Bourse : 17 actions à acheter malgré la hausse des taux – Championnat d’Europe 2020

144

Après une semaine hésitante sur les marchés, qui a vu les Bourses mondiales perturbées par le rebond des taux d’intérêt, découvrez les conseils boursiers du Revenu sur 29 actions.

Le CAC 40 a connu une semaine paradoxale. Un record de plus d’un an a été touché le 25 février, à 5.834,36 points, avant que l’indice parisien ne retombe pour clôturer la séance de vendredi à 5.703 points.

Poussés par des anticipations de hausse de l’inflation, les taux d’intérêt des obligations souveraines rebondissent vers des niveaux plus vus depuis plusieurs mois.

Le taux à dix ans de la dette américaine a même dépassé 1,50% pour la première fois depuis plus d’un an. Ce phénomène inquiète les investisseurs et pèse sur les actions. Dans ce contexte, Le Revenu recommande quatre titres à la vente, huit à conserver et 17 à l’achat.

Les actualités les plus marquantes (Air Liquide, Danone, EDF, Orange, Renault, Total…) font l’objet d’un développement spécifique, accessible en cliquant sur les liens hypertextes.

Nos conseils sur 29 actions

ADP

Le plan de réduction de coûts n’a pas permis a ADP d’éviter de tomber dans le rouge l’an dernier, avec une perte nette de 1,2 milliard d’euros pour un chiffre d’affaires qui a plongé de 54,5%, à 2,1 milliards. La visibilité reste limitée sur l’ampleur de la reprise du trafic passagers, plombé par les mesures de restrictions sanitaires. Vendez

Air France-KLM 

Il a peu réagi à la publication de comptes annuels très dégradés, mais en ligne avec les attentes. En 2020, Air France a accusé une perte nette record de 7,1 milliards d’euros pour des revenus de 11,1 milliards (-59%). Sa dette nette s’est envolée de 125%, à 11 milliards d’euros, et les capitaux propres sont devenus négatifs à hauteur de 5,4 milliards. Une recapitalisation potentiellement dilutive se profile au printemps : l’État français veut convertir un prêt de 3 milliards d’euros en fonds propres ou en quasi-fonds propres, alors que le groupe capitalise à peine 2,2 milliards en Bourse. Vendez

Air Liquide

Le champion des gaz industriels a accueilli 50.000 nouveaux actionnaires individuels l’an dernierConservez

Arcelormittal

Du vent dans les voiles Achetez

Biomérieux

Forte hausse des résultats et du dividende Achetez

Carrefour

Un millésime 2020 exceptionnel Achetez

Danone 

Les résultats 2020 ne prennent pas l’eau Achetez

Eiffage

Prêt au rebond Achetez

EDF 

En manque de catalyseurs Conservez

Eramet 

Eramet profite de la hausse des prix du nickel et du manganèse. Les analystes attendent cette année un résultat opérationnel courant de 337 millions d’euros, après 106 millions en 2020. La valeur est très volatile, mais les investisseurs audacieux peuvent encore prendre le train en marche. Achetez

Fnac Darty

Notre conseil après l’envolée de l’action Conservez

Faurecia

Un plan crédible Conservez

GTT

Faut-il profiter du trou d’air ? Achetez

Imerys

Une action pour profiter de la reprise ? Achetez

Lectra

Lectra a touché un plus-haut absolu, profitant de l’annonce d’un projet d’acquisition structurante. Le leader mondial des machines et logiciels de découpe de tissus compte racheter son principal concurrent, l’américain Gerber Technology. Une opération de 300 millions d’euros porteuse de fortes complémentarités sectorielles et géographiques, et qui va permettre à Lectra de changer de dimension. Achetez

Neoen 

Mais elle s’est repliée de 30% environ depuis son pic à 70,40 euros le 8 janvier dernier. Neoen a publié un chiffre d’affaires annuel 2020 de 298,8 millions d’euros, en croissance de 18%, mais inférieur aux attentes des analystes, fixées à 324,5 millions d’euros. Pour l’exercice écoulé, les dirigeants prévoient un excédent brut d’exploitation dans le bas de la fourchette de 270 à 285 millions d’euros annoncée précédemment. Cette déception maintient la pression sur le cours de Bourse dans l’attente de la publication des résultats annuels. Conservez

Nestlé [NESN]

Mal orienté depuis six mois, il a poursuivi son décrochage après des résultats annuels légèrement inférieurs aux attentes. La valorisation devient plus accessible, avec un ratio cours sur bénéfice net attendu à 22 pour l’exercice en cours, contre une moyenne de 20,7 sur dix ans. Parallèlement, la rentabilité de Nestlé s’améliore. Nous restons confiants dans le titre. Achetez

Nexans

La dette nette au plus bas depuis dix ans Achetez

Orange

Le dividende offre un rendement de 9% Conservez

Plastic Omnium 

Le groupe dirigé par Laurent Favre a nettement amplifié le rebond d’activité du second semestre 2020, sans toutefois parvenir, à l’instar de ses concurrents, à compenser les pertes du début de l’exercice. Si le résultat net annuel est ressorti à -251 millions d’euros, le dividende de Plastic Omnium demeure inchangé, à 0,49 euro, soit un rendement de 1,6%. Achetez

Renault

8 milliards de pertes, et après ? Achetez

Scor

Une décote injustifiée Achetez

Services informatiques

Atos qui pleure et Capgemini qui rit Vendez Atos Achetez Capgemini

Solvay

Le chiffre d’affaires du chimiste belge a reculé de 12,5% l’an dernier, à 9 milliards d’euros. Solvay vise 500 millions d’euros d’économies d’ici 2024, notamment par la suppression de 500 postes, ainsi que 600 à 650 millions de flux de trésorerie disponible en 2021 (963 millions l’an dernier). Le titre nous paraît à son prix, à 14,6 fois le bénéfice net escompté fin 2021. Conservez

Tarkett 

L’an dernier, Tarkett a réussi à faire progresser sa marge d’excédent brut d’exploitation (Ebitda) ajusté de 1,2 point, à 10,6%, grâce à des économies significatives et à des coûts d’achat moins élevés. La poursuite du rebond sera lente. Les dirigeants tablent sur une marge supérieure à 12% en 2022. Le titre risque de rester chahuté. Vendez

Thermador 

Le distributeur de matériel de plomberie a réalisé de belles performances financières en 2020. Son résultat opérationnel a progressé de 7,5%, à 51,4 millions d’euros, tandis que son bénéfice net s’est adjugé 11,8%, à 36,2 millions. Mais le dividende de Thermador prévu cette année augmentera de seulement 1,1% à 1,82 euro. Par ailleurs, la valorisation du titre se tend. Attendez avant de vous renforcer. Conservez

Total

Grimpe grâce au pétrole, que faire de l’action ? Conservez

Valeo 

Ce bon parcours, grandement lié au rattrapage sectoriel, semble s’essouffler en ce début 2021. En dépit du rebond du second semestre, le millésime 2020 s’est achevé par une perte nette de 1,1 milliard d’euros. Pour autant, nous demeurons confiants dans le titre. Valeo dispose de relais de croissance prometteurs, notamment dans l’électrique et l’aide à la conduite. Pour 2021, le groupe table sur un flux de trésorerie disponible s’inscrivant dans une fourchette large de 330 à 550 millions d’euros. Le dividende fixé à 0,30 euro par action fait ressortir un rendement de 1%. Achetez

Worldline

Prêt à rebondir en 2021 Achetez