François Villeroy de Galhau : « Assez d’une Europe qui rase les murs ! » – Championnat d’Europe 2020

119

Publié le 19 févr. 2021 à 7:00Mis à jour le 19 févr. 2021 à 7:58

En ce début 2021, l’impression est que l’Asie tourne la page de la pandémie, que les Etats-Unis se donnent des moyens considérables pour la tourner, mais que l’Europe, sanitairement et économiquement, est en retard. Est-ce la vôtre ?

Précisons la photographie à aujourd’hui : l’Asie, foyer d’origine de la crise, a pris des mesures sanitaires très radicales et son économie a donc rebondi plus tôt. Les pertes en vie humaines américaines restent à l’inverse les plus lourdes, mais leur économie souffre deux fois moins, c’est vrai, que celle de l’Europe. Pourquoi ? Washington a mis sur la table des plans de relance exceptionnels pour compenser l’absence de protection sociale , et au vu du calendrier électoral. Sur ce terrain budgétaire, l’Europe n’a pas à rougir de la comparaison : notre modèle social a mieux protégé spontanément les salariés et les citoyens ; en outre, les Etats européens ont tous mobilisé rapidement de 4 à 5 points de PIB en soutien massif à leurs économies.