« Beaucoup ont peur de nous », clame Deschamps – Championnat d’Europe 2020

71

A trois mois de l’Euro, Didier Deschamps clame plus que jamais ses ambitions de titre.

D’ordinaire prudent et précautionneux, Didier Deschamps a annoncé la couleur ce vendredi sur l’antenne de beIN Sports: les champions du monde tricolores ne visent rien de moins que le titre continental cet été. « Beaucoup d’équipes ont peur de nous, on fait partie des meilleurs. Il faut respecter tout le monde. Si on ne fait pas ce qu’il faut, le haut niveau nous rappelle à nos devoirs, on l’a vu contre la Finlande en amical… Les autres sont armés et très solides, mais l’Euro, c’est une petite Coupe du monde avec trois ou quatre pays sud-américains en moins. »

Le sélectionneur de l’équipe de France poursuit sa démonstration: « En étant champions du monde – mais c’était aussi le cas en 2014 ou 2016 – quand on commence une compétition, on veut aller au bout. Je mets aussi les joueurs dans ces conditions. Il le faut, même si ça peut paraître présomptueux. Et connaissant nos formidables compétiteurs, on partira pour ça. » Avec une première base solide dévoilée ces prochains jours a priori. « Je vais donner une liste le 18. Si elle s’en rapproche, elle ne sera certainement pas la même que celle du mois de mai. Parce que malheureusement, il y a des impondérables que je ne maîtrise pas », souffle le technicien bayonnais.

Une chance pour T. Hernandez et Koundé ?

Pour sûr, sauf pépin physique, les Paul Pogba et Antoine Griezmann, qui vivent une saison particulièrement difficile, en seront. « Ils peuvent avoir des périodes de moins bien, mais ce sont des joueurs confirmés qui connaissent très bien l’équipe de France », souligne Didier Deschamps, qui estime par ailleurs avoir « une très forte concurrence » au milieu de terrain notamment. « J’aurai le choix, il y a des joueurs qui reviennent aussi comme Ndombele et Lemar, je peux en citer d’autres… Mais dans mon analyse, je tiens compte de ce qu’il s’est passé avant. »

Cela sans pour autant négliger la fraîcheur. « Si à un moment je pense qu’un jeune a moins d’expérience, mais qu’il peut amener un plus à cette équipe, je le prendrai aussi, prend soin de préciser le patron des Bleus. Je ne suis pas là pour faire des surprises, ce n’est pas mon rôle. Mais si à un moment je pense que… tout est affaire de comparaison et de concurrence. » A ce petit jeu, les Théo Hernandez (AC Milan) et Jules Koundé (Séville FC), qui crèvent l’écran dernièrement, pourraient entrer dans la danse. « Ils sont susceptibles d’être incorporés », ne nie pas Didier Deschamps.

Lire aussi:
Du nouveau dans les règles du hors-jeu (et des mains)
Une irrégularité dans le contrat US de Matuidi ?
Mbappé, c’est vraiment digne de Pelé !