Euro 2020. Six chiffres à savoir avant la finale entre la France et la Norvège. Sport – Foot 2020

10
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

Tombeuse de la Croatie (30-19) vendredi en demi-finale, l’équipe de France féminine a de nouveau rendez-vous avec l’histoire, ce dimanche (18 h). Une finale à disputer face à la Norvège, deux ans après celle du précédent Euro (2018) et trois après celle du Mondial (2017). En 2017, c’était déjà contre les Norvégiennes, construction d’un exploit en lettres majuscules. Bien en place défensivement depuis le début de la compétition, les joueuses d’Olivier Krumbholz auront fort à faire. Car la Norvège ne manque ni d’expérience, ni de titres… Et si l’on ne s’en tient qu’aux chiffres, tout porte à croire que le rapport de forces penche en sa faveur.

LIRE AUSSI. Euro féminin 2020 : heure, diffusion TV… Les infos de la finale France – Norvège

France – Norvège : acte 4 en finale d’un grand tournoi

Françaises et Norvégiennes se retrouveront, ce dimanche à Herning, pour la quatrième fois en finale d’un grand tournoi. Mais à travers une confrontation inédite puisque c’est la première fois qu’elles s’affronteront en finale de l’Euro, les trois précédentes ayant toujours eu lieu lors des championnats du Monde. La première en 1999 (défaite 25-24 après prolongation), la suivante en 2011 (défaite 24-32) et la dernière en 2017 (victoire 23-21).

Seulement 181 buts encaissés : défense de fer pour les Bleues

Depuis le début de cet Euro, l’équipe de France peut se reposer sur une charnière au caractère bien trempé. Emmenées par Béatrice Edwige, les Bleues n’ont encaissé que 181 buts en sept rencontres, soit 25,8 par match. Une imperméabilité qui fait inexorablement sa force, laissant notamment la Croatie à dix-neuf buts en demi-finale ou encore le Danemark (!) à vingt buts lors du tour préliminaire. La Norvège, de son côté, fait légèrement mieux en défense avec 179 buts encaissés depuis le début de la compétition.

Une Norvège omnipotente avec 7 titres européens

Évidemment, aucune nation ne fait mieux. Ni même la moitié de ce que la Norvège a déjà accompli dans l’histoire des championnats d’Europe. Sept titres à elle seule, loin devant le Danemark (3), la Hongrie, la France et le Monténégro (1). C’est dire toute l’expérience du collectif mené par le sélectionneur Thorir Hergeirsson et l’emblématique joueuse Katrine Lunde (plus de 300 sélections depuis 2002, six couronnes européennes, deux mondiales et deux titres olympiques à son tableau de chasse).

10 médailles dans les tournois majeurs pour les Bleues, toutes avec Krumbholz comme sélectionneur

Le palmarès de l’équipe de France, dans les grandes compétitions internationales, a un dénominateur commun : Olivier Krumbholz. Le sélectionneur des Bleues, entre 1998 et 2013 et de nouveau depuis 2016, a accompagné le moindre triomphe de ce collectif féminin. Deux titres mondiaux (2003, 2017), un européen (2018), une médaille d’argent aux Jeux olympiques (2016), trois aux championnats du Monde (1999, 2009, 2011) puis trois médailles de bronze aux championnats d’Europe (2002, 2006, 2016)…

3 finales de l’Euro au Danemark pour la Norvège, 2 défaites

Il n’y a pas de petits réconforts. Car si la Norvège écrase le reste du monde avec son palmarès, elle n’en demeure pas moins blessée par des échecs. Peut-être a-t-elle en partie cicatrisée ses plaies, en étant sacrée championne d’Europe à Herning face à la Suède en 2010 dans un Euro dont elle était co-organisatrice, mais la Norvège n’a pas le monopole du cœur au Danemark. Sur ses trois finales européennes disputées sur le sol danois, elle en a tout de même perdu deux. La première en 1996, la seconde en 2002 : systématiquement au pays hôte. Au-delà de sa compétition jusque-là réussie, l’équipe de France a donc de bonnes raisons d’y croire ce dimanche. D’autant qu’elle n’a perdu aucune de ses deux dernières finales (Mondial 2017, Euro 2018).

Confrontations : net avantage à la Norvège ces dernières années avec 20 victoires

L’équipe de France a certainement construit son plus beau succès face à la Norvège, dans une finale de championnat du monde mémorable en 2017. Un succès (23-21) qui a permis aux Bleues, dont dix d’entre elles sont également présentes cette année, de décrocher leur deuxième couronne mondiale. Une réussite significative, qui ne comble pour autant pas le déficit de victoires face à cette Norvège-là. Depuis 2006, le rapport de forces est largement à la faveur des Norvégiennes, qui comptent vingt succès contre sept pour les Françaises, et un match nul.