Covid : bond du nombre d’étudiants aidés par le Crous – Championnat d’Europe 2020

26

Publié le 26 févr. 2021 à 17:24Mis à jour le 26 févr. 2021 à 18:09

C’est une nouvelle démonstration de l’impact désastreux de la pandémie sur la situation financière des étudiants. Au mois de janvier, la part d’étudiants aidés par le Crous (Centre régional des oeuvres universitaires et scolaires) a augmenté de 39 % par rapport à la même période en 2020.

Au total, 9.100 étudiants ont reçu une aide spécifique en janvier, attribuée par les services sociaux des Crous en cas de situation d’urgence ou de détresse avérée, selon une étude de la Drees, le service statistique des ministères sociaux, publiée ce vendredi. Le montant total des aides attribuées s’élève à 3,7 millions d’euros (contre 2,4 millions en janvier 2020), pour un montant mensuel moyen d’environ 400 euros par bénéficiaire.

Un chiffre déjà en hausse au mois de septembre

A la rentrée universitaire 2020, le nombre moyen de bénéficiaires était déjà plus élevé que lors de la précédente. Alors en hausse de 22 %, il a continué à augmenter pendant le deuxième confinement, passant de 7.600 en octobre à 11.500 au mois de novembre. Depuis, ce chiffre a toutefois commencé à diminuer.

La situation s’explique par l’impact des mesures sanitaires sur les moyens de subsistance des étudiants. Selon l’Observatoire de la vie étudiante, 58 % des étudiants qui exerçaient une activité rémunérée en parallèle de leurs études ont été contraints de l’arrêter, de la réduire ou d’en changer. Une perte de revenus estimée en moyenne à 274 euros par mois pour ceux qui ont dû arrêter cette activité.

Depuis le mois de septembre le gouvernement a pris différentes mesures pour lutter contre la précarité des étudiants, population particulièrement touchée par la crise sanitaire. Il avait par exemple d’abord annoncé que les repas seraient à un euro dans les restaurants universitaires pour les boursiers puis a étendu la mesure à tous les étudiants, pour deux repas par jour.

72.300 bénéficiaires du repas à 1 euro en janvier

Selon l’étude de la Drees, le nombre d’étudiants qui ont bénéficié du repas à 1 euro au moins une fois dans le mois a très fortement chuté en novembre 2020. Alors qu’il était de 210.700 en octobre, le nombre de bénéficiaires a chuté à 43.200 en novembre, puis a augmenté à nouveau pour s’établit à 49.100 en décembre. Selon la Drees, cette chute serait liée « au deuxième confinement, au passage de l’intégralité des enseignements en distanciel, ainsi qu’aux vacances scolaires ».

En janvier 2021, les effectifs des bénéficiaires du repas à 1 euro sont remontés à 72.300. Depuis l’élargissement à tous les étudiants, 158.700 repas ont été servis la dernière semaine du mois de janvier.