Forum Bourse – 24/02/2021 17:11:00 – Iberdrola : CA 2020 et hausse du dividende – Foot 2020

36

Investissements dans les énergies renouvelables et les réseaux pour accélérer la reprise. 91 % des investissements ont été réalisés dans les énergies renouvelables et les réseaux. L’énergie installée augmente de 4 000 MW au cours des 12 derniers mois, pour

Projets renouvelables. Plus de 17 000 MW verts en construction, dans le cadre d’un portefeuille renouvelable qui passe à 74 400 MW, après avoir ajouté 25 000 MW d’ici 2020

Éolien offshore: L’Ebitda atteint déjà 585 millions d’euros (+72%), grâce à 1 300 MW en exploitation. La capacité triplera avec les 2 600 MW déjà en construction, et 9 000 MW supplémentaires seront prêts pour la construction. Le portefeuille total de projets atteint 19 000 MW

Croissance duréseau : Les investissements sur l’ensemble de nos marchés et l’incorporation de distributeurs du Nouveau-Mexique, des Etats-Unis (PNM Resources) et du capital brésilien (CEB-D) porteront la base d’actifs en 2021 à 36 milliards d’euros (+16%)

Solidité du résultat opérationnel : L’activitéaccrue augmente l’EBITDA sous-jacent de 8%, hors impact du taux de change et covid-19, à 10 715 millions d’euros

Focus sur les pays à forte solvabilité: 76% de l’Ebitda provient de pays ayant la note A

Amélioration des ratios financiers et leader du financement durable. Les flux de trésorerie s’élevént à 8,192 millions, avec des liquidités disponibles de 17,4 milliards d’euros. La société réaffirme son leadership dans le financement vert avec 24,5 milliards d’euros émis

La pire évolution en Espagne compensée par la croissance internationale, qui contribue déjà aux deux tiers de l’EBITDA. La demande d’électricité péninsulaire diminue de 5,1 %, conditionnée par la crise covid-19. Iberdrola Espagne réduit son EBITDA de 5% et son bénéfice net de 13%. Malgré cette évolution, les investissements en Espagne augmentent de 21%, à 2,1 milliards d’euros, reflétant l’engagement en faveur d’une reprise verte

Rémunération des actionnaires. Le dividende augmente de 5%, à 0,42 euro/action. L’assemblée générale des actionnaires sera proposée pour approuver une rémunération supplémentaire de 0,252 euro/action à partir de 2020, qui s’ajoutera aux 0,168 euro/action versées

Estimations pour 2021 : Un bénéfice net compris entre 3.700 et 3,8 milliards d’euros, contre 3.611 millions en 2020, et un dividende de 0,44 euro par action

COMPROMISO MEDIOAMBIENTAL, SOCIAL Y DE GOBERNANZA
Mettre le bilan de l’entreprise au service de la reprise :Achats records de 14 milliards d’euros à 22 000 entreprises pour maintenir 400 000 emplois dans la chaîne de valeur

Paris sur l’emploi : 3 800 embauches en 2020

Contribution fiscale : Il s’élève à 7,5 milliards d’euros en 2020 dans le monde, dont 3,4 milliards correspondent à l’Espagne. La contribution fiscale atteint 43% du bénéfice en Espagne avant impôts et impôts

Le grand électrique avec les émissions les plus faibles. Ils sont réduits de 11% dans l’exercice, jusqu’à seulement 98 grCO2/kWh, soit moins de la moitié de celle de ses principaux concurrents. Elle reste déterminée à devenir une entreprise « 0 émissions » en Europe d’ici 2030

Plan « ESG » 2020-2025: L’entreprise lance un plan environnemental, social et de gouvernance avec 350 mesures pour continuer à diriger dans la durabilité et renforcer sa position actuelle

SÓLIDO PROGRESO A 2025, POSICIONADA PARA CRECER EN TODA LA DÉCADA
Investissements de 75 milliards d’euros à partir de 2025 et de 150 milliards d’ici 2030. L’investissement fera passer le résultat net à 5 milliards d’euros en 2025 et à environ 7 milliards en 2030

La réponse verte à la transition énergétique : réaffirmeson objectif de doubler sa capacité renouvelable à 60 GW installés en 2025, ce qui s’élèverait à 95 GW d’ici 2030

Des réseaux plus intelligents. La valeur des actifs réglementés est estimée à 47 milliards d’euros à 2025, jusqu’à 60 milliards d’euros d’ici 2030

Diriger le développement de l’hydrogène vert. L’entreprise dispose déjà de 3 projets de décarbonisation de l’industrie et des transports lourds et est en négociations pour construire jusqu’à 50 projets avec des investissements de 2,5 milliards d’euros. qui produirait 60 000 t/an

EL PLAN NEXT GENERATION EU, UNA OPORTUNIDAD
150 projets soumis avec des investissements de 21 milliards d’euros. Un programme d’investissement pour accélérer la transition énergétique dans la production verte, les réseaux intelligents, le stockage et l’efficacité énergétique grâce à l’électrification

Possibilité de créer 45 000 emplois, d’améliorer la balance des paiements d’un milliard par an et de générer une croissance de 1,5 % du PIB. mobiliser 350 entreprises
Iberdrola a accéléré sa réponse aux défis de la transition énergétique, dans un contexte sans précédent, ainsi qu’à l’évolution de l’ensemble de ses activités, portées par un record d’investissements sans précédent, qui a atteint 9 246 millions d’euros en 2020 et a augmenté de 13% par rapport à l’année précédente. 91% de ce volume a été affecté au développement de nouveaux projets renouvelables et réseaux électriques pour accélérer la reprise, conformément à la stratégie du groupe.

L’évolution de l’ensemble des activités place le résultat brut d’exploitation (EBITDA) sous-jacent à 10 715 millions d’euros d’ici à 2020 (+8%), hors impact de 218 millions covid-19 et effet du taux de change de 487 millions d’euros. Pour les entreprises, 75 % du montant total provient de zones réglementées (réseaux) et d’énergies renouvelables, tandis que, par géographie, 76 % proviennent de pays à cote A. L’éolien offshore contribue à hauteur de 585 millions d’euros dans ce chapitre, après une croissance de 72%.

L’effort d’investissement record et les développements opérationnels ont dopé le résultat net du groupe en 2020 à 3 610,7 millions d’euros, en hausse de 4,2%. La croissance serait de 10%, hors impact du COVID-19, qui s’est élevé à 238 millions d’euros sur l’exercice. En 2021, la société a estimé à réaliser un bénéfice net compris entre 3.700 et 3,8 milliards d’euros.

Malgré le contexte complexe de la pandémie, l’entreprise a installé 4 000 nouveaux mégawatts (MW) au cours des 12 derniers mois – près de 3 000 MW renouvelables d’ici 2020 – et a atteint 35 000 MW de puissance installée renouvelable. En conséquence, les émissions d’Iberdrola ont chuté de 11 % d’ici 2020 pour s’98 grCO2/kWh et confirment leur engagement à devenir une entreprise neutre en carbone en Europe d’ici 2030. D’ici 2020, ses émissions sont entre deux et presque trois fois inférieures à celles de deux de ses principaux concurrents mondiaux.

En 2020, Iberdrola a continué à réaffirmer les bases de sa croissance future, augmentant son portefeuille de projets de 25 GW à 74,4 GW. La société dispose déjà de 17,4 GW de vert dans la construction et le développement, dont 8,7 GW correspondent à de nouvelles installations solaires, 4,5 GW à l’éolien terrestre, 2,6 GW à l’éolien offshore, 1,2 GW à l’hydroélectricité, et 400 MW aux batteries.

Au cours de l’année, l’éolien offshore a été confirmé comme l’un des vecteurs de croissance du groupe : il a installé 1,3 GW et le triplera avec une construction actuellement de 2,6 GW, sans coûts de site. Le portefeuille actuel de cette technologie s’élève à 19 GW, dont 9 GW sont prêts pour la construction et 10 GW prévus pour le développement en Suède, au Japon, en Pologne et en Irlande. En 2020, les projets éoliens offshore ont contribué à hauteur de 585 millions d’euros à l’EBITDA, après une croissance de 72%; 2,3 milliards d’euros d’ici 2030.

Par les marchés, la pire évolution en Espagne a été compensée par la croissance internationale, qui contribue déjà aux deux tiers de l’EBITDA. La demande d’électricité dans la péninsule ibérique a diminué de 5,1% sous condition de la crise covid-19. Iberdrola en Espagne a réduit son EBITDA de 5% et 13% son bénéfice net en 2020. Malgré cette évolution, les investissements augmentent de 21%, à 2,1 milliards d’euros, reflétant l’engagement en faveur d’une reprise verte dans le pays.

LA RETRIBUCIÓN AL ACCIONISTA CRECE UN 5% Y MEJORAN LAS RATIOS FINANCIERAS
La croissance des résultats permet à Iberdrola de proposer une rémunération des actionnaires à partir de 2020 de 0,42 euro/action, soit 5% de plus qu’en 2019. Le Conseil d’administration propose à l’Assemblée des actionnaires l’approbation d’une distribution supplémentaire de dividendes de 0,252 euro/action, qui sera ajoutée aux 0,168 euro/action versés sous forme de dividende sur le compte. D’ici à 2021, la société prévoit la distribution d’un dividende de 0,44 euro par action.

La société a également amélioré les principaux ratios financiers et renforcé la solidité de son bilan : les flux de trésorerie ou les flux de trésorerie d’exploitation se sont élevés à 8 191,6 millions d’euros, après une croissance de 1,6 %, et la dette a diminué de 6,4 %, à 35 142 millions d’euros. En 2020, l’entreprise a réaffirmé son leadership dans le financement vert, avec 24,5 milliards d’euros disponibles dans des formats verts ou durables.

La liquidité s’élevait à 17,4 milliards, couvrant les besoins de financement sur 24 mois, et l’entreprise a démontré sa capacité d’accès aux marchés. Récemment, il a placé la plus grande émission d’obligations hybrides vertes de l’histoire: 2 milliards d’euros au moindre coût (1,45% et 1,825%).

AVANCES EN EL PLAN 2020-2025 Y POSICIÓN ÚNICA PARA CRECER HASTA 2030
Iberdrola a une position unique pour continuer à croître au cours de la prochaine décennie. A cet égard, le président du groupe, Ignacio Galán, a déclaré que « nous avons mis notre bilan au service de la reprise, avec des investissements records de plus de 9,2 milliards et des récompenses à plus de 22.000 entreprises d’une valeur de 14 milliards, la plus importante de notre histoire, pour maintenir 400.000 emplois sur nos marchés. Au cours de cette décennie, nous prévoyons d’investir 150 milliards d’euros pour tripler notre capacité renouvelable et doubler nos actifs réseau.

La société avance dans son plan d’investissement historique à 2025 de 75 milliards, qui s’étend maintenant à 150 milliards d’euros d’investissement jusqu’en 2030. Ce muscle onduleur vous permettra d’atteindre une puissance installée de 95 GW d’ici la fin de la décennie – il multipliera le courant de deux à 60 GW d’ici 2025 – et une base d’actifs réglementée de 60 milliards d’euros, soit 47 milliards en 2025. Fin 2020, la valeur de ces actifs s’élevait à 31,1 milliards d’euros et, d’ici 2021, elle continuera de croître pour atteindre environ 36 milliards d’euros (+16%), avec des apports provenant des opérations d’intégration : PNM Resources, aux Etats-Unis, et le distributeur CEB-D, au Brésil.

La croissance des années à venir viendra également de l’augmentation de sa clientèle. En 2020, Iberdrola a enregistré 43,8 millions de contrats, qu’elle prévoit de porter à 48,5 millions fin 2021. Et ce sera environ 60 millions en 2025 et environ 70 millions d’ici 2030. Dans ce contexte, les solutions personnalisées et intelligentes, les « solutions intelligentes », contribuent à hauteur de 4 % au résultat netd’ici2020.

Un autre grand vecteur de croissance sera l’hydrogène vert. Iberdrola développe déjà plusieurs projets qui permettront la décarbonisation de l’industrie et des transports ou la mobilité lourde en Espagne et au Royaume-Uni et développeront la chaîne de valeur. La société a également soumis 53 projets au programme de l’UE de prochaine génération, qui permettrait d’activer des investissements de 2,5 milliards pour atteindre une production annuelle de 60 000 tn/an.

Ces projets s’inscrit dans le cadre du programme ue nouvelle génération, qui accélérera l’investissement et la relance économique et l’emploi à court terme et, à moyen terme, la transformation du tissu industriel. L’entreprise mène 150 propositions, qui mobiliseraient 21 milliards d’euros d’investissements en Espagne dans des projets de production verte, des réseaux intelligents, du stockage et de l’efficacité énergétique par l’électrification. Elles créeraient 45 000 emplois, mobiliseraient 350 entreprises et contribueraient à la croissance du PIB national de 1,5 %. En outre, la balance des paiements s’améliorerait d’environ 1 milliard d’euros par an.

Les investissements attendus et l’évolution des activités d’ici 2030 permettraient à Iberdrola d’atteindre un bénéfice net de 5 milliards d’euros d’ici 2025 et d’environ 7 milliards d’ici 2030.

Alignée sur les résultats, la rémunération des actionnaires évoluera : la société prévoit un dividende de 0,56 euro/action d’ici 2025 et d’environ 0,75 euro par titre en 2030. Cette politique de dividendes représente une augmentation de la rémunération des actionnaires de 40 % pour la période 2019-2025 et d’environ 90 % entre 2019 et 2030