Economie européenne : une fin d’année plus difficile que prévu, mais l’OCDE se veut plus optimiste – Euro 2020

123


Publié le

Economie européenne : une fin d'année plus difficile que prévu, mais l'OCDE se veut plus optimiste
Pixabay

(AOF) – L’économie européenne a connu en fin d’année une contraction encore plus importante qu’annoncé initialement, a indiqué Eurostat, l’office statistique de l’Union Européenne (UE). Sur les trois derniers mois 2020, le PIB corrigé des variations saisonnières a diminué de 0,7% dans la zone euro et de 0,5% dans l’Union Européenne, alors qu’il avait été annoncé précédemment en repli de 0,6% pour la zone euro. Les économistes anticipaient pour leur part une confirmation de ce chiffre.

Pour l’ensemble de l’année 2020, l’activité économique a diminué de 6,6% dans la zone euro et de 6,2% dans l’UE, après des progressions respectives de 1,3% et 1,6% en 2019.

Sur le dernier trimestre de 2020, l’économie européenne a souffert de la chute de la consommation des ménages consécutive aux diverses mesures de confinement prises par les Etats. Elle a pesé négativement à hauteur de 1,6 et 1,5 point de pourcentage sur le PIB de la zone euro et de l’UE.

Son repli a été trop important pour être compensé par l’investissement et le commerce extérieur. Leur contribution a été respectivement positive de 0,3 point de pourcentage et de 0,6 point de pourcentage dans les deux zones. La contribution du commerce extérieur a été légèrement négative pour la zone euro et neutre pour l’UE alors que les contributions de la consommation finale des administrations publiques ont été légèrement positives dans les deux zones.

Ces statistiques ont été publiées pratiquement au même moment où l’OCDE dévoilaient des prévisions économiques un peu plus optimistes par rapport à ses anticipations de décembre. L’organisation internationale a pris en compte le déploiement des vaccins anti-Covid et une reprise au niveau mondial plus rapide que prévu au second semestre 2020.

Elle anticipe désormais une progression du PIB de 5,6% en 2021 et de 4% en 2022, soit respectivement 1,4 point et 0,3 point de mieux que ses précédentes estimations de décembre. Celles de la zone euro ont été rehaussées de respectivement 0,3 et 0,5 point à 3,9% et 3,8%.


©
AOF

Les informations AOF reproduites sur Capital.fr sont extraites du service d’informations AOF.
Ces informations sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par OPTION FINANCE SAS, éditeur du service d’informations boursières en temps réel AOF, et de ses contributeurs.
Par conséquent, toute reproduction, copie, duplication, modification, transfert, rediffusion, traduction, exploitation commerciale ou non, création de lien hypertexte ou réutilisation de quelque manière que ce soit de ces informations sont soumis à l’accord préalable et écrit d’OPTION FINANCE SAS et de ses contributeurs.
AOF peut être joint à l’adresse suivante aof@optionfinance.fr
OPTION FINANCE SAS collecte ses données auprès des sources qu’elle considère les plus sûres. Cependant sous réserve de sa faute lourde, OPTION FINANCES SAS et ses contributeurs ne garantissent aucunement l’absence d’erreur et de vices, même cachés, ni le caractère exhaustif ou le défaut de conformité à un usage quelconque de ces données et de OPTION FINANCE SAS ou de l’un de ses contributeurs, et ne pourra être tenue responsable des retards ou interruptions qui pourraient affecter l’accès à ces dernières.
L’utilisateur du service OPTION FINANCE SAS utilisera les données AOF à ses propres risques et devra tenir OPTION FINANCE SAS et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.