DIRECT. Covid-19 : «Le vaccin AstraZeneca n’est pas un vaccin de seconde zone», assure Alain Fischer – Euro 2020

28

>> L’essentiel

>> Suivez les événements de ce jeudi 18 février :

9h35. Vaccination obligatoire en Indonésie. Alors que la moitié de la population hésitait à se faire vacciner, les autorités ont prévenu que la vaccination sera obligatoire pour toutes les personnes éligibles. Les personnes qui ne voudront pas se faire vacciner pourront encourir une amende et même la suppression des aides sociales.

9h25. Le nombre de cas repasse au-dessus des 10 000 en Allemagne. Le nombre de cas des infections est reparti à la hausse dans le pays. Selon l’institut pour les maladies infectieuses Robert Koch (RKI), 10 207 nouveaux cas d’infections ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures. Depuis le début de la pandémie, 2,36 millions de cas ont été comptabilisés dans le pays. Le RKI a comptabilisé 534 décès supplémentaires en 24 heures. La pandémie a fait au total 66 998 morts en Allemagne.

9h15. Hong Kong accélère l’approbation du vaccin chinois de Sinovac. Le gouvernement hongkongais a approuvé l’utilisation en urgence du vaccin contre le Covid-19 de Sinovac, baptisé CoronaVac, après la décision d’un groupe d’experts de le recommander en dépit de faibles résultats en termes d’efficacité. «Un premier lot d’un million d’injections de vaccins de Sinovac va bientôt arriver à Hong Kong», a indiqué l’exécutif hongkongais dans un communiqué. Mais les autorités pourraient avoir des difficultés à convaincre les habitants d’accepter ce vaccin produit par un laboratoire chinois tant la méfiance de la population à l’égard des autorités de Pékin est grande.

9h10. L’ANSM suspend la commercialisation d’un autotest de dépistage urnaire appelé «Sars-CoV-2 Urine Antibody Rapid test». Ce test est fabriqué par les sociétés INNO-BIO (Shangai) et OLISACARE et distribué en France par les sociétés BIOMADETECH et MEDIC SANTE. Selon l’ANSM, aucune preuve de son efficacité a été démontrée. De plus, le fabricant n’a pas obtenu de certificat de conformité d’un organisme notifié pour la mise sur le marché de ce test. «La vente des autotests (excepté les tests de grossesse) est par ailleurs réservée aux pharmacies», précise l’ANSM qui demande aux personnes qui ‘ont acheté de ne pas l’utiliser et d’aller faire un test PCR ou antigénique pour vérifier.

8h25. L’objectif est de pouvoir vacciner les personnes de 65 à 74 ans au mois d’avril, selon le professeur Alain Fischer.

DIRECT. Covid-19 : «Le vaccin AstraZeneca n’est pas un vaccin de seconde zone», assure Alain Fischer - Euro 2020

Newsletter L’essentiel du matin

Un tour de l’actualité pour commencer la journée

8h20. Le vaccin AstraZeneca n’est pas un vaccin de seconde zone. Le professeur d’immunologie pédiatrique Alain Fischer et Président du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale estime que ce vaccin est un «bon vaccin». Il a reconnu sur Europe 1 que ce vaccin pouvait provoquer des effets secondaires chez les moins de 50 ans mais pas chez les patients plus âgés. Effets secondaires qui en majorité étaient connus et qui ne sont pas graves.

8h15. Onze nouveaux cas en Chine. La Chine a recensé 11 nouveaux cas confirmés de contamination au coronavirus au cours des vingt-quatre dernières heures, contre sept la veille. La Commission nationale de la santé a indiqué que tous les nouveaux cas concernaient des personnes arrivées de l’étranger. Au total, depuis le début de l’épidémie, 89 806 infections ont été confirmées dans le pays. Le bilan de l’épidémie dans le pays s’élève à 4 636 morts.

8 heures. Résultats records pour Carrefour. Le géant de la grande distribution a profité de la crise. Le numéro un français de la grande distribution a enregistré l’an dernier un résultat opérationnel de 2,173 milliards d’euros, en hausse de 16,4% sur un an. Son chiffre d’affaires progressé de 7,8% à 78,609 milliards d’euros, sa meilleure performance depuis au moins 20 ans. Parmi les nouveaux objectifs que s’est fixé Carrefour figurent celui de 2,4 milliards d’euros d’économies de coûts supplémentaires en année pleine à l’horizon 2023. En outre, le groupe va aussi normaliser sa politique de dividende. Après dix ans de distribution en actions, il prévoit de verser 0,48 euro par action cette année.

7h50. Aéroport de Paris table sur un recul du trafic de 55 à 65 % en 2021 par rapport à 2019. Après une chute de trafic de près de 70% en 2020, ADP table encore en 2021 sur un recul du trafic de 55 à 65% à Paris par rapport à 2019. Malgré cette faible activité, le groupe aéroportuaire ne brûle quasiment plus de cash. En 2020, le groupe aéroportuaire a essuyé une perte d’exploitation de 1,1 milliard d’euros, en baisse de 2,2 milliards d’euros par rapport à 2019. La plupart des prévisions table sur un retour du trafic passagers à son niveau d’avant-crise à partir de 2024 mais ADP n’exclut pas l’hypothèse d’un retour à la normale qui n’interviendrait pas avant 2027. L’an dernier, le trafic du groupe a baissé de 60,4%, à 96,3 millions de passagers et de 69,4% dans les aéroports parisiens de Roissy-Charles de Gaulle et d’Orly, à 33,1 millions de passagers. Fin décembre, la dette d’ADP atteignait 7,48 milliards d’euros contre 5,25 milliards un an plus tôt. ADP a emprunté sur les marchés pour affronter la crise. Ces emprunts permettent au gestionnaire aéroportuaire d’avoir « une trésorerie stabilisée depuis le mois d’août à un niveau élevé et d’envisager sereinement l’année 2021».

7h20. Air France envisage de supprimer 6000 postes supplémentaires. La compagnie aérienne affiche une perte opérationnelle de 989 millions d’euros au dernier trimestre 2020. Avec la pandémie, la recette unitaire par passager est en baisse de 52,6%. Air France-KLM a averti que le maintien des mesures de confinement face à la crise sanitaire du coronavirus allaient accroître les pertes du transporteur aérien, qui a annoncé une perte nette de 7,1 milliards d’euros sur l’année 2020. La compagnie aérienne franco-néerlandaise prévoit de limiter sur la période janvier-mars ses capacités à 40 % du niveau d’avant-crise. Air France-KLM a reçu l’an dernier 10,4 milliards d’euros de prêts et de garanties de la France et des Pays-Bas. Des discussions sont en cours avec l’Union européenne sur les contreparties demandées par Bruxelles à de nouvelles aides publiques, qui pourraient passer par des abandons de créneaux horaires dans les aéroports.

Air France-KLM a déjà réduit ses effectifs de 10 %, soit 8 700 postes équivalents temps plein en 2020. La compagnie aérienne prévoit d’en supprimer 6000 autres dans les années à venir.

7h10. Perte nette de 1,1 milliard d’euros en 2020 pour Airbus. Le constructeur aéronautique Airbus a enregistré ce jeudi une perte nette de 1,1 milliard d’euros en 2020. L’avionneur européen ne s’attend pas à un rebond immédiat du marché. Airbus prévoit en 2021 de livrer le « même nombre d’avions commerciaux qu’en 2020 ». Il a ainsi livré l’an passé 566 appareils, un tiers de moins de l’année précédente.

6h55. Ces innovations «made in France» contre le Covid-19. Masques, sprays… Si la France n’a pas encore «son» vaccin, les inventions tricolores pour se protéger du virus ne manquent pas. Dernier exemple en date, un masque « filtrant et décontaminant ». Le point dans cet article.

6h40. L’Espagne impose une quarantaine pour les personnes arrivant du Brésil et d’Afrique du Sud. L’Espagne, qui limite déjà les vols en provenance du Brésil et d’Afrique du Sud, imposera une quarantaine à toutes les personnes arrivant de ces pays pour freiner la propagation des variants du coronavirus, a annoncé le ministère de la Santé. A partir de lundi, les personnes en provenance du Brésil et d’Afrique du Sud « doivent rester chez elles, en limitant leurs déplacements et leur accès à des personnes tierces », a déclaré la ministre de la Santé, Carolina Darias. Cette quarantaine obligatoire durera dix jours, ou sept jours si la personne est testée négative pour le Covid-19.

6h30. L’Afrique du Sud, premier pays à utiliser le vaccin Johnson&Johnson. La campagne vaccination, qui avait été reportée dans le pays, vient de débuter. La première dose du lot de 80 000 vaccins reçu la veille a été administrée devant les caméras à une infirmière en maternité de l’hôpital de Khayelitsha, important township du Cap. L’Afrique du Sud est le premier pays au monde à utiliser le vaccin Johnson&Johnson. Celui-ci s’administre en dose unique et peut être facilement conservé et serait efficace contre le variant qui circule dans le pays.

6h15. Début de la campagne de vaccination au Venezuela. La campagne de vaccination contre le Covid-19 avec le vaccin russe Spoutnik V débute au Venezuela par le personnel de santé et des fonctionnaires. Le Président Maduro a précisé lors d’une conférence de presse qu’outre le personnel de santé, les députés du parlement monocaméral, les membres de la police et de l’armée, ainsi que d’autres responsables gouvernementaux bénéficieraient les premiers du vaccin. « Les autorités qui, en raison de leur travail dans les rues justifient […] une protection spéciale afin que l’Etat puisse continuer à fonctionner, de même les députés, vont être vaccinées dans cette première étape », a-t-il déclaré. La campagne de vaccination de l’ensemble de la population est prévue en avril.

6h10. L’ONU veut un plan mondial pour les vaccins. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a réclamé au G20 de bâtir un « plan mondial de vaccination », en dénonçant des « progrès en matière de vaccination extrêmement inégaux et injustes ». « Nous devons faire en sorte que tout le monde, partout, puisse être vacciné le plus rapidement possible ». Selon lui dix pays seulement ont administré 75 % de tous les vaccins Covid-19. Pendant ce temps, plus de 130 pays n’ont pas reçu une seule dose.

6h05. Les Etats-Unis investissent dans le séquençage. Le gouvernement américain va investir 200 millions de dollars pour augmenter le nombre d’opérations de séquençage du virus du Covid-19, afin de mieux suivre la diffusion des variants et repérer rapidement ceux qui pourraient apparaître à l’avenir. Cette somme doit permettre de faire passer le nombre d’échantillons ainsi analysés de 7000 à 25 000 par semaine. Le séquençage consiste à dresser un portrait détaillé du virus, via son génome.

6 heures. Bonjour et bienvenue dans ce direct. Il vous permettra de suivre les derniers développements de la crise du Covid-19, tout au long de la journée.