Judo : Casse-Chouchi pour le bronze à Tachkent ! – Championnat d’Europe de Football 2020

41

Comme fin novembre, à Prague, dans le cadre de l’Euro 2020, Matthias Casse et Sami Chouchi se retrouveront en finale pour la médaille de bronze, ce samedi, à Tachkent !

Après deux victoires expéditives, face au Slovaque Stancel et à l’Italien Esposito, l’Anversois a mis plus de dix minutes pour écarter le Mongol Nyamsuren en quart de finale. Une débauche d’énergie qui lui a sans doute coûté la victoire, face à l’Ouzbek Boltaboev en demi, et la finale pour l’or de ce Grand Chelem.

Dans le même temps, Sami Chouchi a signé deux succès convaincants, contre le Moldave Marian et, surtout, le Sud-Coréen Lee. Ainsi arrivé en quart, le Bruxellois n’a pas réussi à prendre sa revanche sur l’Italien Parlati, qui l’avait déjà battu au Masters, à Doha. Sami fut très malheureux lors de ce face-à-face, concédant sa défaite sur le gong ! Repêché, il s’est quand même bien repris, lui aussi face à un Ouzbek, Boboev, lequel montait de catégorie, passant des -73 aux -81 kg.

Aucun doute : la nouvelle finale, pour le bronze, entre Matthias Casse et Sami Chouchi vaudra la peine d’être vécue. Nul n’a oublié l’intensité de leur précédent face-à-face sur la scène internationale, à Prague, avec la victoire du n°1 mondial au bout d’un incroyable suspense.

Un Casse peut en cacher un autre…

En -73 kg, Jeroen Casse (22 ans), le jeune frère de Matthias, était étonnamment (Il est 192e mondial !) exempté du premier tour. Au deuxième, il rencontrait le Géorgien Gigani (28 ans/n°95), face auquel il a livré un combat intensif et… surprenant dans son épilogue. Aucun des deux judokas n’ayant réussi à marquer, ils en étaient à la prolongation, quand le Géorgien contra le Belge, le renversant sur le côté.

Waza-ari, selon l’arbitre. Annulé, par la vidéo ! Et, à peine trente secondes plus tard, Jeroen balançait son adversaire pour accéder au troisième tour de ce Grand Chelem, face au Russe Prokopchuk (26 ans/n°64). Là, ce fut d’un tout autre niveau, le Russe s’imposant après 45 secondes sur une clé de bras. Il n’empêche, Jeroen Casse a prouvé qu’il avait vraiment de qui tenir.

En -70 kg, Gabriella Willems a malheureusement été surprise par la Hongroise Gercsak (24 ans/n°38) peu avant la mi-combat. La Liégeoise (23 ans) avait pourtant bien entamé ce face-à-face avec une judoka qu’elle avait rencontrée à deux reprises, en 2015, quand elles étaient encore juniors. Mais Gaby a subi un véritable balayage, au sens littéral du terme, par la jambe gauche de son adversaire et a donc dû ranger son kimono sans avoir pu montrer qu’elle était bien revenue sur la bonne voie. Dommage…