ces joueurs qui auraient loupé l’Euro 2020 sans le report – Foot 2020

98

Ousmane Dembélé (France)

La nouvelle est tombée le 11 février. Opéré d’une « rupture du tendon proximal du biceps fémoral » de la cuisse droite, alors qu’il se remettait tout juste d’une blessure à cette même jambe, l’ailier du Barça devait être absent pour environ six mois, selon son club. Pas d’Euro 2020 pour lui, donc. Et en 2021?

Eden Hazard (Belgique)

Le doute était légèrement permis pour le Madrilène… Passé sur la table d’opération à Dallas, début mars, après une fissure du péroné, le Belge devait normalement reprendre la compétition vers la fin du mois de mai. S’il avait été dans les délais, le sélectionneur Roberto Martinez l’aurait sans doute appelé vu son statut. Mais, dans le meilleur des cas, Hazard serait arrivé à l’Euro à court de forme.

Memphis Depay (Pays-Bas)

Ses progrès, quelques semaines seulement après son opération, ont impressionné, mais quand même… Victime d’une rupture des croisés en décembre avec l’OL, Memphis n’aurait normalement pas pu participer à l’Euro avec les Pays-Bas. Ce qui a dévasté son pays.

Niklas Süle (Allemagne)

Le défenseur du Bayern, out pour six mois minimum après sa grave blessure à un genou fin octobre, aurait peut-être pu rejouer quelques matchs en mai. Mais cela ne lui aurait vraisemblablement pas permis d’être retenu par Joachim Löw.

Nicolo Zaniolo (Italie)

Le jeune milieu offensif romain (5 sélections) rêvait d’une première grande compétition avec la Nazionale. Son genou droit en a décidé autrement, le privant du reste de la saison dès le mois de janvier.

Davide Zappacosta (Italie)

Le latéral droit n’a certes plus enregistré de sélection depuis 2018, mais son prêt de Chelsea à la Roma l’été dernier devait lui permettre de revenir dans le viseur de Roberto Mancini. Malheureusement, lui aussi a vu son rêve s’envoler après une seule apparition sous le maillot de la Louve, et une rupture des croisés à l’entraînement.

Cenk Tosun (Turquie)

L’attaquant d’Everton, prêté à Crystal Palace durant l’hiver pour se relancer, s’est rompu un ligament croisé antérieur à l’entraînement début mars. Opéré, il n’est pas attendu sur les terrains avant septembre prochain et n’aurait donc pu défendre les couleurs de la Turquie, où il est habituellement titulaire.

Yusuf Yazici (Turquie)

Un autre international turc, et un autre LCA. Gravement blessé en décembre dernier avec le LOSC, le latéral aurait probablement manqué les joutes estivales, même si, début mars, il disait tout faire pour revenir à temps.

Merih Demiral (Turquie)

Même lésion que ses deux compatriotes précédemment cités pour le défenseur de la Juventus. Alors qu’il recommençait à avoir du temps de jeu depuis décembre avec la Vieille Dame, le Turc, titulaire durant tous les éliminatoires, a vu sa saison prendre fin au mois de janvier. Pour la petite histoire, il s’est d’ailleurs blessé lors du même match que Zaniolo.