La livre au plus haut en deux ans et demi face au dollar, le Brexit se concrétise – Foot 2020

10
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

La livre britannique montait face à l’euro et au dollar jeudi au lendemain de l’annonce de l’autorisation du vaccin d’AstraZeneca au Royaume-Uni, atteignant même son plus haut niveau en deux ans et demi face à un billet vert affaibli.

Vers 10H10 GMT (11H10 à Paris), la livre gagnait 0,22% face au dollar, à 1,3655 dollar pour une livre, et 0,35% face à l’euro, à 89,95 pence pour un euro.

Les volumes d’échange étaient réduits en cette période des fêtes, exacerbant les mouvements de prix.

Le bitcoin, première des cryptomonnaies, dont le marché s’est enflammé en 2020 (+305%), a atteint vers 00H20 GMT un nouveau record depuis sa création: 29.292,47 dollars, et s’échangeait à 29.082,84 dollars (+0,54%).

Vers 08H50 GMT, la livre a atteint son plus haut niveau face au dollar depuis avril 2018, à 1,3670 dollar pour une livre.

“Les espoirs liés au vaccin ont propulsé la livre”, a commenté Jeffrey Halley, analyste chez Oanda.

L’annonce de l’autorisation du vaccin d’AstraZeneca, moins cher et plus simple à conserver, redore les perspectives du Royaume-Uni, un des pays les plus touchés en Europe actuellement confronté à une envolée des contaminations attribuée à un variant du virus.

Mais pour la dernière séance de l’année et à la veille de la fin de la période de transition post-Brexit, la livre restait en forte baisse de 6% face à l’euro en 2020, et les analystes expliquaient surtout sa hausse annuelle de 3% face au dollar par la faiblesse du billet vert.

Le dollar a à nouveau atteint son plus bas niveau en deux ans et demi face à un panier des principales autres devises, et s’inscrivait en baisse de 8,7% face à l’euro en 2020.

“La Réserve fédérale américaine (Fed) va garder sa politique monétaire aussi souple que possible aussi longtemps que faire se peut, étant donné l’état déplorable de l’économie”, ce qui rend le dollar moins attractif, a commenté Stephen Innes, analyste chez Axi.

————————————–

js/ved/sl