Europe/PMI-La contraction de l’activité en décembre plus forte qu’initialement estimé (actualisé), Actualité des marchés – Foot 2020

14
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

(Actualisé avec Royaume-Uni et Italie)

PARIS, 6 janvier (Reuters) – Principaux résultats définitifs des enquêtes Markit auprès des directeurs d’achat du secteur des services en Europe:

* ZONE EURO-LE PMI COMPOSITE À 49,1 CONTRE 49,8 EN VERSION “FLASH”

LONDRES – L’activité économique dans la zone euro s’est contractée plus fortement que prévu à la fin de 2020 et elle pourrait se détériorer davantage avec l’effet des nouvelles restrictions sanitaires sur le secteur des services.

Le regain de contaminations par le nouveau coronavirus en Europe a poussé l’Allemagne à prolonger son confinement jusqu’à fin janvier. L’Italie a décidé mardi de maintenir les restrictions sanitaires en place et la France devrait annuler les allègements sanitaires prévus en janvier, comme la réouverture des restaurants et bars.

L’indice PMI composite calculé par IHS Markit auprès des directeurs d’achat, qui mesure l’activité manufacturière comme celle des services, est ressorti à 49,1 en version définitive contre 49,8 en estimation “flash” et 45,3 en novembre.

“L’activité du secteur des services, en particulier, a chuté plus fortement que ce qui avait été estimé dans la précédente estimation ‘flash’ du PMI, car un plus grand nombre de pays ont intensifié leur lutte face à la hausse des contaminations”, a déclaré Chris Williamson, économiste en chef chez IHS Markit.

L’indice PMI des services ressort à 46,4 en version définitive contre 47,3 en estimation “flash” et 41,7 en novembre.

“Le pire est peut-être encore à venir avant que les choses ne s’améliorent, d’autant plus que les dernières données de l’enquête ont été recueillies avant l’annonce de la nouvelle souche – plus contagieuse – du virus”, a observé Chris Williamson.

“L’activité du secteur des services en particulier semble devoir rester limitée par une forte distanciation sociale au cours des premiers mois de la nouvelle année.”

Avec le déploiement des vaccins sur tout le continent, l’optimisme général concernant l’année à venir s’est toutefois amélioré. L’indice composite de la production future est passé de 60,4 à 64,5, son plus haut niveau depuis avril 2018.

* ALLEMAGNE-L’ACTIVITÉ DES SERVICES SE CONTRACTE ENCORE EN DÉCEMBRE

BERLIN – L’activité dans le secteur des services en Allemagne s’est contractée pour le troisième mois d’affilée sous l’effet du confinement instauré pour contenir l’épidémie de coronavirus mais le déploiement de vaccins rend les entreprises plus optimistes.

L’indice PMI des services calculé par IHS Markit auprès des directeurs d’achat s’est inscrit à 47,0 en décembre, contre 46,0 en novembre et 47,7 en estimation “flash”.

Il reste ainsi sous le seuil de 50 qui marque la séparation entre une contraction et une croissance de l’activité.

L’indice PMI composite, qui mesure l’activité manufacturière comme celle des services, a progressé à 52,0 contre 51,7 en novembre et 52,5 en estimation “flash”.

“Contrairement au premier confinement, la perturbation de l’activité au dernier trimestre 2020 a été principalement limitée aux secteurs où des fermetures temporaires étaient en place, alors que d’autres secteurs de l’économie, notamment l’industrie manufacturière, ont fait preuve d’une bien plus grande résistance”, a déclaré Phil Smith, économiste chez IHS Markit.

“Les entreprises sont devenues plus optimistes quant à l’activité dans un an grâce au développement des vaccins anti-COVID, mais le tableau à court terme reste incertain, les restrictions d’activité devant rester en place tant que le nombre de cas restera élevé.”

* FRANCE-L’ACTIVITÉ A PRESQUE RENOUÉ AVEC LA CROISSANCE EN DÉCEMBRE

PARIS – L’activité du secteur privé en France a presque renoué avec la croissance le mois dernier, après la levée d’un deuxième confinement national qui a dopé le secteur des services.

L’indice PMI composite calculé par IHS Markit auprès des directeurs d’achat, qui mesure l’activité manufacturière comme celle des services, s’est amélioré à 49,5 en décembre après avoir reculé à 40,6 en novembre, mois au cours duquel la France a mis en oeuvre un confinement destiné à enrayer une deuxième vague épidémique liée au nouveau coronavirus.

C’est un peu inférieur à l’estimation initiale de 49,6 mais cette progression ramène l’indice PMI composite français non loin du seuil de 50 qui sépare une contraction et une croissance de l’activité.

L’indice PMI pour le seul secteur des services est passé de 38,8 en novembre à 49,1 en décembre, contre 49,2 initialement annoncé.

De nombreux commerces ont pu rouvrir en décembre après un mois de fermeture mais les cafés, les hôtels et les lieux culturels restent fermés.

“Même si la crise du coronavirus n’est pas terminée, les entreprises sont optimistes quant au fait que 2021 sera une année plus forte, avec de nouvelles commandes qui devraient augmenter au fur et à mesure que les vaccins seront distribués à la population”, a déclaré Eliot Kerr, économiste chez IHS Markit.

GB-REBOND LIMITÉ DE L’ACTIVITÉ EN DÉCEMBRE

LONDRES – L’activité du secteur privé au Royaume-Uni n’a connu qu’une croissance modérée en décembre, après sa contraction du mois précédent, sous l’effet d’un confinement instauré pour endiguer l’épidémie de coronavirus alors que le secteur des services n’a pas réussi à rebondir entièrement.

L’indice PMI composite calculé par IHS Markit/CIPS auprès des directeurs d’achat, qui mesure l’activité manufacturière comme celle des services, est ressorti à 50,4 en version définitive contre 50,7 en estimation “flash” et 49,0 en novembre.

Le seul indice PMI des services est ressorti à 49,4, en amélioration par rapport à novembre (47,6) mais là aussi sous l’estimation “flash” de 49,9 et sous le seuil de 50 qui marque la séparation entre croissance et contraction de l’activité.

En dépit du lancement il y a un mois d’une campagne de vaccination contre le coronavirus, le Royaume-Uni a décidé d’instaurer un troisième confinement national pour faire face à un regain de contaminations lié à une nouvelle variante, plus contagieuse, du virus.

ITALIE-L’ACTIVITÉ DES SERVICES S’EST CONTRACTÉE PLUS QUE PRÉVU

ROME – L’activité du secteur des services en Italie s’est de nouveau contractée en décembre, et de façon bien plus marquée qu’attendu.

L’indice PMI des services calculé par IHS Markit auprès des directeurs d’achat a atteint 39,7, contre 39,4 le mois précédent, bien en dessous de la barre des 50 qui sépare croissance et contraction de l’activité.

Les analystes attendaient en moyenne un indice PMI des services à 45,3.

L’indice PMI composite, regroupant les services et l’industrie manufacturière, a légèrement augmenté, passant de 42,7 en novembre à 43,0 en décembre.

(Bureaux européens de Reuters, Blandine Hénault pour la version française)