Football – Vladimir Petkovic doit faire sans Shaqiri – Euro 2020

9

Légèrement touché à une cuisse, l’attaquant de Liverpool ne figure pas dans la sélection de Vladimir Petkovic. La Suisse affrontera l’Ukraine (3septembre) et l’Allemagne (6 septembre) à huis clos. Première pour deux jeunes joueurs du FC Zurich: Omeragic et Sohm.

Vladimir Petkovic en février dernier.

Vladimir Petkovic en février dernier.

KEYSTONE

En cette année du Covid-19, les souvenirs ont tendance à s’étirer, la réalité du moment remplaçant celle des mois écoulés et de nos mémoires assoupies. Avec le risque de s’y perdre. Question: savez-vous à quand remonte l’ultime match de l’équipe de Suisse? Mars dernier, dites-vous? Raté!

La Nati n’a plus joué depuis sa victoire fleuve à Gilbratar (6-1), le 18 novembre dernier, pour le compte des éliminatoires de l’Euro 2020. Depuis, Vladimir Petkovic est un sélectionneur au repos, avec les annulations successives du tournoi que l’équipe nationale aurait dû disputer au Qatar au sortir de l’hiver, des matches amicaux de juin et bien sûr de l’Euro, repoussé d’une année.

Mais ce vendredi coïncidait avec la rentrée des classes pour Petkovic, qui devait dévoiler sa sélection pour les deux matches à venir, le 3 septembre à Lviv contre l’Ukraine et trois jours plus tard à Bâle contre l’Allemagne pour le lancement de la nouvelle Ligue des Nations – deux matches qui seront disputés dans un huis clos absolu, sans le moindre supporter selon le protocole sanitaire établi par l’UEFA.

La première liste de Petko en 2020 ne comprend aucune surprise si ce n’est peut-être la non-sélection de Xherdan Shaqiri, dont la dernière apparition en sélection remonte au 9 juin 2019 au Portugal, à l’occasion de la finale pour la 3e place perdue contre l’Angleterre lors de la phase finale de la Ligue des Nations – blessé, l’attaquant de Liverpool avait dû se résoudre à quitter le terrain après 65 minutes. «Xherdan a ressenti dernièrement une douleur à une cuisse à l’entraînement. L’IRM a montré qu’il était légèrement touché», a expliqué le coach national au sujet de l’absence de son joueur vedette.

«C’est un rassemblement particulier qui s’inscrit dans des circonstances très spéciales»

Vladimir Petkovic, sélectionneur helvétique

Pas de come-back donc pour Shaqiri, qui grossit la longue liste des absents, une liste comprenant aussi les indisponibles Eray Cömert, Edimilson Fernandes, Remo Freuler, Cedric Itten, Admir Mehmedi, Fabian Schär et Denis Zakaria, le plus souvent annoncés blessés ou en phase de rééducation.

«C’est un rassemblement particulier qui s’inscrit dans des circonstances très spéciales, devait convenir le sélectionneur national. Il était plus difficile que jamais de faire une sélection. Suivant les pays ou les championnats, les joueurs ont beaucoup, peu, ou même pas du tout joué.»

Seules nouveautés: la promotion de deux joueurs du FC Zurich issus des M19 helvétiques, avec la première convocation du défenseur central Becir Omeragic (18 ans) ainsi que celle du milieu de terrain Simon Sohm (19 ans).

En parallèle, Vladimir Petkovic a annoncé l’identité du nouveau capitaine de la Nati, en l’absence de Stephan Lichststeiner. Sans surprise, il s’agit de Granit Xhaka.

La Suisse réfugiée dans une bulle

Comme on peut l’imaginer, les mesures d’hygiène et les gestes barrières seront renforcés au sein de l’équipe et de son entourage. «L’équipe vivra dans une bulle», a précisé le Dr. Roland Grossen. Avant le départ pour l’Ukraine, chaque membre de la délégation, à commencer par les joueurs, subira un test de dépistage du Covid-19. Alors que la Suisse figure sur la liste rouge des pays à risques du gouvernement de Kiev, le visiteur helvétique devra aussi se soumettre sur place au protocole établi par les autorités sanitaires ukrainiennes.

En marge du coup d’envoi de cette nouvelle Ligue des nations, l’UEFA a créé à Nyon une task-force spécial coronavirus. Au cas où un ou plusieurs joueurs devaient être contaminés.