Espagne.-Economie / Affaires – Telefónica gagne 38,5% de plus en 2020 et abaisse le dividende à 0,30 euro d’ici 2021 – Championnat d’Europe 2020

118
Espagne.-Economie / Affaires – Telefónica gagne 38,5% de plus en 2020 et abaisse le dividende à 0,30 euro d’ici 2021 - Championnat d'Europe 2020

03/06/2020 Bâtiment où se trouve le siège social de Telefónica à Ronda de la Comunicación, Madrid (Espagne), le 6 mars 2020. ÉCONOMIE Eduardo Parra - Europa Press 03/06/2020 Bâtiment où se trouve le siège social de Telefónica à Ronda de la Comunicación, Madrid (Espagne), le 6 mars 2020. ECONOMIE Eduardo Parra – Europa Press

MADRID, 25 ANS (EUROPA PRESS)

Telefónica a obtenu un bénéfice net attribuable de 1582 millions d’euros en 2020, soit 38,5% de plus que les 1142 millions d’euros qu’elle a gagnés en 2019, comme le rapporte la société, qui a confirmé le dividende de 0, 40 euros pour 2020, mais a réduit celle de 2021 à 0,30 euro, toutes deux utilisant la formule du «dividende flexible».

L’entreprise de télécommunications souligne que ce résultat démontre une «efficacité de gestion» face aux conditions difficiles provoquées par Covid-19, ainsi que sa capacité de transformation pour lutter contre ce scénario, ce qui lui a permis de clôturer l’année avec un «opératif clair». amélioration “.

Dans un communiqué adressé à la Commission nationale du marché des valeurs mobilières (CNMV), elle rapporte que son chiffre d’affaires sur l’ensemble de 2020 a atteint 43076 millions d’euros, ce qui représente une baisse de 11% par rapport à 48 422 millions d’euros en 2019. Cependant, en organique termes, les revenus ont augmenté de 3,3%.

De son côté, l’endettement net s’établit à 35228 millions d’euros à la fin de l’année, soit une réduction de 2516 millions d’euros sur un an, dont 1449 millions d’euros correspondent aux progrès réalisés entre octobre et décembre, où il baissait de 1449 millions. euros.

En ce sens, la société ajoute que ce volume n’inclut pas les 9 000 millions d’euros (25% de la dette nette courante) des opérations inorganiques en attente de clôture, parmi lesquelles se distingue la fusion d’O2 et de Virgin Media au Royaume-Uni. vente des tours Telxius.

Cette diminution de l’endettement a été possible en grande partie grâce à la capacité du groupe à générer de la trésorerie, qui a atteint un total de 4 794 millions d’euros sur l’ensemble de l’année. Au dernier trimestre 2020, le cash flow libre a atteint 1993 millions d’euros, 13,2% de plus qu’à la même période de 2019.

Le président exécutif de Telefónica, José María Álvarez-Pallete, a fait remarquer que ces données sont le résultat des lignes directrices fixées par le groupe dans le plan stratégique 2019, qui, selon lui, les a déjà laissées “bien préparées à l’inattendu”. des mesures prises ultérieurement pour activer une gestion efficace et précise dans un environnement aussi complexe. “Nous devions agir, nous l’avons fait et les résultats nous disent maintenant que nous avions raison”, a-t-il fait remarquer.

RÉMUNÉRATION DES ACTIONNAIRES

Dans ce contexte, la société a confirmé la rémunération des actionnaires pour 2020, dont le versement d’une deuxième tranche de 0,20 euro est en attente en juin 2021 via la modalité du dividende flexible volontaire (“ dividende en actions ”), et a proposé une réduction de le montant du dividende pour 2021 à 0,30 euro.

Plus précisément, la société a annoncé son intention de verser à partir de 2021 un dividende de 0,30 euro par action qui sera versé en deux tranches, 0,15 euro par action en décembre 2021 et 0,15 euro par action en juin 2022, également selon la modalité de dividende flexible. .

De même, la société a proposé l’amortissement d’un total de 1,5% des actions représentant le capital-actions en autocontrôle, qui au 13 janvier 2021 représentaient 1,860% du capital, selon les registres de la CNMV. Tant pour ce plan que pour le dividende, les résolutions d’entreprise appropriées seront proposées à l’assemblée générale des actionnaires.