CAC40 : grimpe vers 5675, déluge de records absolus à WStreet – Championnat d’Europe de Football 2020

13
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

(CercleFinance.com) – La Bourse de Paris accroit son avance à 1 heure de la clôture et surtout semble bien partie pour s’affranchir de la résistance des 5.620 puisque le CAC40 (+0,8%) se hisse au-delà des 5.670.

Wall Street entame cette séance du 7 janvier sur une rafale de records absolus sur les 3 indices ‘majeurs’ + le Russell-2000 à 2.080.

Le Dow Jones (+1%) franchit les 31.000, le S&P500 les 3.800 (+1,5%) et le Nasdaq (+2%) les 13.000 lors que Trump a fini par concéder sa défaite en fin de matinée et appelé à une ‘transition pacifique’, conformément à la tradition démocratique américaine, après 2 mois de refus.

Le Congrès -et le vice-Président Mike Pence- ont validé avec quelques heures de retard les résultats du scrutin du 3 novembre, suite aux intrusions ‘d’éléments radicaux’ -dont beaucoup d’illuminés pro-Trump- au sein du Capitole.

Mais Wall Street salue également cette déclaration de Patrick Harker de la FED : ‘ je ne vois pas la FED ralentir ses achats de dette dans un futur proche’.

Les planètes sont désormais parfaitement alignées pour Joe Biden qui bénéficie d’un Congrès où les démocrates sont majoritaires à la ‘chambre’ comme au Sénat et du plein soutien de la FED pour financer des plans de relance.

Les analystes de Capital Economics ne s’alarment pas des niveaux de valorisation de Wall Street: ‘Nous ne sommes pas d’avis que cela reflète un optimisme excessif. A vrai dire, nous pensons que les actifs à risque pourraient encore progresser’, souligne le bureau d’études basé à Londres.

‘Nous estimons que les marchés d’actions offrent aujourd’hui un profil risque-rendement plus équilibré au niveau tactique, mais continuons de recommander de profiter des accès de faiblesse de marchés pour se renforcer’, indique la banque britannique.

‘Le tableau d’ensemble reste en faveur d’un potentiel haussier supplémentaire en 2021’, conclut l’établissement financier.

Aucune statistique, bonne ou mauvaise ne semble pouvoir remettre en cause la dynamique haussière des actions.

Nouvelle démonstration avec la chute du volume des ventes de détail CVS de -6,1% dans la zone euro et de 5% dans l’UE, selon les estimations d’Eurostat, reflétant les mesures de confinement liées à la Covid-19.

En octobre, le volume du commerce de détail avait augmenté de 1,4% tant dans la zone euro que dans l’UE.

Sur 12 mois, l’indice corrigé des effets de calendrier a diminué de 2,9% dans la zone euro et de 2% dans l’UE.

Aux Etats Unis, les inscriptions aux allocations chômage ont quasiment stagné la semaine, selon le Département du Travail, pour s’établir à 787 000, contre 790 000 (chiffre révisé) la semaine précédente.

La moyenne mobile sur quatre semaines s’établit à 818 750, en baisse de 18 750 d’une semaine à l’autre.

Enfin, le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités a diminué de 126.000 la semaine précédente, à 5,07 millions.

Le Dollar se raffermit vers 1,2250/E après avoir brièvement glissé vers un plancher de 1,2320 la veille.

Du coté des valeurs, Atos chute de -12% vers 65,6E, sur l’anticipation d’une offre de rachat à 10Mds$ sur son concurrent américain DXC.

Veolia a adressé aujourd’hui au Conseil d’administration de Suez la proposition d’offre publique qu’elle a l’intention de déposer sur les 70,1% du capital de Suez.

Saint-Gobain (+6%) fait savoir que ses ventes du 4e trimestre 2020 ‘devraient nettement dépasser les attentes et atteindre environ 10,2 milliards d’euros’, soit une croissance interne supérieure à 6%, à structure et changes comparables.

Dans ces conditions, Saint-Gobain indique que ‘le résultat d’exploitation du second semestre 2020 dépassera 2 000 millions d’euros, soit une croissance de plus de 20% à données comparables par rapport au second semestre 2019’.

Getlink indique que son Shuttle Freight a connu en décembre 2020 un niveau de trafic supérieur à celui pré-Covid, avec 131.746 camions transportés, performance en croissance de 8% en comparaison annuelle, portée par un effet de stockage en prévision du Brexit.