l’ANR de liquidation ressort à 21,3 euros/action pour 2020 – Foot 2020

17

Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L ‘hôtellerie européenne est touchée depuis la fin du 1er trimestre 2020 par une crise sans précédent. Les politiques de confinement et de restrictions sur les voyages ont contraint les hôteliers à fermer la plupart de leurs établissements sur le premier semestre 2020. Si les performances des mois de juillet et août ont montré la capacité de rebond de l’industrie hôtelière (avec un taux d’occupation moyen en Europe à 39% en août contre 7% en mai), les nouvelles restrictions à l’automne ont touché l’ensemble des pays européens. Ainsi pour 2020, les revenus des hôtels Covivio baissent de de -54,8% à périmètre constant, soit à 132,1 millions d’euros (-52,8% de variation en part du groupe).

Les revenus du groupe Covivio Hotels tombent de -52,9 à périmètre constant, soit à 144 ME.

Grâce à la qualité de son patrimoine et de ses locataires, le taux de collecte des loyers s’établit à 92% (73% en tenant compte des franchises de loyers et différés de paiements négociés avec les locataires). Les loyers 2020 impayés s’élèvent à 8 ME (10,7 ME en incluant les charges). Ces créances ont été provisionnées à 100% à fin décembre.

Structure financière solide

Malgré ces revenus 2020 fortement impactés par la crise, la structure financière de Covivio Hôtels reste solide. En 2020, Covivio Hôtels a renforcé son bilan grâce à une augmentation de capital de 185 ME via l’option de paiement du dividende en actions, choisie par 98,6% des actionnaires.

Covivio Hôtels dispose, à fin décembre 2020, d’une liquidité et de lignes de crédits non tirées, d’un montant de près de 290 ME.

A fin décembre 2020, le ratio de LTV (Loan To Value) droits inclus s’élève à 41,9% et le ratio d’ICR s’établit à 2,2, impacté par la baisse conjoncturelle des revenus. La maturité moyenne de la dette de Covivio Hotels est de 4,4 ans.

Compte tenu de l’incertitude sur la reprise hôtelière au 1er semestre, Covivio Hotels a sollicité et obtenu de la totalité de ses créanciers une suspension du covenant d’ICR consolidé (à 2x) pour le 1er semestre 2021.

L’ANR EPRA Net Tangible Asset (EPRA NTA) s’élève à 3,195 MdsE, en baisse de -12% sur un an, sous l’effet de la variation négative des valeurs d’expertises. Par action, la réduction s’élève à -19,6% sur un an, pour s’établir à 24,1 euros/action (30 euros/action fin 2019), suite au paiement du dividende en actions.

L’ANR de liquidation (EPRA NDV – Net Disposal Value) s’élève à 2,819 MdsE et 21,3 euros/action, et l’ANR de reconstitution (EPRA NRV – Net Reinstatement Value) atteint 3,582 MdsE et 27 euros/action.

L’EPRA Earnings de 38,8 ME (209,2 ME au 31 décembre 2019) affiche une baisse de -81,5% sous l’effet de la réduction des revenus liée à la fermeture des hôtels. Par action, l’EPRA Earnings atteint 0,30 euro sur 2020 (1,74 euro en 2019).

Dividende

Covivio Hotels proposera au vote de l’Assemblée générale du 8 avril prochain la distribution en numéraire, d’un dividende de 0,26 euro par action, correspondant à l’obligation de distribution liée au régime fiscal SIIC.

Perspectives 2021

En ce début 2021, l’activité hôtelière européenne reste très pénalisée par les conséquences de la pandémie, mais les premiers effets des campagnes de vaccination désormais déployées en Europe, et plus particulièrement dans les pays dans lesquels opère Covivio Hotels, jumelés à la fin des restrictions de déplacement, devraient permettre une reprise progressive de l’activité hôtelière. Covivio Hôtels pourra alors s’appuyer sur la qualité et la diversité de son patrimoine, loué et exploité par les grands opérateurs européens et internationaux, pour afficher une croissance de ses résultats.


©2021,