Gel des droits d’inscription 2020/2021 à l’université, mais hausse du coût de la vie étudiante  – Championnat d’Europe de Football 2020

15

En raison de la crise sanitaire due à l’épidémie de Covid-19, les frais d’inscription à l’université sont gelés pour la rentrée 2020-2021. Malgré cette mesure, les étudiants débourseront 3,21 % de plus que l’année dernière, notamment à cause de l’achat des masques, obligatoires pour assister aux cours.

Alors que les frais d’inscription à l’université, désormais indexés sur l’inflation, devaient augmenter de 1,2 % pour l’année universitaire 2020-2021, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, a confirmé début juillet, qu’en raison de la crise sanitaire, les droits d’inscription à l’université n’augmenteront pas cette année.

Des montants identiques à ceux 2019-2020

Pour la rentrée 2020-2021, les frais d’inscription pour les étudiants Français et ressortissants des pays de l’Union européenne sont les mêmes que l’an dernier. Ils s’élèvent à 170 euros pour une année de licence, à 243 euros pour une année en cycle de Master, à 380 euros pour une année de Doctorat et à 601 euros pour une année de cursus en formation d’ingénieur dans un établissement sous tutelle du ministère en charge de l’enseignement supérieur.

Les étudiants boursiers et les pupilles de la Nation sont exonérés, de plein droit, du paiement des droits d’inscription dans les universités.

Désormais, les étudiants n’ont plus à payer la mutuelle étudiante, mais ils doivent désormais s’acquitter de la Contribution de vie étudiante et de campus (CVCE), d’un montant de 90 euros, lors de leur inscription dans un établissement d’enseignement supérieur.

Quant aux étudiants étrangers, pour lesquels le montant des droits est majoré depuis 2019, l’inscription s’élève à 2 770 euros en licence et 3 770 euros en master.

+ 3,21 % pour la rentrée 2020-2021

D’après le 18e baromètre de la Fage (Fédération des associations générales étudiantes), la première fédération étudiante, les frais moyens engagés pour la rentrée 2020 s’élèveront à 2 361 euros pour les jeunes inscrits dans l’enseignement supérieur, soit 3,21 % de plus qu’en 2019. Et ce, malgré le gel des frais universitaires et la baisse du prix du ticket de resto U à 1 euro.

D’autant qu’avec la Covid-19, les étudiants doivent désormais consacrer une partie de leur budget à l’achat de masques, dont le port sera obligatoire à la rentrée pour respecter les règles sanitaires. Or, cet achat représente une dépense de 31,75 euros par mois.

Textes de lois et jurisprudence