CDiscount sanctionné pour défauts d’informations – Championnat d’Europe de Football 2020

83

Le géant du e-commerce est accusé par la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) de manquements en matière d’information des consommateurs.

Le géant de l’e-commerce Cdiscount (groupe Casino) a écopé, fin 2020, d’une amende de près de 1 million d’euros pour avoir manqué de clarté envers ses clients les plus fidèles. La direction départementale de la protection des populations de Gironde, où est basé le siège social de Cdiscount, a ainsi prononcé cette sanction pour « défaut d’un récapitulatif de commande conforme concernant l’abonnement Cdiscount à volonté ».

Cet abonnement annuel de 29 euros permet, entre autres avantages, de bénéficier d’une livraison express gratuite et illimitée pendant un an, et donc d’économiser les frais de livraison. Mais aussi d’un récapitulatif des commandes pour les clients abonnés. Ce qui a bien été fait pour ces clients, mais pas pour ceux ayant souscrit à une offre similaire, d’abord gratuite pendant six jours avant de devenir payante.

Une subtilité suffisamment complexe pour tromper les abonnés, selon la répression des fraudes, qui a donc sanctionné le site d’une amende de 1 euro pour chaque manquement constaté au cours de l’enquête. Soit 986.432 euros pour le site, qui réalise près de 4 milliards d’euros de volumes d’affaires.

Ces dernières années, la répression des fraudes a intensifié ses contrôles et sanctions contre les géants du web concernant leurs pratiques commerciales envers les clients, ou leurs marchands tiers pour ceux ayant des places de marché. Fin 2019, l’ogre américain Amazon avait ainsi écopé d’une amende record de plus de 4 millions d’euros pour des clauses commerciales déséquilibrées envers les milliers de vendeurs présents sur sa place de marché. CDiscount, dont les ventes ont bondi depuis le début de la crise sanitaire « conteste formellement cette décision tant sur son fondement que sur son montant », explique un porte-parole à l’AFP. L’enseigne a déposé en décembre un recours auprès du tribunal administratif.