Handball – Equipe de France – Euro 2020 : impériales, les Bleues écrasent la Croatie pour rejoindre la finale – Euro 2020

11
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

L’équipe de France a littéralement surclassé la Croatie (30-19) en demi-finales de l’Euro 2020. Elle pourra donc défendre son titre dimanche face à la Norvège ou au Danemark. 

«Il faut regarder l’adversaire en toute honnêteté. On est favoris et on va aborder ce match avec énormément d’ambition mais aussi d’humilité.» Avant de défier une formation croate novice dans un dernier carré d’une grande compétition internationale, Olivier Krumbholz, le sélectionneur de l’équipe de France, avait eu le mérite de ne pas se cacher. Oui, ses filles avaient largement la faveur des pronostics et c’était à elles de montrer qu’elles n’étaient pas favorites uniquement sur le papier. Une mission parfaitement remplie par des Bleues qui auront assommé littéralement leurs adversaires dès le premier acte d’une demi-finale à sens unique… 

5 buts encaissés seulement en 30 minutes

Pourtant, le début de match avait laissé craindre un scénario plus compliqué pour les tenantes du titre. D’emblée, les Croates imposaient leur tempo, très lent en attaque, à la limite du refus de jeu, mais qui leur permettaient de prendre les devants (2-3, 8e). Mais cette légère domination n’allait pas tenir longtemps. Fidèle à son habitude, la défense bleue se mettait en ordre de bataille, Amandine Leynaud commençait à faire douter les ailières adverses et la France infligeait un terrible 9-0 en douze minutes à des Croates qui ne savaient plus à quel saint se vouer (11-3, 20e). Surtout que la réussite n’était pas de leur côté avec ici un poteau, là une transversale venant compléter le magnifique travail de Leynaud et de sa défense. Et comme en attaque Kalidiatou Niakaté était dans un grand jour (4 buts sur 5 tirs en première période), les Bleues avaient quasiment éteint tout suspense dès la pause (15-5).

Les Croates submergées

Néanmoins, les Croates, à l’orgueil, tentaient bien de faire douter des Françaises qui avaient le tort d’attaquer la seconde période à l’envers en subissant un 4-1 en cinq minutes (16-9). Mais il en fallait plus que ça pour espérer accomplir une «remontada». Intelligemment, Krumbholz posait un temps mort et remettaient son équipe dans le sens de la marche. La réaction ne tardait pas, sous l’impulsion de l’incontournable Estelle Nze Minko (20-12, 41e). Dès lors, les Croates comprirent qu’il n’y aurait pas de miracle ce vendredi à Herning et le dernier quart d’heure allait se dérouler de manière parfaitement sereine, grâce notamment aux parades de Cléopâtre Darleux. Et pour l’honneur, les Bleues mettaient un point d’honneur à remporter aussi cette seconde période (15-14, pour un score final de 30-19) pour se qualifier pour une finale qui les opposera, dimanche (18h00), à la Norvège ou au Danemark.