La Croatie tombe face à l’ogre norvégien | – Championnat d’Europe de Football 2020

11
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

A l’image du choc entre la France et la Russie (28-28) ce vendredi, la rencontre entre la Croatie et la Norvège opposait deux formations ayant réalisé un parcours parfait depuis le début de cet Euro 2020. Le vainqueur validait son ticket pour les demi-finales. Ce choc des leaders du tour préliminaire offrait également un duel entre deux styles de jeu. D’un côté la Norvège et son armada de stars bardées de titres qui prône un jeu rapide et léché. De l’autre, la Croatie, pourtant orpheline des joueuses de Podravka, club phare du pays, en raison de la pandémie, mais qui est parvenu à se créer un collectif solide préparant plus tranquillement ses attaques. L’expérience a payé puisque la Norvège s’est imposée de onze buts (36-25).

Matija Bilusic, le sélectionneur croate, a choisi de mettre au repos Tea Pijevic, sa gardienne habituellement titulaire et brillante depuis le début de la compétition. Elle est juste entrée à l’occasion de trois jets de sept mètres et un seul a trouvé le chemin des filets. Sa remplaçante, Lucija Besen sera souvent livrée à elle-même face au jeu rapide norvégien mais la Croatie a tenu tête à son prestigieux adversaire durant quarante-cinq minutes. Camila Micijevic, l’arrière gauche de Metz Handball et meilleure buteuse jusqu’alors a, une fois de plus démontré sa force de frappe (7/10 au total) laissant souvent pantoises des gardiennes du calibre de Katrine Lunde et Silje Solberg. La demi-centre Valentina Blazevic et la pivot Ana Bebelic, sont les principales armes ayant permis à la Croatie d’atteindre la pause avec un seul but de retard (14-15) et d’espérer poursuivre son sans faute.

Mais face à cette Norvège-là, il faut être prêt à courir durant soixante minutes. Et le banc de touche peut également faire toute la différence. C’est une des leçons de ce match car, à partir de la 35e minute et l’expulsion temporaire de Camila Micijevic, les partenaires de Stine Oftedal se sont irrémédiablement détachées, grâce notamment aux contre-attaques rapides. Camilla Herrem, l’ailière gauche expérimenté en a profité pour inscrire trois buts et n’être qu’à une unité des 700 buts en sélection. A noter également la solide prestation de Henny Reistad (7/8 au tir). Une fois de plus la Norvège se pose en grand favori de cet Euro. Pour voir le dernier carré, la Croatie devra d’abord se défaire de l’Allemagne, victorieuse de la Hongrie cet après-midi (32-25).

Alexandre BUR

Photo Copyright Stanko Gruden / kolektiffimages