EDF vise une rentabilité en hausse en 2021 après une année 2020 plombée par la crise, Actualité des sociétés – Euro 2020

36

PARIS (Agefi-Dow Jones)–Le groupe énergétique EDF a annoncé jeudi prévoir une amélioration de sa rentabilité en 2021, après avoir subi un recul de ses résultats l’année dernière en raison de la crise sanitaire.

Pour l’année en cours, EDF table sur un excédent brut d’exploitation (Ebitda) supérieur à 17 milliards d’euros. En 2020, le groupe a dégagé un Ebitda de 16,17 milliards d’euros, en baisse de 3,3% par rapport à la même période de 2019. A taux de change et périmètre constants, l’Ebitda a reculé de 2,7%. L’énergéticien tablait sur un Ebitda de l’ordre de 15,2 milliards à 15,7 milliards d’euros.

L’impact de la crise sanitaire sur l’excédent brut d’exploitation d’EDF en 2020 a atteint 1,5 milliard d’euros, a indiqué le groupe. Sans cet impact, l’Ebitda du groupe aurait connu une croissance organique de 6,2%.

EDF a dégagé un résultat net part du groupe en baisse de 87,4% l’année dernière, à 650 millions d’euros.

Le résultat net courant, qui exclut les éléments non récurrents, les variations nettes de juste valeur sur instruments dérivés énergie et matières premières, les activités de trading et les variations nettes de juste valeur de titres de dettes et de capitaux propres nets d’impôts, a diminué de 49,1% sur un an, à 2 milliards d’euros.

Le chiffre d’affaires annuel d’EDF s’est replié de 3,2% en données publiées et de 3,4% en données comparables, à 69,03 milliards d’euros.

Selon un consensus établi par Factset, les analystes anticipaient en moyenne un Ebitda de 15,98 milliards d’euros, un bénéfice net part du groupe de 1,73 milliard d’euros et un chiffre d’affaire de 70,47 milliards d’euros.

EDF a indiqué que sa production d’électricité d’origine nuclaire en France avait atteint 335,4 térawatt-heures (TWh) en 2020, en baisse de 44,1 TWh sur un an, “dont environ 33 TWh en lien avec la crise sanitaire”. Le groupe avait déjà indiqué début janvier que ce chiffre était “légèrement supérieur” à 335 TWh. Pour 2021, EDF table sur une production comprise entre 330 et 360 TWh.

Le conseil d’administration propose par ailleurs de distribuer un dividende de 0,21 euro par action au titre de l’exercice 2020, avec l’option d’un paiement en actions nouvelles. EDF a indiqué que l’Etat français, actionnaire à hauteur de 83,7% du capital, s’était engagé à opter pour un paiement en actions du dividende relatif à 2020.

-Alice Doré, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 90; adore@agefi.fr ed: VLV

Agefi-Dow Jones The financial newswire

Dow Jones Newswires

February 18, 2021 01:51 ET (06:51 GMT)