Euro 2020 (F) – EdF | Les Bleues l’emportent sur le fil face à l’Espagne – Euro 2020

26
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace
Euro 2020 (F) - EdF | Les Bleues l'emportent sur le fil face à l'Espagne - Euro 2020

Credit © Uros Hocevar / kolektiff

Premier match du tour principal et les Bleues se sont imposées face à l’Espagne, 26-25. Demain, elles ont rendez-vous avec la Russie (18h15) pour un deuxième rendez-vous décisif.

Trembler jusqu’au bout dans un France – Espagne, ça manquait presque. “Un match à gros rebondissements où on a un peu perdu de profondeur en deuxième mi-temps”, pour Estelle Nze-Minko, au micro de l’EHF. Et mener de six buts à la mi-temps, ce n’était peut-être pas dans les plans d’Olivier Krumbholz. Pas parce que l’équipe de France n’a pas le niveau mais parce que les ces rencontres ont pour coutume d’être accrochées. Souvent, la France est derrière pendant une bonne partie de la rnecontre. Là, il n’a rien été, même si les Guerreras se sont accrochées. Les championnes d’Europe ont bien entamé la rencontre et ont mené, sereinement.

Euro 2020 (F) - EdF | Les Bleues l'emportent sur le fil face à l'Espagne - Euro 2020

Credit © Uros Hocevar / kolektiff

D’abord grâce à une défense qui affiche une belle stabilité depuis le début de la compétition. Les Bleues ont récupéré huit ballons en première période. De quoi les exploiter sur grand espace, comme Alexandra Lacrabère qui a terminé la montée de balle pour donner cinq longueurs d’avance à ses coéquipières (13-8, 25e). Amandine Leynaud est restée dans ses standards, cinq arrêts dans le premier acte quand en face, Mercedes Castellano peinait avec seulement deux parades dont un 7m. Silvia Navarro l’a d’ailleurs remplacée pour les dix dernières minutes. Cela n’a rien changé, Kalidiatou Niakaté a confirmé sa belle entrée (3/3 première période) et Alexandra Lacrabère (élue meilleure joueuse du match) a enfoncé le clou (16-10, MT). 

Avec cette avance, les Bleues n’ont pas lâché.  A leur retour de vestiaire elles ont continué sur le même rythme. De quoi permettre à Chloé Valentini de donner sept buts d’avance, très tôt (18-11, 37e). Les affaires se sont corsées par la suite. Il fallait s’attendre à un retour de l’Espagne et de sa capitaine, Carmen Martin. L’ancienne ailière droite de l’OGC Nice, en Ligue Butagaz Energie, a fait le spectacle. Kung-fu, roucoulettes dans le jeu et aussi sur pénalty. Sur ce dernier, face à Amandine Leynaud, elle donné à l’Esapgne un espoir de retour (21-19, 49e). Et derrière c’est Marta Lopez, sur ce même côté droit qui enchaînait (21-10, 50e). Les pertes de balles tricolores n’ont pas aidé, 10 en deuxième mi-temps. Pas assez pour déstabiliser le navire bleu. Amandine Leynaud (8 arrêts, au total), de retour dans le but, a fait les arrêts importants, ses coéquipières ont mis les buts qu’il fallait et dans une fin de match étriquée, les Bleues l’ont finalement emportée, dans une fin de match serrée, comme d’habitude (26-25, FM). Elles retrouveront la Russie demain (18h15) pour leur deuxième rencontre de ce tour principal.

Maxime Cohen.

Statistiques :

France – Espagne (16-10) 26-25 

Jyske Bank Boxen Arena (Huis clos)

Arbitres : LIDACKA Malgorzata et LESIAK Urszula (Pologne).

France : Nocandy(1/1), Coatanéa (0/1), Valentini (2/4), Zaadi (4/6), Kouyaté, Niakaté (4/4), Dembélé (4/5), Sercien-Ugolin (1/1), Kanor (1/1), Edwige, Fopa (2/5), Nze-Minok (2/3), Lacrabère (5/7). Gardiennes : Leynaud (8 arrêts, 29%), Darleux (3 arrêts, 50%).

Espagne : Lopez (1/2), Martin (9/10), Campos (3/5), Aderius (2/3), Gutierrez (2/4), Pena (1/3), Gonzalez (2/2), Lopez S. (0/1), Gassama (2/2), Fernandez (0/1), Rodriguez, Hernandez (1/2), Tchaptchet, Gonzalez. Gardiennes: Navarro (5 arrêts, 24%), Castellanos (2 arrêts, 17%).