EN DIRECT. Coronavirus : la France confinée – Championnat d’Europe 2020

103

L’essentiel :

  • Dès 12 heures, ce mardi 17 mars, les déplacements seront réduits en France. 100 000 policiers et gendarmes seront mobilisés afin de réaliser des contrôles sur le territoire. Le non-respect des mesures de confinement sera passible d’une amende allant de 38 à 135 euros. Une attestation téléchargeable est disponible dès maintenant sur le site du ministère de l’Intérieur. 
     
  • Avec 1 210 nouvelles contaminations et 21 décès en 24 heures, le bilan officiel a atteint les 148 morts et 6 633 cas depuis le début de l’épidémie en France, selon le bilan établi lundi par le site Santé publique France. Sachant qu’il y avait dimanche soir environ 400 patients en état grave et que le chiffre officiel des malades ne prend pas en compte ceux qui ne présentent pas de symptômes aigus.
  • Aux États-Unis, des millions d’Américains sont appelés aux urnes dans quatre États malgré l’épidémie de coronavirus qui bouleverse la campagne pour les primaires démocrates, dominées par Joe Biden, net favori, qui pourrait encore creuser l’écart avec Bernie Sanders. Mais, à quelques heures du scrutin, la primaire est reportée dans l’Ohio, l’un des quatre États concernés. Les autres pourraient suivre.
     
  •  Lors d’une réunion de crise très attendue, l’UEFA pourrait décider d’un report historique de l’Euro 2020, programmé cet été dans douze pays (12 juin-12 juillet) mais de plus en plus menacé. Alors que tous les championnats européens majeurs sont interrompus, le sort de la Ligue des champions et de la Ligue Europa, suspendues au stade des 8es de finale, doit également alimenter les débats prévus tout au long de la journée. Et l’hypothèse d’un report de l’Euro, plutôt qu’une annulation, une première en soixante ans d’existence et quinze éditions disputées à ce jour, se précise.

  • La pandémie a fait plus de 7 000 morts dans le monde, notamment en Europe où le nombre de malades a explosé ces derniers jours. L’Union européenne ferme à partir de ce mardi toutes ses frontières pour trente jours, a annoncé lundi soir le président français Emmanuel Macron. Dans la nuit du 16 au 17 mars, Justin Trudeau a également annoncé la fermeture des frontières canadiennes aux ressortissants étrangers, à l’exception des Américains.

– L’Iran coincé entre mensonges et sanctions

      
Avec officiellement 14 991 cas et 853 morts à la date du mardi 17 mars, l’Iran est le troisième pays le plus touché par la pandémie de coronavirus derrière la Chine et l’Italie. Mais les dissimulations des autorités iraniennes sur les chiffres couplées au manque d’équipements médicaux aggravent la crise liée au Covid-19 qui frappe le pays.
Pour en savoir plus, lire notre article Coronavirus : l’Iran coincé entre mensonges et sanctions
      

– La Polynésie prend à son tour des mesures

      
La Polynésie française ne recense à ce stade que trois cas confirmés de personnes porteuses du nouveau coronavirus, mais les autorités ont annoncé lundi des mesures pour tenter de bloquer l’épidémie. Les écoles, de la maternelle aux universités, seront fermées à compter de mercredi après-midi. Par ailleurs, tous les voyageurs arrivant par avion seront placés en quarantaine pendant quatorze jours, chez eux s’ils habitent en Polynésie ou dans un hébergement dédié si ça n’est pas le cas.

C’est un coup dur pour le tourisme, premier secteur économique local. La plupart des hôtels devraient fermer d’ici à la fin de la semaine, a annoncé le Conseil des professionnels de l’hôtellerie de Polynésie. Le second tour des élections municipales est également reporté en Polynésie, comme en métropole. Les mesures annoncées lundi soir par le président Emmanuel Macron ne s’appliquent pas automatiquement à l’ensemble de l’outre-mer. En effet, certaines collectivités, comme la Polynésie française, disposent d’une large autonomie notamment en matière de santé et d’éducation. Malgré la communication autour des gestes de précaution pour éviter une contamination, beaucoup de Polynésiens continuent à se saluer en se faisant la bise.      

– Les supermarchés australiens testent des « heures seniors »

      Les personnes âgées ont été admises mardi matin seules pendant une heure dans plusieurs supermarchés d’Australie, qui ont expérimenté avec plus ou mois de réussite cette mesure destinée à permettre aux seniors de faire leurs courses plus sereinement. Devant certaines enseignes de Melbourne (sud) ou encore Sydney (sud-est), de longues files d’attente se sont formées très tôt, et certains clients sont finalement repartis les mains vides. “C’est le premier jour que nous mettons en oeuvre cette heure dédiée et nous savons que tout n’a pas été parfait dans tous nos magasins”, a reconnu dans un communiqué la directrice générale de Woolworths Supermarkets, Claire Peters, dont le groupe réserve le créneau de 7 à 8 heures aux personnes âgées et aux handicapés. Les magasins vont en tirer des leçons et poursuivre toute la semaine cette initiative, a déclaré Claire Peters.      

– Confinement face au coronavirus : ce qui attend la France

      Le président de la République a annoncé lundi 16 mars un confinement national, avec une limitation drastique des déplacements. 
Pour en savoir plus, lire notre article Confinement face au coronavirus : ce qui attend la France       

– Une attestation pour pouvoir se déplacer

      Une attestation pour chaque déplacement, une amende en cas d’infraction et 100 000 policiers et gendarmes mobilisés pour contrôler : un confinement inédit entre en vigueur en France mardi à midi pour tenter d’enrayer l’épidémie de coronavirus. L’attestation est téléchargeable sur le site du ministère de l’Intérieur et pourra également être rédigée sur papier libre.      

– La France placée sous cloche : “Nous sommes en guerre”

      Dans un discours aux accents martiaux, le président de la République a annoncé ce lundi des mesures fortes. Tout écart sera sanctionné.
Lire notre analyse La France placée sous cloche : “Nous sommes en guerre”       

– Pas de date butoir pour décider de l’annulation des Jeux olympiques

      Aucune date n’a été fixée pour une décision sur une éventuelle annulation des Jeux olympiques de Tokyo, a déclaré mardi un haut responsable du Comité international olympique (CIO), l’Australien John Coates, qui a aussi précisé que l’événement se préparait comme prévu. Alors que le scepticisme grandit au Japon sur le maintien des Jeux dans le contexte de la pandémie de Covid-19, le CIO ne dévie pas de sa route et réunit mardi sa commission exécutive pour, officiellement, “préparer un échange d’informations” avec les fédérations internationales et les sportifs, de plus en plus inquiets.      

– Les derniers chiffres du coronavirus en France

      Avec 1 210 nouvelles contaminations et 21 décès en 24 heures, le bilan officiel a atteint les 148 morts et 6 633 cas depuis le début de l’épidémie en France, selon le bilan établi lundi par le site Santé publique France. Sachant qu’il y avait dimanche soir environ 400 patients en état grave et que le chiffre officiel des malades ne prend pas en compte ceux qui ne présentent pas de symptômes aigus.      

– Coronavirus : restrictions, dérogations, amendes… Tout savoir sur le confinement

      “Nous sommes en guerre”, a martelé Emmanuel Macron en annonçant lundi, dans un discours à la nation, une batterie de mesures de confinement draconiennes en France, comparables à celles adoptées récemment en Italie et en Espagne. À partir de mardi midi, les Français ne peuvent plus sortir de chez eux ni se réunir sans raison valable et “toute infraction sera sanctionnée”, a averti le président.
Lire notre article Coronavirus : restrictions, dérogations… Tout savoir sur le confinement       

– À quelques heures du vote, l’Ohio reporte sa primaire démocrate

      Les autorités de l’Ohio ont ordonné la fermeture des bureaux de vote quelques heures avant l’ouverture mardi de primaires pour la présidentielle américaine, le gouverneur prenant cette décision contre l’avis d’un juge à cause de la pandémie de coronavirus. Le gouverneur républicain de l’Ohio, Mike DeWine, a affirmé sur Twitter tard lundi soir que voter en pleine crise du Covid-19 “forcerait les employés des bureaux de vote et les électeurs à se placer dans une situation inacceptable de danger sanitaire d’attraper le virus”. Il a ajouté que les autorités chercheraient le moyen de permettre aux électeurs de voter d’une autre façon.