Football amateur : quel avenir pour les compétitions après les annonces de Jean Castex? – Foot 2020

7
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

L’évolution de la crise sanitaire n’incite pas à l’optimisme en ce début d’année 2021 après les annonces ce jeudi du Premier ministre Jean Castex. Pourtant, le temps presse pour annoncer la reprise des compétitions amateurs et de la Coupe de France. Pour cette dernière, le gouvernement n’est pas fermé à l’idée que le protocole sanitaire mis en place pour les pros le soit aussi pour les amateurs. Plusieurs questions se posent avant le lancement de cette deuxième partie de saison.

Combien de clubs amateurs sont encore en lice en Coupe de France ?

Une course contre la montre. Pour rester dans les clous et achever la 104e édition de la Coupe de France, la FFF a modifié sa formule en cours de compétition le 17 décembre avec 2 tableaux, l’un pour les clubs amateurs et l’autre pour les pros. Les clubs amateurs et pros doivent se retrouver lors des 16es de finale prévues au début du mois de mars. Si ce n’est pas le cas, il sera alors quasiment impossible de rattraper le retard car toutes les dates (L1, Coupe d’Europe) sont prises d’ici la fin de saison fin mai avec un Euro 2020 qui démarre le 11 juin (jusqu’au 11 juillet). Après les trois matchs en retard du 5e tour (dont Le Mée-Red Star en Ile-de-France), 248 clubs amateurs et 3 représentants ultramarins (la Martinique, le vainqueur du duel Guyane-Guadeloupe et le gagnant de la confrontation Réunion-Mayotte) seront encore en lice dans le tableau des amateurs.

Quatre tours (le 6e, 7e et 8e tour plus les 32e de finale), qui doivent absolument se dérouler en février, seront ensuite nécessaires pour désigner les 17 clubs amateurs qui défieront les 15 formations professionnelles en 16es de finale. Pas simple même si la Coupe de France est prioritaire sur les championnats amateurs.

Le même protocole sanitaire pour les amateurs que pour les pros ?

La FFF avait validé lors d’un Comex en début de saison le principe d’un test PCR (pour dépister le Covid-19) 48 heures avant les rencontres et des résultats connus le lendemain pour tous les joueurs lors des rencontres de Coupe de France opposant un club amateur à un club pro. Le protocole sanitaire pourrait-il s’appliquer à l’ensemble des clubs amateurs lors des 6e, 7e, 8e tour et 32e de finale ? « Pour l’instant rien n’est arrêté car ça n’est pas facile à mettre en place, nous indique-t-on du côté de la fédération. Des discussions sont en cours entre la FFF, les Ligues et le gouvernement. On attend l’évolution de la pandémie et les futures annonces du gouvernement. »

Si les clubs amateurs ne peuvent pas reprendre la compétition au début du mois de février au plus tard, la FFF sera amenée à supprimer cette 104e édition ou éventuellement à la poursuivre avec seulement les clubs pros. Cette option n’est pour le moment pas envisagée par la fédération, d’autant plus qu’elle serait impopulaire (et donc risquée) à un peu plus de 2 mois de l’élection de son président (le 13 mars). Achever cette édition 2021 pourrait aussi permettre de récolter les 40 millions d’euros de recettes dont une partie est reversée aux clubs amateurs… Une décision sera prise lors d’un Comex prévu à la fin janvier.

Les championnats iront-ils au bout ?

Là encore, une course contre la montre est lancée pour achever les championnats arrêtés depuis octobre alors qu’un quart, voire parfois moins, des rencontres ont été disputées cette saison. Pour gagner du temps, la FFF a validé avant les fêtes de fin d’année deux options dans les championnats de Ligues (de R 1 à R 3) et de Districts (de D 1 à D 5). La première consiste à poursuivre les championnats dans leur format initial. Si ces derniers ne peuvent aller à leur terme, il faudra avoir recours encore une fois au classement au quotient. La deuxième option consiste à adopter un système de playoffs et de playdowns après la fin des matchs aller. Les clubs auront la possibilité de jouer jusqu’au 30 juin. En cas d’arrêt de cette formule, le classement au quotient serait aussi adopté. Chaque Ligue régionale peut choisir son option. Après sa réélection mardi soir à la tête de la Ligue de Paris-Ile-de-France, Jamel Sandjak a annoncé qu’un comité directeur allait se tenir rapidement afin de statuer mais l’option la plus probable est celle des playoffs et playdowns. Enfin, la FFF statuera, elle, sur le National 2 et le National 3 (4e et 5e divisions) lors de son prochain Comex.