Championnat d’Espagne : Thomas Lemar, la renaissance d’un champion du monde – Championnat d’Europe de Football 2020

74

« Enfin, Lemar semble être un champion du monde! ». Ce titre publié par le quotidien Marca à la fin du mois de novembre dévoile tout de la période vécue par le milieu offensif de l’Atlético de Madrid. Depuis son transfert de Monaco et son titre mondial de 2018, Thomas Lemar n’a jamais réellement convaincu en Espagne. « Ses deux premières saisons ont été un désastre, ose même David Medina, spécialiste de l’Atlético pour le journal Marca. Il n’apportait rien, a passé une année entière sans but, ni passe décisive. Le club a presque perdu foi en lui ».

Enfin de retour au premier plan, le Guadeloupéen de 25 ans est attendu comme titulaire, encore ce jeudi soir, à Eibar. Après avoir tenté de le prêter ou de transférer, l’Atlético de Diego Simeone, charismatique coach argentin, lui a redonné sa chance, notamment au regard de son implication à l’entraînement. « Son manque de confiance apparent était le principal problème, analyse Medina. Publiquement, Simeone l’a toujours défendu. Il savait que Thomas avait du talent et qu’il le montrerait. Jamais il n’a donné autant d’opportunités à un joueur ».

Martial et Coman sont en avance

La clé a finalement été trouvée cet automne. En Liga, depuis ses brillantes apparitions contre Valence ou Valladolid, Lemar ne quitte plus le onze titulaire. Et quand Simeone cherche une solution pour relancer son équipe dans le derby face au Real, c’est l’ancien monégasque qui sort du banc de touche. Surtout, Lemar offre au technicien argentin un réel équilibre dans un système en 3-4-2-1 qui permet à l’Atlético de jouer le titre en championnat. Tour à tour milieu offensif, ailier droit ou deuxième attaquant, le gaucher formé à Caen est devenu une pièce maîtresse, devant Joao Félix, la pépite portugaise à 120 millions d’euros.

« Il sera l’un des hommes importants de la course à la Liga, pense David Medina. Avec ce rendement, il va continuer à jouer une grande partie des matchs et fera partie des 12 ou 13 qui jouent le plus. Il doit peut-être simplement franchir un cap à l’approche de la surface et créer plus d’occasions ». Après un creux important dans sa carrière, Lemar réapparaît au meilleur des moments dans la perspective de retrouver l’équipe de France (22 sélections et 4 buts, la dernière en octobre 2019). L’Euro 2020, décalé d’un an en raison de la crise sanitaire et qu’il n’aurait jamais disputé aux bonnes dates, est clairement son objectif.

Chez les Bleus, il a notamment participé à l’épopée russe de 2018 en jouant le match contre le Danemark. En continuant à se montrer performant en Liga, Lemar pourrait revenir, peu ou prou, dans la discussion pour la liste des 23 de Didier Deschamps communiquée à la mi-mai. La force de caractère du milieu offensif, à l’origine de cette renaissance en club, ne passe pas inaperçue. Pour l’heure, Anthony Martial et Kingsley Coman, ses concurrents directs pour les postes d’ailiers en sélection, sont nettement en avance. Sans oublier le récent retour en forme d’un autre champion du monde, Ousmane Dembélé, avec Barcelone. Si le chemin est donc encore long, Lemar s’emploiera à rendre les choix du sélectionneur difficiles quitte, au final, à être reversé dans une liste de réservistes.