Football – Équipe de France (H) : le calendrier de l’année 2020 – Euro 2020

26

Premier League – Capitaine des Wolverhampton Wanderers, Conor Coady va démarrer la décennie en jouant son 93ème match de championnat consécutif pour son club.

Le défenseur central Conor Coady n’a plus raté un match de championnat depuis le 30 septembre 2017. Suspendu en raison d’un carton rouge pris lors du match d’avant, Coady a raté la 11ème journée de Championship en 2017-2018. Ce qui a été son seul match manqué cette saison-là. Depuis, le natif de Liverpool n’a plus quitté son équipe. 38 matchs en 2018-2019 et 20 sur 20 possibles cette saison. Un véritable marathonien ! S’il continue sur cette voie, Coady pourrait bientôt faire tomber le record des Wolves. Ce dernier est actuellement détenu par l’ancien gardien Phil Parkes avec 171 matchs de championnat consécutifs entre 1970 et 1973.

Homme de base de Nuno Espirito Santo, l’Anglais ne sort jamais de l’équipe type alignée par son entraineur. Formé au milieu, Coady a été replacé dans l’axe de la défense à trois chère au coach portugais. Et il joue dans un rôle atypique : souvent placé très bas, le capitaine des Wolves est l’avant-dernier rempart de son équipe. Il défend très près de sa surface et touche 70% de ses ballons à l’intérieur de celle-ci.

Le meneur de jeu de la défense

Une fois le ballon récupéré, Coady peut jouer sur son point fort, les passes longues. Avant le Boxing Day, le capitaine des Wolves avait réussi 129 passes longues, soit le meilleur total du championnat pour un défenseur central. Cette capacité à vite aller de l’avant est essentielle au jeu des Wolves, comme le joueur l’a expliqué à Sky Sports :

C’est une part importante de notre jeu. Nos latéraux avancés sont vitaux pour nous. Ils sont indispensables dans notre style de jeu et pour la façon dont on veut aller de l’avant. C’est important d’avoir des joueurs qui peuvent les trouver rapidement, car ils sont ceux qui vont de l’avant et nous créent des occasions.

Tenter des passes longues est une chose, les réussir en est une autre. Et Coady réussit 63% de celles qu’il tente, meilleur total de tous les défenseurs centraux du top 8. Vite assurer les transitions vers les côtés est un des moteurs du jeu du défenseur qnglais, qui vise en priorité le côté droit d’Adama Traoré dans ses relances. Ces transitions rapides sont l’essence même du jeu des Wolves et elles ont fait souffrir bon nombre de défenses adverse cette saison.

En résumé, Conor Coady est bien plus qu’un rugueux défenseur à l’endurance hors normes. Il est aussi très élégant balle au pied et capable de soulager son équipe avec ses longues relances. Ces qualités font de lui l’un des joueurs les plus sous estimés de Premier League. Et un prétendant sérieux à une place en équipe d’Angleterre pour l’Euro 2020.

Idriss Ahamada