : Retour à la croissance
et une voie claire vers l’atteinte des cibles à moyen terme

Paris, le 18 février, 2021 : Atos, un leader international de la transformation digitale, annonce aujourd’hui ses résultats 2020.

Elie Girard, Directeur Général, a déclaré : « Au cours du dernier trimestre de 2020, malgré la COVID-19, le Groupe a de nouveau affiché un très fort dynamisme commercial, permettant d’enregistrer un niveau record de prise de commandes. Je tiens à remercier les 105 000 salariés qui ont pris soin de nos clients avec tant d’attention tout au long de l’année, atteignant l’ensemble de nos objectifs annuels fixés dès le mois d’avril. Plus particulièrement, le chiffre d’affaires s’est amélioré au cours du deuxième semestre, nous avons mis en œuvre un programme structurel sur les coûts, et la génération de trésorerie est restée forte.

Ces réalisations sont le résultat de l’accélération du Groupe pour poser des bases durables de croissance et cela au moment même où toutes les entreprises doivent évoluer dans leur parcours numérique : la redéfinition de notre offre, de notre approche commerciale, et de notre modèle opérationnel à travers notre programme Spring ; le lancement de notre offre Atos OneCloud ; le renforcement de nos métiers dans le domaine de la Sécurité Numérique et de la Décarbonation ; la poursuite de nos acquisitions ciblées avec 10 transactions au cours de l’année dans le Numérique, le Cloud, la Sécurité et la Décarbonation ; et la confirmation de notre position de leader dans les technologies émergentes comme le quantum.

Le Groupe a également progressé rapidement sur toutes les dimensions Environnement, Social et Gouvernance (ESG) – diversité à tous les niveaux, inclusion numérique, éthique, réduction spectaculaire de l’intensité carbone – en s’assurant que toutes les initiatives soient intégrées dans nos activités au quotidien, ce qui correspond à la seule façon d’atteindre une véritable durabilité. Dans le même temps, nous sommes fiers d’annoncer l’avancement de notre objectif d’atteindre « zéro émission nette » d’ici 2028, renforçant ainsi notre position de numéro 1 dans ce domaine au plan mondial.

Toutes les actions entreprises par le Groupe sont entièrement axées sur la réalisation de notre programme de croissance et de nos cibles à moyen terme pour accroître la valeur actionnariale. À cet égard, les objectifs que nous nous sommes fixés aujourd’hui pour 2021 marquent une année de rebond et en ligne avec notre plan à moyen terme. »

 

Chiffres financiers clés 2020

Les comptes consolidés et sociaux de l’exercice clos le 31 décembre 2020 d’Atos ont été arrêtés par le Conseil d’Administration réuni le 17 février 2021. Les procédures d’audit sont en cours.

€M     Variation Variation à taux de change constant
2020 2019
Chiffre d’affaires1 11 181   11 529   -3,0% -2,3%
Marge opérationnelle1 1 002 1 163      
% taux de marge opérationnelle1 9,0% 10,1%  -112 bps  
Excédent Brut Opérationnel (EBO) 1 661 1 802    
% taux d’EBO 14,9% 15,5% -70 bps  
Résultat net normalisé 2 725 834      
Résultat net2 550   414       
Flux de trésorerie disponible 3 513   605      
Dette nette 467   1 736      

Le chiffre d’affaires s’est élevé à 11 181 millions d’euros, -3,0% en organique et -2,3% à taux de change constant. Dans le contexte de la crise de la COVID-19 et des restrictions et confinements dans la plupart des pays où le Groupe exerce ses activités, la baisse des revenus a été limitée grâce au profil d’activité résilient. En effet, le Groupe a bénéficié d’une forte demande de migrations vers le Cloud, des solutions de Digital Workplace pour permettre à chacun de travailler à distance, et de services en Big Data & Cybersecurity. À l’inverse, les revenus ont été impactés par le report de projets applicatifs ainsi que par une moindre fertilisation sur les contrats existants.

La marge opérationnelle a atteint 1 002 millions d’euros représentant 9,0% du chiffre d’affaires, comparé à 10,1% en 2019 à périmètre et taux de change constants. Le Groupe a atteint le bas de la fourchette de ses objectifs fixés dès avril 2020, au début de la crise de la COVID-19, et avant sa prolongation tout au long de l’année, ainsi que de nouvelles mesures de confinement et de restrictions.

Le résultat net normalisé part du Groupe a atteint 725 millions d’euros et le résultat net part du Groupe s’est élevé à 550 millions d’euros,

Le flux de trésorerie disponible s’est élevé à 513 millions d’euros en 2020, comparé à 605 millions d’euros en 2019 (hors élément non récurrent de 37 millions d’euros liés à l’emprunt obligataire échangeable en actions -OEB).

La dette nette du Groupe s’élevait à 467 millions d’euros comparé à 1 736 millions d’euros fin décembre 2019. En cas conversion complète des Obligations Echangeables en Actions, le Groupe n’a pas d’endettement net au 31 décembre 2020.

Objectifs 2021

En 2021, le Groupe vise les objectifs suivants pour ses 3 critères financiers clés, sur la base du scénario macroéconomique actuel de reprise progressive sur l’année :

  • Chiffre d’affaires à taux de change constant : +3,5% à 4,0%
  • Taux de marge opérationnelle : amélioration de +40 à +80 points de base par rapport à 2020
  • Flux de trésorerie disponible : 550 millions d’euros à 600 millions d’euros

Performance 2020 par Secteur

  Chiffre d’affaires Marge opérationnelle Marge opérationnelle %
En millions d’euros 2020  2019* % organique % à taux de change constant 2020  2019* 2020  2019*
Industries 2 010   2 224 -9,6% -9,3%          67   124 3,3% 5,6%
Services Financiers & Assurance   2 116   2 196 -3,6% -2,5%        261   299 12,3% 13,6%
Secteur Public & Défense 2 565   2 387 +7,5% +7,5%        259   242 10,1% 10,1%
Télécommunications, Médias & Technologies 1 574   1 662 -5,3% -3,7%        134   132 8,5% 7,9%
Ressources & Services 1 627   1 782 -8,7% -7,9%        121   203 7,4% 11,4%
Santé & Sciences de la Vie  1 288   1 278 +0,7% +1,4%        160   164 12,4% 12,8%
Total 11 181 11 529 -3,0% -2,3% 1 002 1 163 9,0% 10,1%
* A périmètre et taux de change constants                

Le chiffre d’affaires du Secteur Industries a atteint 2 010 millions d’euros, en baisse de -9,6% à périmètre et taux de change constants. De nouvelles affaires avec un grand client automobile allemand, une activité croissante avec les clients du secteur des boissons, et de nouveaux projets de Digital Workplace en Amérique du Nord ont permis de limiter l’impact lié au contexte économique mondial. Le Secteur a été impacté par l’Automobile, l’Aéronautique et les Services Industriels, en particulier en Europe du Sud, en Amérique du Nord et en Europe Centrale, tandis que le Secteur a également été touché par la baisse des volumes avec Siemens, principalement en Amérique du Nord. Bien que des actions fortes aient été réalisées tout au long de l’année, les baisses de volume ont conduit à une marge opérationnelle de 67 millions d’euros, représentant 3,3% du chiffre d’affaires.

Le chiffre d’affaires en Services Financiers & Assurances s’est élevé à 2 116 millions d’euros, soit une baisse de -3,6% en organique. Le Secteur a réussi à étendre un grand contrat d’assurance au Royaume-Uni. Services Financiers & Assurance a également été affecté par le report et la réduction des dépenses discrétionnaires de plusieurs institutions bancaires. La marge opérationnelle s’est établie à 261 millions d’euros, représentant 12,3% du chiffre d’affaires. Malgré la baisse des revenus, le Secteur a bénéficié de la forte contribution des activités de Syntel et des synergies de coûts, ainsi que des mesures de réduction des coûts.

Le chiffre d’affaires Secteur Public & Défense s’est établi à 2 565 millions d’euros, en hausse de +7,5% à périmètre et taux de change constants. Cette performance a été portée par l’Europe du Nord, menée par un grand projet en Big Data avec une institution de prévisions météorologiques, des volumes plus élevés avec des institutions de l’Union Européenne dans le Cloud, et une forte activité avec diverses agences gouvernementales. L’Europe Centrale a également contribué à cette croissance grâce à plusieurs projets en Big Data et à la montée en charge d’un nouveau projet en Allemagne. Les revenus de Marchés de Croissance ont également augmenté malgré l’impact du report des Jeux Olympiques de Tokyo. La marge opérationnelle a atteint 259 millions d’euros, représentant 10,1% du chiffre d’affaires.

Télécommunications, Médias & Technologies a généré un chiffre d’affaires de 1 574 millions d’euros, en baisse de -5,3 % en organique. Le Secteur a réalisé une solide performance dans les domaines des projets Numériques, des services liés au Cloud et des solutions de Digital Workplace, plus particulièrement en Europe du Nord et en Amérique du Nord. Le Secteur a été affecté par les activités historiques de Communication & Collaboration Unifiées, ainsi que par des reports de projets. La marge opérationnelle est restée relativement stable à 134 millions d’euros, soit 8,5% du chiffre d’affaires.

Le chiffre d’affaires de Ressources & Services a atteint 1,627 millions d’euros, représentant une baisse organique de -8,7%. Energie & Services Publics a généré de la croissance, particulièrement en Amérique du Nord en Digital Workplace, et dans les Marchés de Croissance avec de nouveaux projets dans le Big Data. Dans le contexte de la COVID-19, la situation des clients des secteurs de la distribution et du transport a été très difficile. La marge opérationnelle a atteint 121 millions d’euros, représentant 7,4% du chiffre d’affaires. Malgré le plan d’économies drastique amorcé dès le deuxième trimestre, la marge a été fortement impactée par l’effet provenant de la baisse de revenus dans les domaines les plus affectés par la pandémie, comme le transport, l’hôtellerie et le commerce de détail non alimentaire.

 

Le chiffre d’affaires en Santé & Sciences de la Vie s’est élevé à 1 288 millions d’euros en hausse de +0,7% en organique. En Europe Centrale, le Secteur a profité de la montée en charge de contrats en Digital Workplace. De même, le Secteur a bénéficié d’une forte activité dans les projets Numériques et en Big Data en Europe du Sud, ainsi qu’en Marchés de Croissance. L’Amérique du Nord a été portée par la montée en charge de contrats, bien que les ventes de produits réalisées l’an dernier n’ont pu être reproduites. La situation a été plus difficile en Europe du Nord. La marge opérationnelle s’est élevée à 160 millions d’euros, représentant 12,4% du chiffre d’affaires, quasiment stable par rapport à l’année dernière.

Performance 2020 par Entités Opérationnelles Régionales

  Chiffre d’affaires Marge opérationnelle Marge opérationnelle %
En millions d’euros 2020  2019* % organique % à taux de change constant 2020  2019* 2020  2019*
Amérique du Nord 2 612   2 781 -6,1% -2,2%        393   412 15,1% 14,8%
Europe du Nord  2 717   2 697 +0,7% +1,1%        226   266 8,3% 9,8%
Europe Centrale 2 699   2 763 -2,3% -3,2%        123   200 4,6% 7,2%
Europe du Sud 2 339   2 478 -5,6% -4,4%        182   209 7,8% 8,4%
Marchés de Croissance         814   810 +0,5% -4,3%        119   118 14,6% 14,6%
Coûts des structures globales          –              –                    –                    –     -42 -42 -0,4% -0,4%
Total 11 181 11 529 -3,0% -2,3% 1 002 1 163 9,0% 10,1%
* A périmètre et taux de change constants                

La plupart des géographies se sont progressivement redressées au cours du second semestre avec un environnement économique légèrement meilleur notamment pour les projets applicatifs. En effet, les activités telles que les solutions Digital Workplace, la transformation du Cloud, le Big Data et la Sécurité Numérique ont porté cette trajectoire. En Amérique du Nord, l’évolution du chiffre d’affaires en organique ne s’est pas améliorée au quatrième trimestre compte tenu de ventes non récurrentes réalisées l’an dernier.

La marge opérationnelle a atteint 9,0% du chiffre d’affaires représentant 1 002 millions d’euros. Les mesures fortes mises en œuvre sur les coûts dès le deuxième trimestre ont bien atténué l’effet sur le chiffre d’affaires dans la plupart des régions géographiques. La situation est restée difficile en Europe Centrale en raison du manque de flexibilité des coûts de personnel ainsi que de certains coûts non-récurrents liés à des contrats en difficulté au premier semestre.

Activité commerciale

La dynamique commerciale du Groupe a été particulièrement forte en 2020 avec des prises de commandes à 13,3 milliards d’euros, représentant un ratio de prise de commandes sur chiffre d’affaires de 119 % comparé à 106 % enregistré en 2019 à taux de change constant.

Au cours du quatrième trimestre, le ratio de prise de commandes sur chiffre d’affaires a atteint 130%. Les principales signatures comprenaient Primetals (Industries), National Employment Savings Trust (Services Financiers & Assurance), le Ministère de la Défense des Pays-Bas (Secteur Public & Défense), Windtre (Télécommunications, Média & Technologies) et Guys & St Thomas’ (Santé & Sciences de la Vie).

Les principales signatures en 2020 comprenaient d’importants contrats comme avec un fabricant spécialisé allemand (Industries), avec Willis Administrative Services Corp (Services Financiers & Assurance), avec un Ministère de l’Industrie (Secteur Public & Défense) ainsi qu’avec Goli (Ressources & Services).

Les principaux renouvellements de contrats ont concerné Siemens pour 3 milliards d’euros sur 5 ans, un important contrat de gestion d’applications dans l’automobile (Industries), avec la Commission européenne et Texas Department of Information Ressources (Secteur Public & Défense) ainsi qu’avec Conduent (Télécommunications, Média & Technologies).

Le carnet de commandes total a progressé à 23,7 milliards d’euros contre 21,7 milliards d’euros à fin 2019, et représente 2,1 années de chiffre d’affaires. Le montant total pondéré des propositions commerciales est resté important pour s’établir à 9,0 milliards d’euros à fin 2020 comparé à 7,3 milliards d’euros fin 2019.

 

Résultat d’exploitation et résultat net

Le résultat d’exploitation en 2020 a atteint +650 millions d’euros, par rapport à + 660 millions d’euros en 2019, compte tenu des éléments suivants :

Les dépenses de réorganisation des effectifs se sont élevées à -127 millions d’euros et sont principalement la conséquence de l’effort d’adaptation des effectifs du Groupe dans plusieurs pays en particulier en Allemagne. L’augmentation en 2020 provient principalement de mesures spécifiques dans d’autres pays européens.

Les coûts de rationalisation ont été de -36 millions d’euros relativement stables par rapport à 2019 et font suite à des fermetures de sites et à la consolidation de centres de données, principalement en France.

Les coûts d’intégration et d’acquisition ont représenté -42 millions d’euros relativement stables par rapport à 2019. Ils sont principalement liés aux coûts d’intégration de Syntel pour générer des synergies.

-153 millions d’euros ont été comptabilisés au titre de l’amortissement de l’allocation du prix d’acquisition, au niveau de 2019. Le principal poste a représenté -65 millions d’euros d’amortissement de la relation clients et des technologies apportées par Syntel.

Les montants d’amortissement des plans de rémunération en actions se sont élevés à -74 millions d’euros en 2020 au même niveau que 2019.

Le poste « Autres » représentait -125 millions d’euros en 2019 contre +80 millions d’euros en 2020 comprenant les impacts exceptionnels suivants :

  • La transaction de février 2020 sur les actions Worldline a généré un impact de +171 millions d’euros (net des coûts de transaction) comme suit :
    • le placement privé par voie de construction accélérée d’un livre d’ordres d’actions Worldline sur le marché au prix de 61,5 euros a conduit à un gain net de cession, avant impôts, de +120 millions d’euros, comprenant la décomptabilisation des actifs incorporels générés par l’amortissement de l’allocation du prix d’acquisition de Worldline en mai 2019 faisant suite à la perte de contrôle de Worldline et ayant conduit à la comptabilisation en mise en équivalence ;
    • La participation détenue par Atos dans Worldline (environ 3,8%) a été évaluée à la juste valeur à la date de cession, se traduisant par un gain supplémentaire de +54 millions d’euros présenté en tant que plus-value nette de cession.
  • Les autres éléments comprenaient principalement d’autres avantages sociaux à long terme en Allemagne, en France et au Royaume-Uni, des règlements de litiges inhabituels et un nombre limité de faillites de clients. Ils comprenaient également des coûts de mise en œuvre de programmes de transformation.

Le résultat financier a connu une amélioration significative, à -51 millions d’euros sur la période, par rapport à -208 millions d’euros en 2019. Il était composé du coût net de la dette financière de -33 millions d’euros et de coûts financiers non opérationnels de -18 millions d’euros. En 2020, le Groupe a enregistré un gain net de +56 millions d’euros liés à la réévaluation du dérivé de l’Obligation Echangeable en Actions et de la participation sous-jacente de 3,8% dans Worldline à la juste valeur. En 2019, le Groupe avait uniquement comptabilisé une perte de -54 millions d’euros liée au dérivé de l’Obligation Echangeable en Actions, la participation dans Worldline ayant été comptabilisée en 2019 selon la méthode de mise en équivalence de mai 2019 à décembre 2019 et n’ayant donc pas fait l’objet d’une réévaluation à la juste valeur dans le compte de résultat.

La charge d’impôts s’est élevée à -51 millions d’euros, représentant un taux effectif d’impôt annualisé de 8,6%, comprenant l’impact de la transaction des titres Worldline.

Les participations ne donnant pas le contrôle se sont élevées à -3 millions d’euros, au même niveau qu’en 2019.

La quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence s’est élevée à +5 millions d’euros comparé à +47 millions d’euros en 2019. Cette baisse reflète l’évolution du traitement comptable des actions Worldline suite au placement privé par voie de construction accélérée d’un livre d’ordres d’actions Worldline en février 2020 (préalablement comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence, depuis comptabilisées en tant qu’actif financier évalué à la juste valeur).

 

Le résultat net part du Groupe s’est ainsi élevé à +550 millions d’euros pour 2020 et a représenté 4,9% du chiffre d’affaires.

Le Bénéfice par Action a atteint 5,05 euros en 2020 tout comme le Bénéfice par Action Dilué.

Le résultat net normalisé avant éléments inhabituels, anormaux et non-récurrents, nets d’impôt, s’est élevé à +725 millions d’euros et a représenté 6,5% du chiffre d’affaires du Groupe sur la période, par rapport à +834 millions d’euros (provenant des activités poursuivies) soit 7,2% du chiffre d’affaires en 2019.

Le Bénéfice Normalisé par Action ainsi que le Bénéfice Normalisé par Action Dilué ont atteint 6,65 euros en 2020, par rapport à 7,74 euros en 2019 (provenant des activités poursuivies).

Flux de trésorerie disponible

L’Excédent Brut Opérationnel (EBO) d’un montant de 1 661 millions d’euros a représenté 14,9% du chiffre d’affaires, comparé à 15,5% du chiffre d’affaires en 2019.

Les décaissements liés à la réorganisation, à la rationalisation et aux coûts d’intégration et d’acquisition se sont élevés à -191 millions d’euros en 2020 contre -173 millions d’euros en 2019.

Les investissements opérationnels ont atteint -320 millions d’euros, soit 2,9% du chiffre d’affaires, comparé à 2,8% du chiffre d’affaires en 2019.

La variation du besoin en fonds de roulement s’est élevée à -63 millions d’euros comparé à -130 millions d’euros en 2019. Le délai de règlement client a atteint 46 jours en 2020 contre 47 jours à fin décembre 2019. Le niveau des créances cédées sans recours aux banques avec transfert des risques de non-paiement, en conformité avec les critères de la norme IFRS 9 était stable comparé au 31 décembre 2019.

Les impôts payés se sont élevés à -113 millions d’euros, comparé à -99 millions d’euros en 2019.

Le coût de l’endettement financier net a été réduit à -33 millions d’euros par rapport à -64 millions d’euros en 2019 principalement dû au remboursement anticipé de l’obligation de 600 millions d’euros en avril 2020, et le remboursement en novembre 2019 du prêt à terme de 1900 millions de dollars contracté pour financer l’acquisition de Syntel.

La ligne « autres variations » s’est élevée à -66 millions d’euros contre -25 millions d’euros en 2019. Retraité de l’élément non récurrent positif de 37 millions d’euros lié à l’émission de l’OEB (instrument dérivé net de frais) en 2019, la ligne « autres variations » est restée stable par rapport à 2019.

Par conséquent, le flux de trésorerie disponible du Groupe en 2020 s’est élevé à 513 millions d’euros comparé à 605 millions d’euros en 2019 (excluant l’élément non récurrent positif de 37 millions d’euros lié à l’émission de l’OEB).

Evolution de la Trésorerie nette

Les acquisitions nettes de cessions se sont élevées à +932 millions d’euros en 2020 comparé à +625 millions d’euros en 2019, comprenant principalement l’ABO sur les titres Worldline sur le marché pour +1 402 millions d’euros, réduit des coûts de cession et d’impôts, diminué de la contrepartie payée sur les acquisitions de l’année, principalement pour Maven Wave, EcoAct, Paladion et Digital Security.

Les augmentations de capital se sont élevées à +36 millions d’euros en 2020. Elles sont principalement liées au programme d’actionnariat salarié Share 2020 en 2020.

Le programme de rachat d’actions s’est élevé à -45 millions d’euros en 2020 comparé à -113 millions d’euros en 2019. Ces programmes de rachats d’actions sont relatifs à la livraison des plans d’incitations à long terme et ont pour but d’annuler l’effet dilutif pour les actionnaires. Cette baisse est due au fait qu’en 2019, Atos a acquis des actions pour deux plans au lieu du seul plan habituel (plan d’actions de performance 2016 avec acquisition sur 3 ans et plan d’actions de performance 2015 avec acquisition sur 4,5 ans).

Dans le contexte de la crise de la COVID-19, le Conseil d’Administration a proposé en 2020 de ne pas distribuer de dividende sur les résultats 2019. En 2019, cette distribution s’était élevée à 55 millions d’euros en numéraire (l’option en actions ayant été par ailleurs significativement souscrite).

 

L’effet de la variation de change sur la dette ou la trésorerie a été de -162 millions d’euros principalement en raison de l’évolution du dollar américain et de la roupie indienne contre l’euros.

En conséquence, la dette nette du Groupe s’est élevée à -467 millions d’euros à fin décembre 2020 contre une dette nette de 1 736 millions d’euros à fin décembre 2019. Cela comprend les Obligations Echangeables en Actions de 500 millions d’euros tandis que le groupe détient toujours 3,8% d’actions Worldline échangeables à la maturité de l’OEB. En cas de conversion complète des Obligations Echangeables en Actions, le Groupe n’a pas d’endettement net au 31 décembre 2020.

Ressources humaines

L’effectif total du Groupe était de 104 430 salariés fin décembre 2020, en baisse de -2,4% comparé à 106 980 fin juin 2020 et en baisse de -3,6% comparé à décembre 2019. Le Groupe a accueilli 1 837 nouveaux collaborateurs à l’occasion des nouvelles acquisitions.

En excluant cet effet de périmètre, l’effectif du Groupe a diminué de -5,4%, compte tenu de la situation liée au Covid-19 et pour accompagner et anticiper l’automatisation et la robotisation. Au cours de l’année 2020, le Groupe a engagé 11 800 collaborateurs, contre 18 520 en 2019. Les recrutements ont principalement été réalisés dans les pays offshore/nearshore tels que l’Inde et la Pologne. Le taux d’attrition s’est établi à 10,9% au niveau du Groupe (15,1 % en 2019) dont 14,9% dans les pays offshore/nearshore.

Acquisitions

Conformément à son plan à moyen terme, le Groupe a réalisé 10 acquisitions ciblées en 2020. Toutes se situent dans les domaines visés où le Groupe souhaite procéder à des acquisitions ciblées :

  • Le Numérique grâce aux acquisitions de Miner & Kasch, Alia Consulting et Eagle Creek,
  • Le Cloud avec l’achat de Maven Wave et Edifixio,
  • La Sécurité avec les acquisitions de Paladion, digital.security, SEC Consult et Motiv,
  • La Décarbonation avec EcoAct.

Les 10 acquisitions ont toutes été autofinancées. Elles représentent un chiffre d’affaires total supérieur à 300 millions d’euros (chiffre d’affaires 2019). Ces sociétés viennent soutenir l’amélioration du mix d’activités que le Groupe ambitionne de porter à 65% son chiffre d’affaires réalisé à moyen terme dans le Numérique, le Cloud, la Sécurité et la Décarbonation.

Dividendes

Lors de la réunion du 17 février 2021, le Conseil d’Administration a décidé de proposer à la prochaine Assemblée Générale Annuelle des Actionnaires le versement en 2021 d’un dividende sur les résultats 2020 de 0,90 euro par action. Ce montant représente un taux de distribution de 29% du résultat net part du Groupe, ajusté des éléments comptables non récurrents relatifs aux actions Worldline et à l’Obligation Echangeable en actions. Ces ajustements représentent un impact de -207 millions d’euros après impôt. Le dividende ordinaire serait versé en mai 2021.

 

Annexes

Réconciliation du chiffre d’affaires et de la marge opérationnelle à taux de change et périmètre constants

En millions d’euros 2020 2019 variation %
Chiffre d’affaires statutaire 11 181 11 588 -3,5%
Effet de change   -145  
Chiffre d’affaires à taux de change constants 11 181 11 443 -2,3%
Effet des changements de périmètre   86  
Effet de change sur les périmètres acquis ou cédés   -0  
Chiffre d’affaires à périmètre et taux de change constants 11 181   11 529   -3,0%
Marge opérationnelle statutaire 1 002 1 190 -15,8%
Effet des changements de périmètre   -7  
Effet de change   -20  
Marge opérationnelle à taux de change et périmètre constants 1 002 1 163 -13,8%
en % du chiffre d’affaires 9,0% 10,1%  

Les effets de périmètre s’élevaient à +86 millions d’euros sur le chiffre d’affaires et de -7 millions d’euros sur la marge opérationnelle. Ils sont principalement liés :

  • aux acquisitions consolidées soit au quatrième trimestre 2019 (IDnomic, X-PERION) soit au cours de l’année 2020 (Maven Wave, Miner & Kasch, Alia Consulting, Paladion, digital.security, EcoAct et Edifixio) pour un montant total de +149 millions d’euros de chiffre d’affaires et +9 millions d’euros sur la marge opérationnelle;
  • à la vente de certaines activités spécifiques d’Unified Communication & Collaboration, ainsi que les anciennes activités ITO au Royaume-Uni au début du second semestre 2019 et la vente et le décommissionnement d’activités non-stratégiques chez CVC, pour un montant total de -63 millions d’euros pour le chiffre d’affaires et -16 millions d’euros pour la marge opérationnelle.

L’effet de change a contribué négativement au chiffre d’affaires de -145 millions d’euros et à la marge opérationnelle de -20 million d’euros provenant principalement de la dépréciation du dollar américain, du real brésilien et de la livre sterling par rapport à l’euro au cours de la période.

 

Chiffre d’affaires 2020 par Division

  Chiffre d’affaires
En millions d’euros 2020  2019* % organique % à taux de change constant
Infrastructure & Data Management          6 112   6 301 -3,0% -2,1%
Business & Platform Solutions          3 832   4 159 -7,9% -7,9%
Big Data & Cybersecurity          1 237   1 068 +15,8% +18,6%
Total 11 181 11 529 -3,0% -2,3%
* A périmètre et taux de change constants        

Chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2020 par Secteur, Entité Opérationnelle Régionale et Division

En millions d’euros T4 2020 T4 2019* % organique   % à taux de change constant
Industries            519   565 -8,1%   -7,1%
Services Financiers & Assurance            535   552 -3,0%   +1,1%
Secteur Public & Défense            708   671 +5,4%   +12,8%
Télécommunications, Médias & Technologies            393   417 -5,8%   -19,2%
Ressources & Services            422   470 -10,3%   -8,1%
Santé & Sciences de la Vie            333   321 +3,5%   +6,6%
Total 2 909 2 997 -2,9%   -2,1%
* A périmètre et taux de change constants          
En millions d’euros T4 2020 T4 2019* % organique   % à taux de change constant
Amérique du Nord            628   680 -7,7%   -3,1%
Europe du Nord            682   679 +0,4%   +0,7%
Europe Centrale            699   718 -2,7%   -5,1%
Europe du Sud            679   701 -3,2%   -1,0%
Marchés de Croissance            222   219 +1,7%   -1,6%
Total 2 909 2 997 -2,9%   -2,1%
* A périmètre et taux de change constants          
En millions d’euros T4 2020 T4 2019* % organique   % à taux de change constant
Infrastructure & Data Management          1 532   1 599 -4,2%   -3,6%
Business & Platform Solutions            968    1 042 -7,1%   -6,6%
Big Data & Cybersecurity            410   355 +15,3%   +18,1%
Total 2 909 2 997 -2,9%   -2,1%
* A périmètre et taux de change constants          

 

Conférence téléphonique

Aujourd’hui, jeudi 18 février 2021, le Groupe organise une conférence téléphonique en anglais à 8h00 (CET, Paris) présidée par Elie Girard, Directeur Général, afin de commenter les résultats de l’exercice 2020 d’Atos et répondre aux questions de la communauté financière.

Veuillez-vous connecter :

  • sur atos.net, rubrique Investisseurs
  • sur mobile ou tablettes en scannant le QR code:
  • par téléphone, 10 minutes avant l’horaire de début. Si vous souhaitez participer à la conférence téléphonique par téléphone, vous devez vous inscrire avant la conférence en utilisant le lien suivant : http://emea.directeventreg.com/registration/1448719
  • Lors de l’inscription, vous recevrez les numéros d’appel, le code d’accès direct à l’événement et un identifiant unique de participant. Des rappels de l’évènement seront également envoyés par e-mail la veille.
  • 10 minutes avant le début de l’appel, vous devrez utiliser les informations d’accès à la conférence fournies dans l’e-mail reçu au moment de l’inscription.

Après la conférence téléphonique, un enregistrement sera disponible sur notre site atos.net, dans la section Investisseurs.

Prochains événements

20 avril 2021              Chiffre d’affaires du premier trimestre 2021
12 mai 2021                Assemblée générale annuelle
28 juillet 2021             Résultats du premier semestre 2021
21 octobre 2021         Chiffre d’affaires du troisième trimestre 2021

Contacts

Relations Investisseurs :     Gilles Arditti                 +33 1 73 26 00 66
                                                                                   gilles.arditti@atos.net

Médias:                                  Sylvie Raybaud            +33 6 95 91 96 71
                                                                                   sylvie.raybaud@atos.net

 

A propos d’Atos

Atos est un leader international de la transformation digitale avec 105 000 collaborateurs et un chiffre d’affaires annuel de plus de 11 milliards d’euros. Numéro un européen du Cloud, de la cybersécurité et des supercalculateurs, le Groupe fournit des solutions intégrées pour tous les secteurs, dans 71 pays. Pionnier des services et produits de décarbonation, Atos s’engage à fournir des solutions numériques sécurisées et décarbonées à ses clients. Atos opère sous les marques Atos et Atos|Syntel. Atos est une SE (Société Européenne) cotée sur Euronext Paris et fait partie de l’indice CAC 40.

La raison d’être d’Atos est de contribuer à façonner l’espace informationnel. Avec ses compétences et ses services, le Groupe supporte le développement de la connaissance, de l’éducation et de la recherche dans une approche pluriculturelle et contribue au développement de l’excellence scientifique et technologique. Partout dans le monde, Atos permet à ses clients et à ses collaborateurs, et plus généralement au plus grand nombre, de vivre, travailler et progresser durablement et en toute confiance dans l’espace informationnel.

Avertissements

Le présent document contient des informations de nature prévisionnelle auxquelles sont associés des risques et des incertitudes, y compris les informations inclues ou incorporées par référence, concernant la croissance et la rentabilité du Groupe dans le futur qui peuvent impliquer que les résultats attendus diffèrent significativement de ceux indiqués dans les informations de nature prévisionnelle. Ces risques et incertitudes sont liés à des facteurs que la Société ne peut ni contrôler, ni estimer de façon précise, tels que les conditions de marché futures ou le comportement d’autres acteurs sur le marché. Les informations de nature prévisionnelle contenues dans ce document constituent des anticipations sur une situation future et doivent être considérés comme tels. Ces déclarations peuvent se référer aux plans, objectifs et stratégies d’Atos, de même qu’à des événements futurs, des revenus à venir ou encore des synergies ou des résultats qui ne constituent pas des informations factuelles à caractère historique. La suite des évènements ou les résultats réels peuvent différer de ceux qui sont décrits dans le présent document du fait d’un certain nombre de risques et incertitudes qui figurent dans le Document d’Enregistrement Universel 2019 déposé auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 3 mars 2020 sous le numéro d’enregistrement D.20-0096 et l’Amendement au Document d’Enregistrement Universel déposé auprès de de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 30 juillet 2020 sous le numéro d’enregistrement D.20-0096-A01. Atos ne prend aucun engagement et n’assume aucune responsabilité s’agissant de la mise à jour de l’information contenue dans le présent document au-delà de ce qui est prescrit par la réglementation en vigueur. Ce communiqué ne constitue ni ne contient une offre de vente des actions Atos ou une quelconque sollicitation d’achat ou de souscription d’actions Atos en France, aux Etats-Unis d’Amérique ou dans aucun autre pays.

Les comptes consolidés et sociaux de l’exercice clos le 31 décembre 2020 d’Atos ont été arrêtés par le Conseil d’Administration réuni le 17 février 2021. Les procédures d’audit sont en cours.

La croissance organique du chiffre d’affaires est présentée à périmètre et taux de change constants.
Les Secteurs sont Industries (aérospatiale, automobile, produits chimiques, produits de consommation emballés (aliments & boissons), l’industrie manufacturière, les industries de transformation, les services et Siemens), Services Financiers & Assurances (assurances, services bancaires & financiers et services de transformation des activités), Secteur Public & Défense (défense, éducation, organisations extraterritoriales, administration publique, services communautaires publics et Major Events), Télécommunications, Médias & Technologies (haute technologie & ingénierie, médias et télécommunications), Ressources & Services (énergie, commerce de détail, transport & hôtellerie et services publics) et Santé & Sciences de la Vie (santé et industrie pharmaceutique).

Les Entités Opérationnelles Régionales sont composées de l’Amérique du Nord (États-Unis, Guatemala, Canada et Mexique), l’Europe du Nord (Royaume-Uni et Irlande, Belgique, Danemark, Estonie, Biélorussie, Finlande, Lituanie, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, Russie et Suède), l’Europe du Sud (France, Andorre, Espagne, Portugal et Italie), l’Europe Centrale (Allemagne, Autriche, Bulgarie, Bosnie Croatie, République tchèque, Grèce, Hongrie, Israël, Roumanie, Serbie, Slovénie, Slovaquie et Suisse) et des Marchés de Croissance, y compris l’Asie-Pacifique (Australie, Chine, Hong Kong, Inde, Indonésie, Japon, Malaisie, Nouvelle-Zélande, Philippines, Singapour, Taïwan et Thaïlande), l’Amérique du Sud (Argentine, Brésil, Chili, Colombie, Uruguay et Pérou), le Moyen-Orient et l’Afrique (Algérie, Bénin, Burkina Faso, Égypte, Gabon, Côte d’Ivoire, Royaume d’Arabie saoudite, Liban, Madagascar, Mali, Maurice, Maroc, Qatar, Sénégal, Afrique du Sud, Tunisie, Turquie et EAU), Major Events, Global Cloud Hub, et Global Delivery Centers.


 

12019 à périmètre et taux de change constants
2provenant des activités poursuivies
32019 hors élément non récurrent de 37 millions d’euros liés à l’emprunt obligataire échangeable en actions – OEB

 

Atos : Résultats annuels 2020 - Championnat d'Europe 2020