La dette publique espagnole a atteint 117,1% du PIB en 2020 – Championnat d’Europe de Football 2020

11

La dette publique de l’Espagne a atteint 1.311 milliards d’euros fin 2020, soit une hausse de 10,3% sur un an due à l’explosion des dépenses publiques provoquées par la pandémie de Covid-19, d’après les données publiées mercredi par la Banque d’Espagne. La dette représentait fin décembre 117,1% du Produit intérieur brut (PIB), contre 95,5% fin 2019.

Cette hausse «provient en grande partie des aides directes et des mesures mises en place pour répondre aux effets sanitaires, économiques et sociaux du Covid-19», a expliqué dans un communiqué le ministère de l’Économie, qui tablait sur une hausse de la dette à 118,8% du PIB.

Parmi ces mesures figurent notamment l’extension du financement public du chômage partiel, récemment prolongé jusqu’en mai, ainsi que les aides versées aux travailleurs indépendants.

Ces dispositifs pèsent lourd sur les finances publiques: environ 23 milliards d’euros ont ainsi été dépensés entre mars et septembre, en incluant les aides aux travailleurs indépendants, selon le ministère de la Sécurité sociale.

L’Espagne a vu son Produit intérieur brut (PIB) s’effondrer de 11% en 2020 sur un an, l’un des pires résultats de la zone euro pour ce pays très dépendant du tourisme, secteur frappé de plein fouet par la pandémie de Covid-19.

Le pays a fini 2020 avec plus d’un demi-million de chômeurs supplémentaires, en particulier dans le tourisme et l’hôtellerie. Environ 755.000 personnes se trouvaient encore au chômage partiel fin décembre, principalement dans ces secteurs.

Pour faire face au choc budgétaire provoqué par la crise sanitaire, le gouvernement de gauche de Pedro Sanchez s’appuiera fortement sur les fonds du plan de relance européen, dont l’Espagne sera l’un des principaux bénéficiaires, avec 140 milliards d’euros, dont la moitié sous forme de subventions et l’autre sous forme de prêts.