La Ligue 1 est la championne des plus-values en Europe ! – Foot 2020

28

Dans sa dernière Lettre hebdomadaire, l’Observatoire du football CIES s’est penché sur les plus-values réalisées par les clubs du Top 5 européen sur les dix derniers mercatos. Et la Ligue 1 n’a rien à envier au reste de l’Europe puisqu’elle est majoritairement représentée dans ce classement avec deux équipes sur le podium.

Célèbre pour sa faculté à faire éclore de belles pépites, la Ligue 1 fait honneur à sa réputation dans la dernière étude menée par l’Observatoire du football CIES.

Ce lundi, l’organisme a posté sa Lettre hebdomadaire sur les plus-values réalisées par les clubs du Big Five, c’est-à-dire les cinq plus gros championnats européens (la Bundesliga, la Liga, la Ligue 1, la Serie A et la Premier League), sur les dix derniers mercatos, soit depuis l’été 2016. Pour synthétiser, le CIES a listé les plus gros bénéficiaires sur cette période en soustrayant le montant des achats à celui des ventes.

La Ligue des talents comme il est coutume d’appeler le championnat français excelle dans l’exercice puisque trois écuries tricolores trustent les quatre premières places de ce beau classement.  

Le LOSC : palme d’or du mercato malin

Au sommet, on retrouve le flair de LOSC, insufflé par le modèle de trading de l’ère Gérard Lopez, qui a enregistré 191 millions d’euros de bénéfices en seulement cinq ans ! Grâce au talent de l’ex-directeur sportif Luis Campos, Lille a mis le grappin sur des joueurs aux énormes potentiels, le tout à des prix cassés. Au fil des saisons, ces recrues ont explosé sur le devant de la scène et ont été revendus plus tard pour des coquettes sommes. Les fans l’auront deviné, Nicolas Pépé (70 millions d’euros de plus-value) et Victor Osimhen (69 millions d’euros de plus-value environ) font partie des gros bijoux qui ont joué un rôle majeur dans cette première place.

L’OL de Jean-Michel Aulas, club qui rayonne à l’échelle européenne, décroche la médaille d’argent de ce classement. Avec une marge de 151 millions d’euros, Lyon affiche une forme olympique avec d’excellents éléments comme Tanguy Ndombele (plus de 60 millions d’euros), Ferland Mendy (plus de 48 millions), Mariano Diaz (plus de 25 millions) sans oublier les purs produits du club, Alexandre Lacazette (53 millions d’euros) et Corentin Tolisso (41 millions d’euros) revendus respectivement à Arsenal et au Bayern Munich.

Le talent de l’Atalanta

Le podium aurait pu être 100% français mais l’Atalanta Bergame, énorme surprise de la dernière édition de la Ligue des Champions, a décidé de s’inviter dans la fête. Pour un million d’euro, l’écurie italienne devance l’AS Monaco. La qualité du club et de son effectif doit beaucoup au travail d’un homme : Gian Piero Gasparini, qui a façonné l’ADN de cette équipe. Les grosses ventes de l’ailier Dejan Kulusevski pour 35 millions d’euros à la Juventus début 2020 et celle du défenseur Alessandro Bastoni pour plus de 31 millions d’euros à l’Inter Milan expliquent en partie cette troisième place.

Au pied du podium, l’AS Monaco est en embuscade. Evidemment boosté par le transfert monstrueux de Kylian Mbappé en 2017 (180 millions d’euros) et les pépites championnes de France de cette même génération, Thomas Lemar (68 millions), Fabinho (44 millions), Benjamin Mendy (42,5 millions), Tiemoué Bakayoko (37 millions d’euros) ou encore Bernardo Silva (35 millions), le club de la Principauté n’a pas connu la même réussite entre 2018 et 2020 avec un âge d’or derrière lui.

Enfin, à noter que les géants du Barça (-471 millions d’euros), de Manchester United (-586 millions d’euros) et de Manchester City (-631 millions d’euros) sont les pires déficitaires du Top 5 et qu’ils ne figurent pas évidemment dans ce classement.

La Ligue 1 est la championne des plus-values en Europe ! - Foot 2020