Football: Manchester City déroule face à Arsenal – Championnat d’Europe 2020

53

Actualisé

Les Citizens ont enchaîné une 18e victoire de suite toutes compétitions confondues (1-0) et conservent leurs dix points d’avance sur leurs poursuivants, Manchester United et Leicester.

Raheem Sterling a encore un peu rapproché Manchester City du titre.

Raheem Sterling a encore un peu rapproché Manchester City du titre.

Reuters

Avec le retour dans le onze de départ de Kevin de Bruyne, un mois après sa dernière titularisation, et associé à Riyad Mahrez, Bernardo Silva, Raheem Sterling ou encore Ilkay Gundogan, Manchester City affichait une puissance offensive impressionnante à l’heure de partir affronter Arsenal. Mais les Citizens ont dû se contenter d’un but en tout début de match, sur une tête décroisée de Sterling, seul au milieu de la défense des Gunners pour reprendre un centre de Mahrez, pour faire la différence (2e, 1-0, score final).

Sterling et Gundogan auraient pourtant pu creuser l’écart dans une première demi-heure à sens unique, avant que les débats ne s’équilibrent un peu. Mais l’assise défensive des hommes de Pep Guardiola leur a permis de traverser ce match presque sans frayeur et de faire un pas de plus vers une reconquête du titre de champion, avant de retrouver mercredi la Ligue des champions qui continue à leur résister, avec un huitième de finale aller à Budapest – pandémie de Covid-19 oblige – contre Mönchengladbach.

Manchester United et Leicester à la lutte

Temporairement dépossédé de sa deuxième place par Leicester en début d’après-midi, Manchester United l’a reprise à la faveur d’une différence de buts favorable en soirée. Avec 49 points, les deux clubs ont 4 longueurs d’avance sur West Ham et 6 sur Chelsea, grand perdant de la course à la C1 après son nul contre Southampton samedi (1-1).

Meilleure équipe de Premier League à l’extérieur (30 points pris sur 39 possibles), Leicester a construit son succès face à Aston Villa (2-1), privé de Jack Grealish, sur un très solide début de match. Les champions d’Angleterre 2016 ont frappé par James Maddison (1-0, 19e) et Harvey Barnes (2-0, 23e), sous les yeux du sélectionneur anglais Gareth Southgate en plein repérage dans l’optique de l’Euro-2020n cet été. Bertrand Traoré a redonné espoir au club de Birmingham dès le début du second acte (2-1, 48e), mais Leicester a fait preuve de beaucoup de maîtrise pour conserver trois points précieux.

La réponse des Red Devils n’a cependant pas tardé, infligeant une 9e défaite sur les 11 derniers matches, toutes compétition confondues, à des Magpies qui n’ont plus que trois points d’avance sur la zone rouge. Le match aura été assez bizarre, Marcus Rashford ouvrant le score après une première demi-heure très poussive — comme souvent — des siens, d’un bel enchaînement dribble-frappe au premier poteau (1-0, 30e).

Ce but a encore plus motivé Newcastle et Allan Saint-Maximin qui a égalisé d’une belle demi-volée dans la surface (1-1, 36e). Newcastle semblait le plus proche de reprendre l’avantage en début de seconde période, quand Daniel James a hérité d’un ballon au deuxième poteau et marqué d’une frappe rageuse peu avant l’heure de jeu (2-1, 57e). Un penalty de Bruno Fernandes a scellé un succès mérité et important (3-1, 75e).

West Ham rêve de C1

En battant Tottenham (2-1), West Ham s’est lui emparé de la 4e place qui l’envoie en Ligue des champions la saison prochaine. Les Hammers ont profité du nul de Chelsea à Southampton (1-1) samedi pour prendre deux longueurs d’avance sur les Blues et 5 sur Liverpool et Everton. Tottenham, 9e avec 36 points, va avoir bien du mal à accrocher un ticket pour la prestigieuse compétition européenne, malgré un match en retard, la faute à deux entames de périodes catastrophiques.

Il a fallu moins de cinq minutes à Michail Antonio pour tromper Hugo Lloris sur un centre que le gardien français avait repoussé comme il pouvait, au milieu d’une défense passive (1-0, 5e). Et à la 47e minute, c’est Jesse Lingard, qui s’est projeté avec détermination vers la surface adverse avant de déclencher une frappe croisée imparable (2-0, 47e).

(AFP)