Le CAC 40 dans le vert, mais l’inflation et les taux d’intérêt aux Etats-Unis inquiètent – Foot 2020

17

Le CAC 40 devrait ouvrir dans le vert, toujours porté par les espoirs liés au plan de relance aux Etats-Unis et l’accélération des campagnes de vaccination. “Petite pause observée hier sur l’ensemble des indices principaux, les investisseurs ont pris quelques bénéfices en attendant de nouveaux catalyseurs. Il y a peu de nouveau sur le plan de relance outre atlantique même s’il est à un stade déjà bien avancé, la baisse globale des cas de contamination se poursuit et la mise en place de la vaccination se déroule de manière positive. Il faut regarder du côté des taux d’intérêt pour apercevoir des mouvements plus intéressants. Les taux augmentent à l’image du 10 ans US sous les pressions inflationnistes que les 1900 milliards du plan notamment pourront engendrer.”, souligne Saxo Bank.

Quelques déclarations ou indicateurs “peuvent laisser penser que des discussions sur un début d’inflexion des politiques monétaires interviendront peut-être plus rapidement que certains investisseurs le pensent”, met de son côté en garde Alexandre Baradez, responsable de l’analyse marché chez IG France. “Il y a d’abord eu ces propos de Raphael Bostic de la Fed d’Altanta qui a déclaré en janvier qu’un ralentissement des achats d’actifs par la Réserve Fédérale pourrait intervenir dès cette année si la situation économique le permettait, rendant subitement moins hypothétique cette possibilité. Il y a ensuite l’évolution sanitaire aux Etats-Unis : en l’espace de seulement un mois, le nombre de contaminations journalières a été divisé par deux, le tout en parallèle d’une progression de la campagne de vaccination. La courbe des hospitalisations s’est également infléchie depuis quelques semaines et certains Etats relâchent un peu les restrictions sanitaires. On remarque ensuite une poursuite de la poussée haussière de l’anticipation d’inflation moyen-terme aux Etats-Unis”, souligne l’expert. A la Bourse de Paris, Société Générale et Air Liquide susciteront l’intérêt des investisseurs dans le sillage de la publication de leurs résultats 2020.

>> A lire aussi – Bourse, immobilier… “le coronavirus provoquera une réinitialisation !”

L’analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l’analyse graphique, le bureau d’études DayByDay observe une petite bougie noire avec une mèche basse, réalisée dans des volumes faibles à 3,1 milliards d’euros. Cette bougie peut être assimilée à un pendu. Cette figure indique que le marché devient vulnérable à un retournement. Néanmoins, une confirmation est nécessaire : une bougie noire doit être réalisée aujourd’hui.

>> Retrouvez ici nos Conseils Bourse du jour

Les valeurs à suivre aujourd’hui

SOCIETE GENERALE

Société Générale a réalisé au troisième trimestre 2020 un bénéfice net en baisse de 28,1% à 470 millions d’euros. Le produit net bancaire a reculé de 6% à 5,838 milliards. Le résultat brut d’exploitation a reculé de 13% à 1,487 milliard tandis que le coût net du risque s’est établi à 689 millions contre 371 millions un an plus tôt. Les analystes financiers prévoyaient un coût du risque de 993 millions d’euros selon les estimations IBES de Refinitiv. Pour 2020, le groupe accuse une perte nette de 258 millions pour PNB en repli de 10,4% à 22,1 milliards.

ORPEA

Orpea a réalisé mardi soir son point d’activité au titre de son exercice 2020. Ainsi, le spécialiste de la prise en charge de la dépendance a publié un chiffre d’affaires record de 3,92 milliards d’euros, en hausse de 4,9% sur un an. En organique, le chiffre d’affaires est stable. La croissance à données publiées résulte des acquisitions notamment en Irlande en maisons de retraite, en France en santé mentale et des acquisitions ciblées d’établissements indépendants.

>> A lire aussi – Tesla, Signal… “la Bourse est prise de folie, gare au krach !”

NATIXIS

Les actionnaires minoritaires de Natixis vont bénéficier d’une offre de rachat de BPCE, a confirmé la banque après la clôture de la Bourse de Paris. La maison-mère de la banque d’affaires propose 4 euros par actions contre un dernier cours coté de 3,7 euros, pour les 29,3% du capital qu’elle ne détient pas encore. Cette Offre représente un montant total en numéraire de 3,7 milliards d’euros. Natixis avait été mis sur le marché à 19,55 euros fixé en fin 2006. 2,8 millions de particuliers avaient alors participé à l’opération.

UBISOFT

Ubisoft a légèrement relevé sa prévision moyenne de résultat opérationnel ajusté pour l’exercice 2020/2021. L’éditeur de jeux vidéo vise désormais un résultat opérationnel ajusté compris entre 450 et 500 millions d’euros, soit 475 millions d’euros en moyenne, contre de 420 à 520 millions auparavant, soit 470 millions d’euros en moyenne. Le net bookings, l’équivalent des revenus, est, lui anticipé entre 2,22 et 2,28 milliard d’euros contre de 2,2 à 2,35 milliards d’euros auparavant.

Du côté des statistiques

La production industrielle de décembre de la France est attendue à 8h45. Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance à 14h30 de l’inflation en janvier. Les stocks des grossistes de décembre sont attendus à 16h. Vers 8h30, l’euro gagne 0,1% à 1,2130 dollar.

Hier à Paris

Les marchés actions européens ont clôturé en ordre dispersé après un début de février tonitruant. Les investisseurs ont donc repris leur souffle après une période teintée d’optimisme. Hier soir, l’espoir lié au plan de relance de 1 900 milliards de dollars de Joe Bien a permis une nouvelle fois de mener les indices américains sur de nouveaux plus hauts historiques. Longtemps plus forte hausse du CAC 40, Total termine finalement lanterne rouge (-1,75%), pénalisé par des prises de bénéfices. Ce soir, le CAC 40 a terminé sur une hausse de 0,1% à 5 691,54 points. L’Euro Stoxx 50 a cédé 0,14%.

Hier à Wall Street

Les indices actions américains ont clôturé en ordre dispersé. Wall Street a marqué une pause après les récents records sur fonds de bons résultats d’entreprises, d’espoirs sur le plan de relance de la nouvelle administration américaine et d’avancées sur le front des vaccins. Aucune statistique majeure n’était à signaler. Le Dow Jones a reculé de 0,03% à 31 375,83 points. Le Nasdaq a grimpé de 0,14% à 14 007,7 points.

>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur Facebook (cliquez sur l’image)

Le CAC 40 dans le vert, mais l'inflation et les taux d'intérêt aux Etats-Unis inquiètent - Foot 2020
Pixabay (montage Capital)