Hazard, Maradona, Courtois, De Bruyne, Haaland…: les chiffres «foot» de 2020 – Championnat d’Europe 2020

26
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

Après le cyclisme, le tennis et « l’omnisport », coup de projecteur sur les chiffres « foot » de 2020.

0 (Eden Hazard)

Pour le Diable rouge, 2020 est une véritable « annus horribilis » rythmée plus au gré des absences forcées (opération à la cheville et ses conséquences, problèmes musculaires, coronavirus) qu’à l’enchaînement des rencontres. Certes, le Brainois a remporté la Liga avec le Real Madrid mais il a relativement peu contribué à la conquête de ce trophée. Au total, il est apparu 15 fois (et deux petits buts) avec la vareuse merengue en 2020. Pire, il a carrément vécu une année blanche avec les Diables rouges pour la première fois depuis sa première sélection, étant juste « disponible » dans la sélection pour les deux premiers rendez-vous en Ligue des Nations.

1 (Rossi et Maradona)

Parmi les nombreux décès qui ont attristé la planète foot, ceux de Paolo Rossi et de Diego Armando Maradona. Respectivement avec la Squadra Azzurra et l’Albiceleste, ils ont été une fois champion du monde en marquant le tournoi de leur empreinte. « Pablito » est l’homme du Mundial 82 avec ses 6 buts, « le Pibe de Oro » était au sommet de son art en 1986. Ils ont été logiquement sacrés meilleur joueur du tournoi. Point commun entre deux stars qui ont connu le Calcio dans les années 80 : ils se sont croisés durant ces deux coupes du monde sur la route vers le sacre suprême, même si Rossi était réserviste lors du duel au Mexique.

2,54 (Hansi Flick)

Considéré comme un simple intérimaire début novembre 2019 après le limogeage de Niko Kovac, Hansi Flick est maintenant l’entraîneur qui a « réinventé » le Bayern Munich. En 58 matches à la tête des Munichois, il n‘en a perdu que trois, a remporté 5 trophées avec le Bayern (Bundesliga, Coupe et Supercoupe en Allemagne, Ligue des champions et Supercoupe en Europe), a été élu entraîneur de l’année en Allemagne, par l’UEFA… mais pas par la FIFA. En Bundesliga, il affiche une moyenne de points supérieure à Pep Guardiola : 2,54 points par match contre 2,52 pour le Catalan…

3 (Courtois)

Avec seulement 20 buts encaissés en 34 matches disputés lors de la saison 2019-2020, Thibaut Courtois a remporté pour la 3e fois de sa carrière (après 2013 et 2014 avec l’Atlético Madrid) le trophée Zamora, consacrant le gardien de l’année en Espagne. En 2020, il comptabilise 19 clean sheets sous la vareuse des Merengue en 44 matches avec qui il a remporté la Supercoupe et le titre en Liga (son 4e championnat avec 4 clubs différents).

14 (Bruno Fernandes)

Ces dernières années, Manchester United a souvent été vilipendé pour ses choix en matière de recrutement mais il a carrément mis dans le mille avec le médian portugais Bruno Fernandes, acheté à prix d’or (55 millions plus 25 millions de bonus) au Sporting Portugal. Le médian a même dû attendre une demi-finale de FA Cup le 19 juillet pour connaître sa première défaite avec les Red Devils. Il s’est surtout révélé comme un convertisseur de penalties avec 14 transformations réussies et un seul échec le 17 octobre sur le terrain de Newcastle, échec qu’il a rattrapé par un magnifique but.

Hazard, Maradona, Courtois, De Bruyne, Haaland…: les chiffres «foot» de 2020 - Championnat d'Europe 2020
Photo News

16 (Moukoko)

Dieu seul sait si sa carrière sera à la hauteur des attentes créées par sa précocité (47 buts et 10 assists en 25 matches avec les U19 du Borussia Dortmund étalés sur deux saisons). Le 21 novembre dernier, l’Allemand d’origine camerounaise Youssoufa Moukoko est devenu à 16 ans et 1 jour le plus jeune joueur à fouler la pelouse de la Bundesliga. Dans la foulée, il est aussi devenu le plus jeune joueur à jouer en Ligue des champions et le plus jeune joueur à marquer un but en Bundesliga (dès sa deuxième titularisation).

20 (Kevin De Bruyne)

Paradoxalement, la saison la moins riche en trophées collectifs (juste le Community Shield et la Carabao Cup) aura permis à Kevin De Bruyne d’entrer dans la légende de la Premier League. Elu joueur de la saison par ses pairs et repris dans l’équipe de l’année de la FIFA, il a égalé le record de 20 assists en Premier, détenu depuis 2003 par Thierry Henry (alors à Arsenal) alors que son meilleur score personnel sur le sol anglais était à 18. Il avait aussi atteint cet incroyable total lors de sa dernière saison en Bundesliga avec Wolfsbourg, barrière que Thomas Müller a dépassée avec le Bayern. En 2020, il compte 15 assists en Premier League avec encore deux journées avant l’An Neuf.

33 (Haaland)

Ses stats incroyables avec Sazlbourg (un hat-trick dans chaque compétition disputée avec le club autrichien) demandaient une confirmation dans un contexte plus relevé. Transféré pour 20 millions à Dortmund durant le mercato d’hiver, Erling Braut Haaland a confirmé avec une moyenne de buts qui pouvait tenir la comparaison avec Robert Lewandowski. Même si cela n’a pas coïncidé avec un trophée pour le BVB, l’attaquant norvégien a clôturé son année avec 33 buts inscrits en 32 matches disputés avec les « Schwarz-Gelben », donnant le ton avec un… triplé dès son premier match en 23 minutes de présence à Augsbourg ! Une chose est sûre : il ne va pas s’éterniser en Bundesliga.

36 (Immobile)

À 30 ans, Ciro Immobile a atteint la plénitude malgré la crise du coronavirus. Quand il signe durant l’été 2016 après des expériences mi-figue mi-raisin à Dortmund et Séville, la Lazio n’imagine pas avoir réalisé l’affaire du siècle en déboursant 8,5 millions. 4 ans et demi plus tard, il comptabilise déjà 139 buts en 194 matches avec les « Biancocelesti ». La saison 2019-2020 qui s’est prolongée durant l’été l’a vu atteindre le total de 36 buts (record de Gonzalo Higuain en 2015-2016 égalé), également synonyme de Soulier d’Or européen. Sur 44 buts inscrits depuis l’été 2019, 27 l’ont été en 2020.

36,51 (Davies)

Parmi les éléments qui ont marqué l’année 2020 au Bayern Munich, il est impossible de ne pas citer Alphonso Davies. Le Canadien d’origine ghanéenne a profité des blessures pour s’installer sur le flanc gauche et a battu un record assez particulier : lors du match du titre à Brême le 16 juin, il a été « flashé » à 36,51 km/h, une première en Bundesliga alors que les premières mesures remontent à la saison 2013-2014

44 (Robben)

Le 28 juin 2020, Arjen Robben annonçait son retour à la compétition un an après avoir terminé son contrat au Bayern Munich. Par amour pour Groningue où il a effectué ses premiers pas chez les pros en 2000, le fragile ailier s’est lié pour un an pour aider le club durant la crise du coronavirus. En moins de 48 heures, le club avait vendu 2500 abonnements en plus malgré l’incertitude sur la présence des supporters au stade. Sur le terrain, son come-back s’est limité à… 44 minutes : une demi-heure lors du premier match contre le PSV à mi-septembre et 14 minutes contre Utrecht un mois plus tard. Le reverra-t-on encore en action en 2021 ? Rien n’est sûr…

Hazard, Maradona, Courtois, De Bruyne, Haaland…: les chiffres «foot» de 2020 - Championnat d'Europe 2020
Photo News

65 (Klopp)

Le coach allemand a ramené le titre à Liverpool après 30 ans d’attente, a été sacré coach de la saison par la Premier League, a été élu coach de l’année par la FIFA et en Grande-Bretagne et a désormais à son actif le plus grand nombre de victoires en Premier League sur le banc des Reds. Plus symbolique, le record qui était détenu par Bob Paisley à Anfield : la plus longue série de matches consécutifs sans défaite sur son terrain en championnat. Mané, Henderson, Salah, Firmino et Cie en étaient à 65 matches d’affilée. Suite au partage face à WBA ce dimanche (1-1), le record ne montera pas à 66.

Hazard, Maradona, Courtois, De Bruyne, Haaland…: les chiffres «foot» de 2020 - Championnat d'Europe 2020
Photo News

100 (Havertz)

Dans un mercato estival impacté par la crise du coronavirus, le transfert du prodige allemand Kai Havertz a semblé venir comme un écho d’un autre temps. Là où beaucoup de clubs ont compté leurs sous cet été, Chelsea a recruté pour plus deux cents millions. Après les 53 millions pour Timo Werner, dauphin de Lewandowski en Bundesliga, Frank Lampard a poussé pour le recrutement du jeune médian offensif du Bayer Leverkusen : une opération évaluée à 100 millions (le seuil en deçà duquel Leverkusen ne voulait pas descendre), soit 80 millions directement et des bonus hauteur de 20 millions.

102 (Cristiano Ronaldo)

Sans la crise du coronavirus, Cristiano Ronaldo aurait peut-être inscrit son 100e but avec l’équipe nationale portugaise à l’occasion du tournoi amical au Qatar face aux Diables rouges. Ce cap symbolique a été franchi à l’occasion d’un match en Nations League en Suède ponctué par un doublé de CR7. Avec le début des qualifications pour le Mondial 2022 et la phase finale de l’Euro 2020 en juin prochain, l’objectif du natif de Madeire est évident : détrôner l’Iranien Ali Daei, recordman mondial avec 109 buts internationaux entre 1993 et 2006. À moins d’une blessure, le meilleur buteur de l’histoire en Ligue des champions (134 buts) devrait y parvenir…

130 (Mertens)

« Ciro » Mertens s’est assuré une place indélébile dans l’histoire de Naples et il aura encore eu la chance de franchir le cap quelques mois avant le décès de l’idole de San Paolo Diego Maradona. Le 14 juin, en demi-finale retour de la Coupe d’Italie, il a assuré la qualification des « Partenopei » pour la grande finale (qui sera remportée aux tirs au but) en inscrivant le 122e but de sa carrière à Naples, effaçant Marek Masik des tablettes. Depuis lors, le Diable rouge a déjà largement amélioré son record avec un compteur affichant 130 réalisations dont 97 en Serie A.

178 (Sergio Ramos)

Les supporters du Real Madrid l’adorent, les autres l’abhorrent ou presque. À 34 ans, Sergio Ramos demeure un des défenseurs majeurs en activité, et enchaînent certains records inhabituels pour un joueur qui n’a pas une vocation offensive. Deux chiffres de 2020 suffisent à donner une dimension à une carrière riche en trophées, tant avec les Merengue qu’avec la Roja : le capitaine madrilène a inscrit 100 buts (toutes compétitions confondues) avec le Real et compte désormais 178 caps avec l’Espagne, à six petites longueurs du record détenu par l’ancien Anderlechtois Ahmed Hassan.

Hazard, Maradona, Courtois, De Bruyne, Haaland…: les chiffres «foot» de 2020 - Championnat d'Europe 2020

253 (Lewandowski)

Le Polonais est comme le vin : plus il prend de l’âge, plus il s’améliore. En 2020, Lewandowski est synonyme d’une accumulation de statistiques affolantes (45 buts avec le Bayern et la Pologne). On s’en tiendra à une seule : pour le dernier match avant la mini-trêve, il a réalisé un doublé au Bayer Leverkusen synonyme de 253 buts en Bundesliga, étant seulement le troisième joueur de l’histoire à passer le cap des 250 réalisations en championnat d’Allemagne. Si les 268 buts de Klaus Fischer sont une cible réalisable, Gerd Müller a quand placé la barre très haut : 365 buts et 7 titres de meilleur buteur. Lewandowski n’en a « que » 5… pour l’instant.

644 (Messi)

Même si l’Argentin a connu une année compliquée au point d’envisager quitter son club dans la foulée de la « demontada » munichoise, il reste un homme qui affole les statistiques : meilleur buteur en 2019-2020 malgré la perte du titre, la « Pulga atomica » s’est attaqué au mythe du roi Pelé, le détrônant lors de l’avant-dernier match du Barça en 2020. 644 matches inscrits sous le maillot Blaugrana, c’est un de plus que le triple champion du monde avec son club brésilien Santos.

1128 (Bruno Soriano)

Il n’est pas le joueur le plus médiatique de la planète foot et sa renommée a à peine dépassé les frontières de l’Espagne malgré quelques sélections avec la Roja. À 36 ans, ce médian défensif a effectué la totalité de sa carrière à Villarreal. Le 22 juin 2020, il a vécu un moment particulier en montant au jeu à la 88e contre Séville. Ce jour-là, il a mis un terme à… 1128 jours d’absence sur les pelouses de la Liga. 3 ans se sont écoulés depuis ce 21 mai 2017 et ce derby contre Valence, trois ans au cours desquels il a souffert pour se remettre d’un problème au tendon rotulien. Trois ans pour encore enregistrer 7 apparitions en Liga et prendre sa retraite sur un dernier match le 19 juillet.

4234 (Romelu Lukaku)

Sportivement, 2020 aura été une grande année pour Romelu Lukaku même si elle n’a pas débouché sur un trophée collectif (juste le titre de meilleur joueur de l’Europa League) avec son nouveau club l’Inter Milan où il a été l’étranger le plus prolifique pour sa première saison depuis le Brésilien

Ronaldo en 1997-1998. 35 buts avec les Nerazzurri et 5 buts avec les Diables rouges conduisent Romelu Lukaku vers le cap des 300 buts dans sa carrière. Pour l’instant, le compteur est bloqué à 293. Le CIES a calculé qu’il était dans le top 10 des joueurs les plus utilisés en 2020 avec 4234 minutes avec l’Inter.