Euro 2020 : La France est-elle réellement favorite à la victoire finale ? – Championnat d’Europe 2020

10

​Finaliste de l’Euro 2016, victorieuse de la dernière Coupe du monde en Russie, l’équipe de France dispose sur le papier d’un statut de favorite. Du moins en apparence.


Sans pour autant accabler l’équipe de France, souvent capable de déjouer tous les pronostics, à l’image de son parcours en Russie sous la houlette d’un Olivier Giroud, qui est resté muet durant toute la compétition, Didier Deschamps, avant d’en faire une machine à gagner, a apporté un tout autre état d’esprit au sein d’un vestiaire qui respire l’engouement autour d’une seule passion. Alors forcément, si la presse européenne est unanime à ce sujet, il est important de relativiser le contexte actuel pour mieux mettre en lumière les interrogations qui entourent les Français à moins de cinq mois de la compétition. 

Quel état de forme pour les Bleus ? 

​L’équipe de France sacrée au mondial en Russie n’a pas forcément changé sur le papier, à la seule et énorme différence d’un retour capital dans le groupe en la personne de Kingsley Coman. 

Après s’être flingué deux ans plus tôt suite à une blessure à la cheville contre le Hertha Berlin en championnat, Kingsley Coman avait manqué le dernier wagon pour la Russie. Une déception sur le plan personnel qui a vite été balayée par le début de saison canon du Français avec le Bayern Munich avant une nouvelle rechute, cette fois-ci au genou gauche. 

Touché lors d’une rencontre de Ligue des Champions face à Tottenham, Kingsley Coman devra encore patienter avant de faire son grand retour, alors que la date a été différée d’un mois par le club bavarois. 


Souvent en proie aux blessures, l’international français devra de nouveau se mettre dans le bain, manquant au passage plusieurs rencontres à l’approche des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Une mauvaise nouvelle pour le joueur et Didier Deschamps qui compte en faire son maillon fort en attaque. 

La situation sportive de Giroud en question 

Le sélectionneur de l’équipe de France a été formel, ​Olivier Giroud doit trouver du temps de jeu au risque de ne pas figurer dans la liste des 23. En instance de départ cet hiver, l’ancien buteur des Gunners était tout proche de rejoindre dans un premier temps l’Inter Milan puis les Spurs avant de voir son transfert bloqué par Frank Lampard. 

En manque de temps de jeu sous le maillot des Blues avec seulement 228 minutes disputées toutes compétitions confondues, le Français est clairement en manque de repères malgré son statut de cadre en équipe de France. 

En fin de contrat le 30 juin prochain à Chelsea, Olivier Giroud pourrait tirer un trait définitivement sur sa présence avec le groupe des Bleus le 12 juin prochain. À moins de faire évoluer sa situation positivement dans le club londonien lors des prochaines semaines. 

Thomas Lemar au placard 

Auteur d’une petite rencontre lors de la Coupe du monde 2018 face au Danemark, ​Thomas Lemar peine aujourd’hui à retrouver son niveau d’antan sous les couleurs de l’AS Monaco. 

Recruté pour 75 millions d’euros par l’Atlético de Madrid, le Français n’arrive pas à se faire une place dans le onze d’un Diego Simeone dépité par l’investissement du joueur. Placé sur la liste des transferts cet hiver, Thomas Lemar n’a pas réussi à trouver un nouveau point de chute, dont le prix exorbitant a repoussé plus d’un courtisan. 

Toujours en place chez les Colchoneros, Thomas Lemar a tout intérêt à se faire violence lors de cette deuxième partie de saison au risque de devoir suivre l’EDF depuis son poste de télévision. 

Anthony Martial dans tout ça ? 

Seul joueur offensif de poids sur le front de l’attaque mancunienne en raison de l’absence de Marcus Rashford, Antony Martial cristallise de plus en plus les interrogations avec les Red Devils. Peu aidé certes, par une animation défensive qui laisse à désirer, l’ancien monégasque affiche en revanche une nonchalance déplorable, à l’image de sa sortie face à Burnley le 22 janvier dernier (0-2).

Avec un manque flagrant de conviction, ​Anthony Martial ne délivre pas pour le moment un signal positif à Didier Deschamps. 

Paul Pogba apte ? 

Maître à jouer de l’équipe mancunienne, ​Paul Pogba a été opéré avec succès de la cheville début janvier après une blessure différente de la première contractée un peu plus tôt. 

Son absence, estimée entre trois et quatre semaines, devrait écarter des terrains le Français jusqu’à la mi-février. Une situation problématique pour un joueur totalement diminué physiquement. 

Moins à l’aise à United, Paul Pogba a clairement affiché des doutes concernant son avenir à Manchester la saison prochaine. Des doutes qui pourraient venir dévier le réel objectif de l’ancien turinois à seulement quelques mois du début de la compétition. 

Et les bookmakers en pensent quoi ? 

Annoncée favorite par Joachim Low ou encore Fernando Santos (le sélectionneur portugais), l’équipe de France est en revanche donnée troisième par Betclic, Winamax, Bwin et Unibet (qui la place deuxième) derrière la Belgique (2e) et l’Angleterre (1ère). 

Un classement qui n’est pas pour déplaire aux hommes de Didier Deschamps qui apprécient particulièrement ce statut d’outsider.