fortes dépréciations sur 2020, la crise du Covid-19 pèse – Championnat d’Europe 2020

6
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

La seconde banque allemande Commerzbank a annoncé vendredi des dépréciations en milliards d’euros qui vont amputer son résultat de 2020, première décision du nouveau patron depuis janvier pour tenter de remettre l’établissement en difficulté sur les rails.

La banque s’attend à annuler en totalité, soit pour «environ 1,5 milliard d’euros», la survaleur reflétant le prix de filiales du groupe, a-t-elle annoncé dans un communiqué. Cette écriture comptable tient compte de la «détérioration des paramètres de marché, y compris le niveau des taux d’intérêt dans la zone euro et en Pologne», explique l’établissement.

Si cela n’est pas précisé dans le communiqué, le coup de brosse comptable devrait concerner la filiale polonaise MBank, détenue à 69% et que Commerzbank a renoncé à céder en mai dernier faute de trouver acquéreur à bon prix, de même que des activités liées au rachat de Dresdner Bank en 2008, a appris l’AFP.

«Nous nous voyons bien préparés pour l’avenir» avec l’objectif «de rendre la banque plus rentable à long terme», a déclaré le nouveau patron depuis janvier, Manfred Knof, dans un communiqué.

Autre emprunte immédiatement laissée dans les comptes, la provision nette sur les prêts à risque va atteindre «au moins 1,7 milliard d’euros» en 2020, est-il ajouté. Jusqu’à présent, la banque tablait sur une contribution négative entre 1,3 et 1,5 milliard d’euros.

De fait, 500 millions d’euros de provisions supplémentaires sont constituées pour couvrir des pertes sur ses portefeuilles de prêts susceptibles de se manifester en 2021, quand des vagues de défaillances sont attendues notamment dans les secteurs du commerce et des services à cause des fermetures dictées par la crise du coronavirus.

En Bourse, le titre accentuait modérément ses pertes à 13H20 GMT, reculant de 3,57% à 5,50 euros, les investisseurs ayant tiré un trait sur l’exercice 2020 attendu déjà dans le rouge avant les annonces du jour.

Fin décembre, Commerzbank avait indiqué vouloir provisionner 610 millions d’euros supplémentaires au quatrième trimestre de 2020, pour porter à 2.900 les suppressions d’effectifs sur l’année, avant d’autres décisions douloureuses attendues dans le cadre de la revue stratégique en cours.