Bourse : 15 actions à acheter alors que le CAC 40 flirte avec les 5.800 points – Championnat d’Europe 2020

189

L’indice parisien poursuit sa marche en avant malgré l’inquiétude suscitée par la hausse des taux des obligations souveraines. Dans cet environnement, retrouvez les conseils du Revenu sur 32 actions.

Dans une semaine de nouveau perturbée par l’évolution des taux d’intérêt, le CAC 40 a gagné 1,3% après avoir touché des records de plus d’un an au-dessus des 5.800 points. Outre-Atlantique, les valeurs technos continuent à se replier après les sommets inscrits mi-février. En trois semaines, le Nasdaq a perdu 11%.

Dans ce contexte, Le Revenu recommande quinze titres à l’achat, dix à conserver et sept à la vente.

Les actualités les plus marquantes (Airbus, Bolloré, Eurofins Scientific, Lagardrère, Stellantis, Total…) font l’objet d’un développement spécifique, accessible en cliquant sur les liens hypertextes. 

Nos conseils sur 32 actions

Axway Software

Axway Siftware vient de toucher un plus-haut depuis mi-2017, profitant de l’annonce d’une rentabilité meilleure que prévu. En 2020, le résultat opérationnel a progressé de 19%, à 31 millions d’euros, alors que la direction tablait sur une stabilité. Une performance d’autant plus solide que le chiffre d’affaires a reculé dans le même temps de 0,9%, à 297 millions. Et 2021 s’annonce encore mieux, l’ambition étant d’atteindre une croissance interne des ventes de 2 à 4% et une marge opérationnelle comprise entre 11 et 13%, contre 10,4% l’an passé. Achetez

Beneteau

Entre juillet 2019 et décembre 2020, le chiffre d’affaires du constructeur de bateaux a baissé de 15,1%, à 1,3 milliard d’euros. La faiblesse des ventes aux loueurs a été partiellement compensée par la bonne tenue du segment hors-bord. Par ailleurs, le groupe Beneteau a repris progressivement son activité après une cyberattaque paralysant son système informatique le 19 février. Achetez a titre spéculatif

Bureau Veritas 

Le résultat net 2020 du groupe de certification a plongé de 65,9%, à 125,3 millions d’euros. Le rétablissement du dividende cette année – à 0,36 euro par action – et la perspective d’une amélioration des profits expliquent l’embellie actuelle. Bureau Veritas n’est toutefois pas à l’abri d’une déception dans une de ses six activités. Le titre nous paraît aussi bien valorisé. Vendez

Accor

Un rebond boursier trop rapide ? Conservez

Airbus

Des perspectives prudentes Vendez

Arkema

Retour aux actionnaires Conservez

Axa

Des éléments rassurants Achetez

Bolloré

Il est temps de prendre des bénéfices Vendez

Bonduelle

Conserve une bonne dynamique Achetez

Casino

La question de la dette Vendez

Carmat

La medtech a lancé une augmentation de capital pouvant atteindre 57,5 millions d’euros, dont 10 millions garantis par des actionnaires historiques. Les particuliers peuvent souscrire jusqu’au 5 mars à un prix maximum de 28 euros par action. L’opération financerait Carmat jusqu’à mi-2022. Les premières ventes de son cœur artificiel Aeson en Europe sont attendues au deuxième trimestre. Souscrivez

Danone 

Sous la pression d’une partie du conseil d’administration, Emmanuel Faber, le PDG du groupe, a proposé de modifier la gouvernance en dissociant les fonctions de président et de directeur général. Bien qu’Emmanuel Faber garde la présidence du conseil d’administration de Danone, cette évolution de la gouvernance devrait satisfaire les investisseurs. Achetez

Derichebourg

Le titre gagne 46% depuis que nous l’avons conseillé à l’achat le 11 décembre 2020. Plusieurs éléments expliquent cet intérêt pour le spécialiste du recyclage des métaux : comptes trimestriels de qualité, objectif de rentabilité relevé, acquisition d’Ecore en vue… Faute de nouveaux catalyseurs, le beau parcours de Dérichebourg pourrait s’essouffler. Prenez des bénéfices. Vendez

Edenred

Ticket toujours gagnant Achetez

Eiffage

La major du BTP a durement souffert de la crise sanitaire l’an dernier. Mais 2021 pourrait être l’année du rebond. Les analystes attendent une hausse de 83% du résultat net pour l’exercice en cours, après une baisse de 48% en 2020. Par rapport à Vinci, Eiffage offre l’avantage, dans le contexte actuel, d’être peu présent dans les concessions aéroportuaires. Achetez

Engie

Encore des dépréciations ! Conservez

Environnement

Veolia/Suez : les résultats annuels passent au second plan Conservez Veolia Conservez Suez

Eurofins Scientific

Au-delà du Covid-19 Achetez

Foncière Inéa 

Foncière Inéa mériterait mieux : la stratégie et son exécution portent leurs fruits, comme en témoignent la hausse du résultat net récurrent (+13%, à 21,8 millions d’euros en 2020) et de l’actif net réévalué de liquidation (+5,2%, à 49,90 euros par action). Le dividende est fixé à 2,60 euros, soit un rendement de 6,7%. Achetez

Getlink 

L’excédent brut d’exploitation de Getlink a reculé de 41% l’an dernier, à 328 millions d’euros, mais le groupe a quand même dégagé un flux de trésorerie disponible de 31 millions. Un dividende de 5 centimes d’euro sera versé cette année. Conservez 

Interparfums

En 2020, le groupe Interparfums a réalisé un chiffre d’affaires de 367 millions d’euros, en repli de 23,5% à taux de change constants en raison des mesures de restrictions sanitaires. La marge opérationnelle s’est repliée à 12,8%, contre 15,1% en 2019. Selon les dirigeants, l’année 2021 se présente favorablement malgré une visibilité réduite. Le bilan reste solide avec une trésorerie nette de 217 millions d’euros. Les perspectives de croissance liées au lancement des parfums Moncler à partir de 2022 devraient encore soutenir l’action. Achetez

Lagardère

Pas de dividende et beaucoup d’incertitudes Conservez 

Metabolic Explorer

Le spécialiste de la chimie verte change de dimension, que faire de l’action ? Vendez

Nexity

Robuste comme la pierre Achetez

Safran

Une reprise très poussive Vendez

Seb

En manque de visibilité Conservez

Sopra Steria

Sopra Steria a finalement peu réagi à la publication de comptes en ligne avec les attentes. En 2020, le chiffre d’affaires a reculé de 3,9%, à 4,3 milliards d’euros, pour une marge opérationnelle de 7% (-1 point). Cette année se présente mieux avec pour objectif une croissance interne des revenus comprise entre 3 et 5% et une marge de 7,5 à 8%. Achetez

Stellantis

Un parfum de regret Conservez

Teleperformance

Le leader mondial de la relation client externalisée décroche un nouveau record en Bourse Achetez

Total

Le petrolier reprend les 40 euros, notre conseil sur l’action Conservez

Verallia

Le fabricant de bouteilles et pots en verre a démontré en 2020 la résilience de son modèle. Pour un chiffre d’affaires en repli limité de 1,9%, à 2,5 milliards d’euros, son résultat net a bondi de 68%, à 210 millions. La marge d’excédent brut d’exploitation (Ebitda) ajusté s’est hissée à 24,7%, contre 23,8% en 2019. Une performance due à la légère amélioration du «mix produits» (montée en puissance des articles haut de gamme) combinée aux augmentations de prix de vente du début d’année. Les dirigeants de Verallia estiment qu’en 2021 la marge d’Ebitda ajusté devrait dépasser l’objectif de moyen terme de 25%. Achetez