Le patron de l’UEFA prédit des «  positions pleines  » à l’Euro d’été – News 24 – Foot 2020

31

Le sort du tournoi de football Euro 2020 reprogrammé ne sera décidé qu’en mars, mais les organisateurs de l’UEFA espèrent que les efforts de vaccination leur permettront de s’en tenir à leur plan initial pour le tournoi paneuropéen de juin.

La pièce maîtresse de 24 pays et d’un mois, un important générateur de revenus pour l’instance dirigeante du football du continent, l’UEFA et les fédérations nationales à travers l’Europe, a été reportée de 12 mois après l’épidémie de COVID-19 de l’année dernière.

– Diffusez des jeux et des rediffusions en direct sur ESPN + (États-Unis uniquement)

L’édition 2020 (diffusée sur les réseaux ESPN), imaginée par l’ancien président de l’UEFA Michel Platini, devait être la première mise en scène à travers le continent, plutôt que par un seul pays ou des hôtes communs.

Les villes hôtes sont Glasgow, Dublin, Bilbao, Amsterdam, Copenhague, Munich, Rome, Saint-Pétersbourg, Bucarest, Budapest et Bakou, avec les demi-finales et la finale au stade de Wembley à Londres.

L’UEFA avait espéré qu’une attente d’un an aurait permis aux supporters d’être présents aux matchs mais, la plupart des matchs de football continuant à se dérouler à huis clos, cette perspective dépend clairement d’une amélioration de la situation.

Le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, espère que les programmes de vaccination, évoluant à des rythmes différents dans les différents pays hôtes, seront la clé du respect du plan initial.

« La vaccination a commencé et je pense que nous pourrons avoir des stands pleins cet été », a déclaré Ceferin dans une récente interview avec le journal serbe Informer.

« Pour l’instant, le plan est de jouer dans les 12 pays. Bien sûr, il existe des options de sauvegarde au cas où un pays aurait un problème. »

Mais le Slovène admet qu’il peut être nécessaire de jongler avec le plan d’accueil et peut-être différents niveaux d’utilisation de la capacité du stade.

« Nous sommes prêts à organiser des compétitions dans 11, 10 ou 9 villes … et même dans un seul pays, si nécessaire. Cependant, je suis sûr à 99,9% que nous aurons le Championnat d’Europe dans les 12 villes, comme prévu », il a dit.

L’UEFA a confirmé qu’elle travaillait sur quatre scénarios opérationnels – pour des stades complets, une capacité de 50 à 100% ou une capacité de 20 à 30% et des matchs à huis clos.

Les villes hôtes ont été invitées à proposer deux à trois plans parmi ces options et il est possible que différentes approches soient adoptées dans chaque lieu.

« Une décision sur le scénario qui sera appliqué individuellement dans chaque ville pendant le tournoi sera prise le 5 mars 2021 », a déclaré l’UEFA dans un communiqué.

Compte tenu des accords de diffusion en place pour le tournoi, l’UEFA a un fort intérêt commercial à ce que l’événement se déroule comme prévu.

Même si l’ensemble du tournoi devait se dérouler sans supporters, cela permettrait à l’UEFA de respecter ses exigences contractuelles et d’éviter un coup financier majeur.

Une menace pour le tournoi viendrait si, comme l’année dernière, les ligues nationales devaient s’arrêter en raison de la pandémie, repoussant les compétitions nationales et européennes de clubs.

Jusqu’à présent, les ligues européennes, avec des protocoles stricts en place pour des jeux sécurisés sans fans, ont pu continuer à jouer, bien que les plans de retour des fans aient été affectés par la récente reprise des cas de COVID.