Balyo voit ses ventes chuter de 29% au premier semestre, Actualité des sociétés – Championnat d’Europe 2020

47

Balyo, spécialiste de solutions robotisées pour les chariots de manutention, a annoncé un chiffre d’affaires de 8,7 millions d’euros à fin juin, en recul de 29% sur un an, principalement en raison de la crise sanitaire.

Au cours du semestre écoulé, Balyo a mis en service 61 robots, soit une augmentation de 11% par rapport à fin 2019. Malgré la prise en compte de nouvelles commandes pour 4,6 millions d’euros au cours du deuxième trimestre, dont 3,9 millions d’euros pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, le carnet de commandes au 30 juin 2020 est en baisse sur un an, à 11,7 millions d’euros, contre 12,6 millions au 31 mars 2020.

Le développement de nouveaux accords de commercialisation dépasse, lui, les résultats attendus. Sur la période, le groupe a noué 22 nouveaux accords dans neuf pays, doublant son objectif sur le premier semestre. La société parvient par ailleurs à réduire à moins de 5% le nombre de projets enregistrant un retard supérieur à deux mois au premier semestre 2020 et confirme que son objectif opérationnel devrait être atteint comme prévu à la fin de l’été.

Pas de perspectives chiffrées pour 2020

Compte tenu des incertitudes sur le redémarrage de l’économie, Balyo n’est à ce jour pas en mesure d’évaluer plus précisément ses perspectives pour 2020. Pascal Rialland, directeur général de Balyo, déclare : « Le dynamisme commercial enregistré au deuxième trimestre, porté par les engagements de commandes de nos partenaires industriels, ainsi que les premières ventes au travers de nouveaux partenaires intralogistiques, a soutenu le déploiement de la stratégie commerciale de Balyo. La société collabore désormais avec 22 intégrateurs intralogistiques à travers le monde qui permettront au groupe d’accélérer sa croissance dans les trimestres à venir. Ce nouveau développement reflète l’appétence du marché pour notre gamme et l’approche technologique de Balyo. Par ailleurs, malgré les retards liés à l’impact du Covid-19, de nombreux projets complexes ont pu être terminés. Enfin, le renforcement de la structure financière de la Société, à la suite de l’obtention d’un PGE de 9,5 millions d’euros, octroie à Balyo une visibilité significativement étendue lui permettant d’aborder le second semestre avec confiance et de se projeter sereinement vers une trajectoire de croissance rentable. »

L’action cède 4,4% à 1,252 euro.