Bruxelles: les zones de basses émissions provoquent une diminution de 70% des véhicules polluants – Championnat d’Europe 2020

13

Depuis janvier 2019, les véhicules diesel répondant à la norme Euro 2 et les véhicules essence de la norme Euro 1 ne peuvent plus accéder à la zone de basses émissions.

Le nombre de véhicules polluants circulant à Bruxelles a diminué de 70 % en 2019, a indiqué mercredi Bruxelles Environnement dans son rapport annuel.

Depuis janvier 2019, les véhicules diesel répondant à la norme Euro 2 et les véhicules essence de la norme Euro 1 ne peuvent plus accéder à la zone de basses émissions (LEZ) de la Région Bruxelles-Capitale (RBC). Les premières amendes ont été envoyées en avril 2019.

Objectif bas carbone d’ici 2050

Ces restrictions ont mené à une nette réduction des émissions de polluants nocifs pour la santé, selon Bruxelles Environnement, qui rappelle que les émissions polluantes des moteurs sont responsables de 75.000 décès prématurés par an.

Afin que la RBC atteigne un objectif bas carbone d’ici 2050, Bruxelles Environnement tente également de mieux isoler les bâtiments et de sensibiliser aux consommations énergétiques, ainsi que de soutenir les entreprises dans la mise en œuvre de leur plan de déplacement pour diminuer la congestion des routes.