Le CAC 40 bondit, mais le Covid-19 et les tensions Chine – Etats-Unis inquiètent – Championnat d’Europe de Football 2020

12
Découvrez la méthode incroyable des Gains aux paris sportifs qui peut atteindre jusqu'à 1.800€ en 18 jours en jouant toujours la même mise sur chaque match ! Pas de martingale ! Pas d'artifice ! Que du simple et vrai ! Accédez à la méthode


Publié le


Mis à jour le

Le CAC 40 bondit, mais le Covid-19 et les tensions Chine - Etats-Unis inquiètent
Pixabay

Après l’envolée de Wall Street vendredi, le CAC 40 devrait nettement se redresser lundi matin. Si les indices américains ont été soutenu par les valeurs technologiques les investisseurs demeurent toutefois inquiets concernant l’impact économique des nouvelles restrictions mises en place afin de contrer une potentielle seconde vague pandémique. Les marchés craignent notamment l’annonce d’un nouveau confinement. Au chapitre des valeurs, Veolia a précisé qu’elle remettrait son offre améliorée à Engie sur la majeur partie de sa participation dans Suez au plus tard ce mercredi.

Reste que la volatilité devrait rester de mise sur les prochaines semaines. “Donald Trump pourrait avoir à répondre de l’information publiée dimanche concernant ses revenus et ses impôts. En effet selon cette information, le président américain n’aurait payé que 750 dollars de taxes en 2016 et 2017, après avoir enregistré des pertes importantes pendant les années précédentes. Cette information tombe alors que le premier débat, dans l’attente des élections présidentielles du 3 novembre, aura lieu mardi et pourrait conduire le candidat démocrate Joe Biden à interroger son adversaire sur ce point. L’approche des élections pourrait également mener à d’autres publications de ce type et cela devrait conduire à une volatilité très élevée sur les marchés jusqu’au 3 novembre”, juge à cet égard IG, pour qui d’autres évènements sont de nature à maintenir une volatilité élevée : nomination de la nouvelle juge de la cour suprême, tensions entre la Chine et les Etats-Unis, évolution du coronavirus

>> A lire aussi – Bourse, pétrole, obligations… 7 placements à fuir à la rentrée

Les tensions entre la Chine et les Etats-Unis devraient se poursuivre cette semaine, notamment concernant Tiktok. “Alors que le président américain souhaitait faire interdire le téléchargement de l’application à partir de dimanche, un juge a temporairement bloqué la décision de Donald Trump. Par ailleurs le numéro un chinois des semi-conducteurs vient d’être placé officiellement sur la liste noire des Etats-Unis car selon l’administration américaine la société aurait des liens avec l’armée chinoise, ce que réfute la société chinoise SMIC“, rapporte IG.

L’analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l’analyse graphique, le bureau d’études DayByDay observe une bougie noire avec une mèche basse significative sur le support majeur à 4 693 points, réalisée dans des volumes classiques à 3,2 milliards d’euros. C’est la première fois depuis 8 séances que les acheteurs se manifestent réellement. Avec l’aide des marchés américains, une reprise devrait se développer en direction de 4 893 points. Mais il est encore trop tôt pour parler de tendance.

>> Inscrivez-vous à notre newsletter Entreprises et Marchés

Les valeurs à suivre aujourd’hui

VEOLIA

Veolia a confirmé, ce lundi 28 septembre 2020, qu’Engie ayant annulé son conseil d’administration prévu le 25 septembre dernier, elle lui remettra son offre améliorée sur la majeure partie de sa participation (29,9% sur plus de 32%) dans Suez au plus tard le mercredi 30 septembre 2020.

PSA-FCA

PSA et Fiat Chrysler Automobiles (FCA) ont fait des concessions à la Commission européenne pour tenter d’obtenir le feu vert à leur projet de mariage. Sur le site de l’institution, il est indiqué que les deux constructeurs automobiles ont soumis des « remèdes ». Bruxelles ne donne aucun détail sur les concessions proposées. Mi juin, Bruxelles avait ouvert une enquête approfondie sur ce projet de mariage. L’institution s’inquiétait de la part de marché élevée qu’afficherait le nouveau groupe sur le segment des petits utilitaires (moins de 3,5 tonnes) en Europe.

Vendredi à Paris

A l’exception de Londres, les principaux marchés actions européens ont clôturé dans le rouge vendredi, sur fond de résurgence du Covid-19 en Europe et de risques de nouvelles mesures de confinement. En parallèle, les commandes de biens durables ont déçu aux Etats-Unis. Dans ce contexte, les espoirs quant à l’adoption d’un nouveau plan de relance américain n’ont pas suffi à remonter le moral des investisseurs. Au son de la cloche, le CAC 40 a reculé de 0,69% à 4 729,66 points et l’EuroStoxx50 a abandonné 0,71% à 3 137,06 points. Sur une semaine, ces indices perdent 5% et 4,5%.

>> A lire aussi – CAC 40, Dow Jones… Après la remontada, la Bourse risque une bérézina !

Vendredi à Wall Street

Les marchés actions américains ont fini la séance de vendredi sur une belle hausse. Les indices ont pu compter sur les valeurs technologiques à l’image d’Apple. Si les inquiétudes concernant une seconde vague pandémique potentielle les marchés fondent aussi leurs espoirs sur une nouveau plan de relance. Au son de la cloche, le Dow Jones a progressé de 1,34% à 27 173,96 points et le Nasdaq Composite s’est adjugé 2,26% à 10 913,56 points.

>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur Facebook (cliquez sur l’image)

Le CAC 40 bondit, mais le Covid-19 et les tensions Chine - Etats-Unis inquiètent - Championnat d'Europe de Football 2020
Getty Images