Cigarettes, allocations, vélo … tout ce qui change au 1er janvier 2021 – Euro 2020

23

Pas de coup de pouce pour le smic

Comme chaque début d’année, le salaire minimum interprofessionnel de croissance (smic) sera légèrement revalorisé selon une formule indexée sur l’inflation puisque le gouvernement a exclu tout coup de pouce supplémentaire. Le salaire minimum va ainsi passer de 1539,42 euros à 1554,58 euros brut mensuels, soit 0,99% d’augmentation. Concrètement, cette revalorisation se traduit par une hausse de 12 euros nets par mois, sur la base d’un temps plein à 35 heures.

La réforme des APL finalement mise en œuvre

Elle devait être appliquée plus tôt, mais Covid-19 oblige, elle s’est vue repoussée par le gouvernement : la réforme dite « des APL en temps réel » est mise en œuvre à partir du 1er janvier 2021. Concrètement, les aides au logement seront calculées en fonction de vos revenus actuels, et non plus par rapport à ceux de l’année N-2. Une réactualisation aura lieu tous les trois mois afin de réévaluer ces montants. Pour atténuer l’impact de la réforme sur les jeunes, le gouvernement a prévu des garde-fous pour que ni les étudiants-salariés ni les alternants ne voient leur APL baisser en raison de ce nouveau mode de calcul.

Par ailleurs, les plafonds de ressources pris en compte pour l’attribution des allocations familiales sont revalorisés de 1 % par rapport à 2020. Cette augmentation correspond à l’évolution moyenne annuelle des prix.

Le prix des cigarettes à la hausse

Elles n’en finissent pas d’augmenter : déjà, en novembre, plusieurs marques de cigarettes ont atteint l’objectif gouvernemental d’un prix du paquet fixé symboliquement à 10 euros. Pour d’autres, la hausse se poursuit comme les Burton White qui passent de 9,50 à 9,60 euros, soit 10 centimes d’augmentation. Les Lucky Strike Gold en 25 unités passent elles de 12,65 euros le paquet à 12,75 euros. D’autres marques augmentent leurs paquets de 60 centimes, passant de 9,90 à 10,50 euros. Pour vérifier si votre marque habituelle augmente, rendez-vous sur le site de la douane française.

Le prix du gaz augmente

Nouvelle augmentation pour le prix du gaz. Les tarifs réglementés de vente de gaz d’Engie grimpent de 0,2 % en moyenne au 1er janvier 2021, par rapport au barème applicable depuis le 1er décembre 2020. La hausse est différente selon votre utilisation du gaz : si vous l’utilisez pour la cuisson ou pour un double usage cuisson et eau chaude, l’augmentation est de seulement 0,1%. Pour une utilisation du gaz pour le chauffage, elle est de 0,2%.

Certaines aides auditives remboursées à 100%

La réforme du “100% santé” entre dans sa troisième et dernière étape concernant le reste à charge. Depuis le 1er janvier, certains soins auditifs et dentaires sont ainsi remboursés intégralement par les contrats de complémentaires santé et la Sécurité sociale. Pour empêcher les effets d’aubaine, un plafond d’indemnisation a été fixé. Seules les audioprothèses dont le tarif est inférieur à 1900 euros la paire seront éligibles à un reste à charge zéro. Elles seront disponibles chez les professionnels de santé sous l’appellation “panier de soin 100% santé”. Cette réforme était particulièrement attendue par les 3 millions de personnes “appareillables” en France, dont seules 35% sont effectivement équipées d’une aide auditive. Pour ces personnes, le reste à charge est actuellement de 860 euros en moyenne, soit, soit 53% de la facture totale.

Les prothèses amovibles (dentiers), les inlays et onlay – ces pièces de métal qui servent à remplacer une partie visible d’une dent abîmée – ou encore les couronnes transitoires, la pièce de résine qui sert à couvrir la dent en attendant la pose d’une couronne définitive, vont également faire l’objet d’une prise en charge intégrale.

>> A lire aussi – Santé : ces soins dentaires qui ne vous coûtent plus rien en 2020

L’accès au crédit immobilier facilité

Bonne nouvelle si vous envisagez un achat immobilier. Les banques ont dès le 1er janvier plus de marge de manœuvre pour vous accorder un crédit immobilier : la décision a été prise par Bercy le 17 décembre dernier. Depuis un an, les banques devaient limiter l’acceptation des dossiers des ménages endettés à plus de 33% de leurs revenus. Cette limite a été rehaussée à 35%, et les banques, qui pouvaient déroger à cette règle à hauteur de 15% des crédits accordés, peuvent maintenant le faire à hauteur de 20% des dossiers.

>> A lire aussi – Immobilier : propriétaires, locataires, investisseurs… tout ce qui change pour vous en 2021

Une nouvelle prime de précarité dans la fonction publique

Les employés de la fonction publique en CDD sont désormais éligibles à une prime de précarité. Cette indemnité sera versée pour tous les contrats conclus à compter du 1er janvier et dont la durée est inférieure à un an, comme le précise un décret publié au Journal officiel le 25 octobre 2020. Le montant de cette prime correspondra à 10% de la rémunération brute globale versée pour toute la durée d’un CDD, renouvellements compris.

>> A lire aussi – Prime de précarité : c’est officiel, les fonctionnaires en CDD la toucheront dès 2021

Fin du jour de carence pour les fonctionnaires positifs au Covid-19

Autre bonne nouvelle pour les agents de la fonction publique : un amendement adopté par le Sénat dans le cadre du projet de loi de finances (PLF) suspend le traditionnel jour de carence obligatoire pour les fonctionnaires dont l’arrêt maladie est directement lié au Covid-19. La mesure n’est pas rétroactive et entre en vigueur au 1er janvier 2021. Elle s’appliquera jusqu’au 16 février 2021, jour marquant la fin de l’état d’urgence sanitaire. La mesure pourrait être étendue aux salariés du privé, même si aucune date n’a encore été avancée.

Des timbres plus chers

Envoyer un courrier revient de plus en plus cher : au 1er janvier 2021, tous les timbres coûtent désormais plus d’un euro. Le timbre vert, pour une lettre distribuée sous 48 heures, augmente de 11,3% en passant de 0,97 à 1,08 euro. Pour une lettre prioritaire, comptez 1,28 euro, et en cas de lettre suivie, 1,56 euro contre 1,42 euro l’année dernière. Le timbre apposé sur les lettres recommandées reste le plus cher, , avec 4,40 euros à débourser contre 4,30 euros en 2020. En moyenne, le prix du timbre augmente de 4,7%.

Le malus écologique durci

A l’instar des années précédentes, le malus écologique se durcit en ce début d’année. Le seuil de déclenchement passe à 132 grammes de CO2/km contre 137 grammes en 2020. Dès 160 g/km de CO2, la facture grimpe déjà à 1500 euros et dépasse les 3100 euros au-delà de 169 g/km de CO2. Le montant du “super-malus” a également été revu à la hausse afin d’inciter à l’achat de véhicules moins émetteurs en émissions de CO2. Comptez désormais 30.000 euros de malus pour les modèles dépassant les 218 g/km de CO2, soit 10 000 euros de plus qu’en 2020.

>> A lire aussi – Automobilistes, ce qui change pour vous en 2021

La baisse du prix des assurances auto pour les véhicules électriques

Une façon de plus d’inciter les automobilistes à passer à l’électrique. Depuis le 1er janvier 2021, vous pouvez payer jusqu’à 25% moins cher votre assurance auto si vous possédez une voiture électrique, soit 132 euros d’économies par an en moyenne. Cette mesure fait suite à l’adoption d’un amendement prévoyant une exonération de la taxe spéciale sur les conventions d’assurances (TSCA) pour les contrats d’assurance des véhicules électriques.

De nouveaux produits plastiques interdits

Un nouveau pas vers l’objectif 0 plastique à usage unique : dès le 1er janvier, il ne sera plus question pour les distributeurs de proposer des pailles, des couverts, des touillettes, des boîtes à sandwich, des couvercles de boissons, des tiges pour ballons, des confettis ou encore des piques à steak en plastique. Cependant, cette application reste théorique puisque les enseignes concernées disposent encore d’un délai de six mois pour écouler leurs stocks. Les établissements publics et les entreprises ne pourront également plus distribuer de bouteilles en plastique.

>> A lire aussi – Pollution : ces innovations qui vont remplacer le plastique

Et aussi…

  • Douches italiennes : dès le 1er janvier, l’ensemble des nouvelles constructions doivent être équipés d’une douche à l’italienne, pour les appartements en rez-de-chaussée et les maisons individuelles en lotissement ou destinées à la location.
  • Brexit : le Royaume-Uni sort de l’Union européenne au 1er janvier. Malgré un accord conclu sur le fil, c’est la fin de la libre circulation pour les touristes comme pour les travailleurs. Concrètement, les contrôles à la frontière sont rétablis et des droits de douane peuvent désormais s’appliquer pour l’importation ou l’exportation de produits.
  • Identification des vélos : Pour éviter les vols et rassurer les cyclistes, les vélos vendus neufs en magasin doivent désormais obligatoirement porter un “identifiant unique” auquel seront attachées les coordonnées de leurs propriétaires.
  • Homéopathie : Les spécialités et préparations homéopathiques ne sont plus prises en charge par l’Assurance maladie.
  • Indice de réparabilité : A compter du 1er janvier 2021, un indice de réparabilité sera apposé sur certains produits comme les téléviseurs, les smartphones ou les tondeuses à gazon. La mesure vise à atteindre 60% de taux de réparation des produits électriques et électroniques d’ici 5 ans.
  • Numéros surtaxés : Bonne nouvelle pour votre portefeuille : les numéros surtaxés sont désormais interdits pour les administrations et les organismes chargés d’une mission de service public.