le CAC40 va poursuivre sa baisse, les vendeurs à découvert toujours malmenés! – Euro 2020

17

Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Une assez nette baisse est annoncée par les indicateurs de préséance ce matin à 30 minutes du coup d’envoi des échanges à Paris, et ce, dans le sillage de la baisse déjà enregistré hier (-1,16%). Les marchés sont animés par la grande bataille entre petits porteurs coalisés contre les fonds de ventes à découvert… Et ces derniers ont subi de sérieux dégâts hier. Symbole de l’affrontement, le titre GameStop a encore plus que doublé avec une envolée de 134,8%. L’affolement des vendeurs à découvert a gagné l’Europe hier et s’est matérialisé sur les valeurs foncières, avec des progressions de près de 20% pour certaines (Unibail et Klépierre). Des observateurs craignent que ces vendeurs ne doivent aussi céder certains titres détenus pour le coup en propre, pour faire face à leurs pertes sur les opérations de “short”…

Le premier rendez-vous 2021 de la Fed n’a accouché d’aucune surprise. La Réserve fédérale américaine a annoncé mercredi soir le maintien de ses taux d’intérêts directeurs à leur niveau actuel et la poursuite au même rythme de ses achats d’actifs, assurant aux marchés son soutien à long terme face à la crise du coronavirus.

Côté valeurs, Apple a publié mercredi soir après la clôture de Wall Street des résultats et des ventes supérieurs aux attentes des analystes pour son 1er trimestre fiscal, à 111 Mds$! L’action de la firme à la pomme, qui évoluait ces derniers jours à des niveaux records, se montrait cependant hésitante après cette publication remarquable, reculant légèrement dans les cotations électroniques après la clôture.

A Paris, les investisseurs ont de nombreux titres à observer ce matin suite à leurs publications : parmi eux, STMicroélectronics, Elior.

WALL STREET

La Bourse de New York terminé en forte baisse mercredi, dans le sillage des marchés européens, face aux craintes que fait peser le Covid-19 sur la reprise économique. A l’issue de la réunion de la Fed, son président Jerome Powell a souligné que la pandémie rend les perspectives économiques “hautement incertaines” aux Etats-Unis.

A la clôture, le Dow Jones a chuté de 2,05% à 30.303 points, alors que l’indice large S&P 500 a perdu 2,57% à 3.750 pts, et que l’indice Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a lâché de 2,6% à 13.270 pts.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
– PIB avancé du quatrième trimestre. (14h30)
– Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
– Indice des indicateurs avancés du Conference Board. (16h00)
– Ventes de logements neufs. (16h00)

Europe :
– Taux de chômage en Espagne. (09h00)

L’once de métal jaune s’échange à 1.836$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,2091$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 55,41$.

VALEURS A SUIVRE

Elior dévoile un chiffre d’affaires de 945 millions d’euros générés d’octobre à décembre, pour le compte du 1er trimestre, en recul de -27,7% par rapport au premier trimestre de l’exercice précédent. La contraction organique s’établit à -26,1%. A fin décembre 2020, la liquidité disponible d’Elior s’élevait à 605 millions d’euros, à comparer à 630 millions d’euros à fin septembre 2020. Concernant la situation sanitaire et le resserrement des contraintes dans plusieurs pays, Elior évoque “une source persistante d’incertitudes pour les prochains mois alors que les campagnes de vaccination commencent seulement à être mises en place.” Le Groupe continuera de faire face à une base de comparaison annuelle défavorable jusqu’à mimars 2021, date anniversaire des toutes premières mesures de confinement. “Aujourd’hui, rien ne nous permet d’envisager, avec certitude, une situation sanitaire maîtrisée à court terme et normalisée d’ici à la fin de l’exercice 2020-2021”, écrit Elior.

STMicroelectronics : Au quatrième trimestre, STM a enregistré un chiffre d’affaires net de 3,24 milliards de dollars, une marge brute de 38,8 %, une marge d’exploitation de 20,3 % et un résultat net de 582 millions de dollars, soit 0,63 dollar par action après dilution. Le résultat d’exploitation a ainsi augmenté de 42,7 % pour s’établir à 657 millions de dollars, contre 460 millions de dollars au quatrième trimestre 2019. La marge d’exploitation de la Société a progressé de 360 points de base en variation annuelle pour ressortir à 20,3 % du chiffre d’affaires net au lieu de 16,7 % au quatrième trimestre 2019. Pour l’ensemble de l’exercice 2020, STMicroélectronics a généré un chiffre d’affaires net de 10,22 milliards de dollars, une marge brute de 37,1 %, marge d’exploitation de 12,9 % et un résultat net de 1,11 milliard de dollars (+7,2%).

Groupe Crit : Avec un chiffre d’affaires de 1,752 milliard d’euros sur l’exercice, le groupe affiche en 2020 un niveau d’activité en baisse de -29,6% (2,488 MdsE en 2019). Malgré le contexte de la pandémie qui perdure, l’activité s’est progressivement redressée avec un 4e trimestre à -19,8% (-29,2% au 3e trimestre à change constant).

Aubay publie un chiffre d’affaires de 426,4 millions d’euros au titre de 2020, en croissance de +2,1% en données publiées et de -1,5% à périmètre comparable. Cette performance, obtenue dans un environnement sanitaire incertain, est supérieure à la borne haute de l’objectif qui était compris entre 420 ME et 425 ME.

Nexans renforce son partenariat de longue date avec Airbus par un nouveau contrat portant sur la fourniture de câbles et de fils aéronautiques spécialisés destinés à former le réseau électrique des avions et hélicoptères civils et militaires.

Dontnod Entertainment a réalisé une augmentation de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription au profit d’une catégorie de personnes et s’adressant exclusivement à des investisseurs qualifiés, pour un montant envisagé initialement d’environ 40 millions d’euros. Dans le cadre de ce placement, Tencent s’est engagé à participer à hauteur de 30 ME.

Latécoère dévoile un chiffre d’affaires annuel de 413,2 millions d’euros pour l’ensemble de l’année 2020, en baisse de 42,1% et de 40,7% sur une base organique.

Groupe Partouche : le Produit Brut des Jeux (PBJ) enregistre une baisse de -21,8% sur l’exercice à 525,7 ME. Ce recul est imputable au repli du PBJ des machines à sous (-26,7%) et du PBJ des jeux traditionnels en France (-17,8%). Seul le PBJ des jeux traditionnels à l’étranger progresse (+ 24,6%) porté par le bond des jeux online et des paris sportifs en Belgique (+ 51,1%). Le chiffre d’affaires consolidé 2020 du Groupe recule de -20,8% pour atteindre 343,5 ME. L’Ebitda 2020 s’élève à 51,2 ME (75,7 ME en 2019), pour représenter 14,9% du chiffre d’affaires. Le résultat opérationnel courant (ROC) est une perte de -8,3 ME. La contraction de -41,7 ME par rapport à 2019 est la conséquence directe des fermetures des casinos sur le chiffre d’affaires. Le résultat opérationnel est une perte de -12,1 ME, contre un bénéfice de 31,9 ME en 2019. Le résultat net ressort en perte de -15,2 ME contre un bénéfice de 25 ME en 2019, dont -17,4 ME en part du Groupe.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D’AFFAIRES/RÉSULTATS…

Infotel, Ecomiam, Visiativ, U10, AudioValley, Balyo, Bio-UV, Maurel et Prom, Munic, SpineGuard

LES DERNIÈRES “RECOS” D’ANALYSTES…

Exane BNP Paribas dégrade LafargeHolcim à ‘neutre’.

LLBW passe à ‘conserver’ sur LVMH avec 538 euros dans le viseur.

INFOS MARCHES

Dontnod : Tencent s’empare de 22% du capital suite à une augmentation de capital.

BREF

Alchimie étend son partenariat stratégique avec Samsung TV Plus.


©2021,