CAC 40 : le Covid-19 inquiète en Europe, l’Allemagne et les Pays-Bas serrent la vis – Foot 2020

19
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace


Publié le


Mis à jour le

CAC 40 : le Covid-19 inquiète en Europe, l’Allemagne et les Pays-Bas serrent la vis
Chabe01/Wikimedia

Le CAC 40 est attendu dans le rouge, plombé par la dégradation de la crise sanitaire aux Etats-Unis et en Europe. Aux Pays-Bas et en Allemagne, les autorités ont annoncé de nouvelles mesures de restrictions particulièrement strictes. L’Italie se prépare, elle aussi, à passer des fêtes de fin d’année particulièrement lugubres. “L’activité en 2021 n’aura pas la trajectoire d’un engin spatial s’arrachant de la gravité terrestre. Loin de là. De nombreuses incertitudes sont susceptibles de mettre à mal le scénario fantasmé d’une reprise érectile. Les campagnes de vaccination prendront du temps et ne seront pas synchrones dans tous les pays”, souligne Fidelity.

Quant au Brexit, quelle que soit l’issue des négociations, tout porte à croire qu’il “restera un temps le sparadrap dont l’Europe peine à se débarrasser depuis quatre ans. Cela va bien sûr sans compter sur une appréciation trop forte de l’euro qui pourrait rapidement se muer en frein pour la croissance. La sortie de crise s’annonce donc plus tortueuse que prévue”, met en garde la société de gestion. Et elle pourrait aussi s’avérer plus longue qu’anticipée, avertit la BCE en repoussant la ligne d’horizon de son intervention…

>> A lire aussi – Bourse : comment jauger la cherté des actions ?

L’analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l’analyse graphique, le bureau d’études DayByDay observe une quatrième bougie noire d’affilée, comme si les acheteurs avaient déserté le marché. Les cours ont ainsi formé une mèche haute dans des volumes moyens à 3,5 milliards d’euros et une clôture au plus bas de la séance. Depuis le sommet à 5 616,6 points, un lent retournement arrondi semble se mettre en place. Il faudrait enfoncer le soutien à 5 463 points pour confirmer cette hypothèse.

Les valeurs à suivre aujourd’hui

SECHE ENVIRONNEMENT

Séché Environnement a remporté le marché de délégation de service public pour l’exploitation de l’usine de traitement des déchets implantée à Montauban. Le groupe entend faire de cette installation une référence. Le Sirtomad (Syndicat Mixte de Traitement des Déchets) traite les déchets ménagers des habitants de la Communauté d’Agglomération du Grand Montauban et de la Communauté de Communes Terres des Confluences (120 000 habitants au total).

WORLDLINE

Worldline a annoncé l’acquisition d’une participation de contrôle (51%) des activités de services aux marchands de la banque ANZ pour un montant d’environ 485 millions de dollars australiens (300 millions d’euros). La signature de ce partenariat de long terme s’accompagne d’un mécanisme de rachat minoritaire par le biais d’une option d’achat exerçable par Worldline 10 ans après la finalisation de la transaction, la finalisation étant prévue au cours du quatrième trimestre 2021.

>> A lire aussi – LVMH, Kering… les géants du luxe vont profiter en Bourse de relais de croissance

Du côté des statistiques

En France, l’inflation (définitive) de novembre est attendue à 8h45. Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance à 14h30 de l’indice manufacturier de la Fed de New York pour décembre et des prix des importations en novembre. La production industrielle et taux d’utilisation des capacités de production pour novembre sont attendus à 15h15. Vers 8h20, l’euro gagne 0,02% à 1,2148 dollar.

>> Inscrivez-vous à notre newsletter Entreprises et Marchés

Hier à Paris

Les Bourses européennes sont reparties du bon pied ce lundi, profitant du lancement d’une vaste campagne de vaccination anti-Covid aux Etats-Unis. Cette dernière laisse entrevoir à terme un retour à la normale pour l’activité de la première économie mondiale. Les investisseurs ont également apprécié que les choses avancent sur le nouveau plan de relance américain et que les négociations entre l’UE et le Royaume-Uni sur leur relation post-Brexit aient été prolongées. Au son de la cloche, le CAC 40 s’est adjugé 0,37% à 5 527,84 points et l’EuroStoxx 50 a pris 0,70% à 3 510,16 points.

>> A lire aussi – 6 graphiques inquiétants pour l’économie et la Bourse

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont clôturé en ordre dispersé malgré les premières vaccinations aux Etats-Unis. Elles interviennent alors que l’autorité sanitaire américaine a autorisé vendredi soir l’utilisation en urgence du vaccin contre le Covid-19 de Pfizer/BioNtech. Les valeurs ayant le plus à gagner d’un retour à la normale, comme le transport et l’hôtellerie, ont gagné du terrain. Electronic Arts est bien parti pour racheter son concurrent britannique, Codemasters. Le Dow Jones a cédé 0,62% à 29 861,55 points tandis que le Nasdaq Composite a progressé de 0,5% à 12 440,04 points.

>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur Facebook (cliquez sur l’image)

CAC 40 : le Covid-19 inquiète en Europe, l’Allemagne et les Pays-Bas serrent la vis - Foot 2020
Pixabay (montage Capital)