le résultat net part du groupe s’établit à 404 ME, en hausse de 48% – Euro 2020

39

Le Conseil d’administration de bioMérieux, acteur mondial du diagnostic in vitro, s’est réuni le 23 février sous la présidence de M. Alexandre Mérieux. Il a arrêté les comptes consolidés audités du Groupe au 31 décembre 2020. Le Chiffre d’affaires 2020 ressort à 3.118 millions d’euros, en croissance organique de 19,7% avec une solide performance commerciale au 4e trimestre, en croissance organique de 20,5%, portée par les ventes de réactifs de biologie moléculaire.
Le groupe souligne la progression annuelle de près de 58% du résultat opérationnel courant contributif qui atteint 613 millions d’euros, soit 19,6% du chiffre d’affaires.

La charge financière nette a représenté 29 millions d’euros en 2020, en légère hausse par rapport à 2019 où elle s’était élevée à 23 millions d’euros. Le coût de l’endettement financier net a représenté 25 millions d’euros en 2020, contre 21 millions d’euros l’année précédente, et les autres produits et charges financiers se sont élevés à 3,5 millions d’euros, à comparer à 2,5 millions d’euros en 2019.
Au 31 décembre 2020, le taux effectif d’impôt (TEI) du Groupe a atteint 23,2%, à comparer à 22,4% en 2019, qui avait bénéficié de l’impact positif de nouvelles dispositions fiscales sur la propriété intellectuelle aux États-Unis. En 2020, le taux a été affecté de manière légèrement défavorable par les actions de solidarité exceptionnelles qui ont dépassé le seuil de déductibilité de mécénat en France.
Au total, le résultat net part du Groupe s’est établi en 2020 à 404 millions d’euros, en hausse de 48% rapport aux 273 millions d’euros 2019.

TRÉSORERIE ET FINANCEMENT

L’EBITDA a atteint 823 millions d’euros en 2020, soit 26,4% du chiffre d’affaires, en hausse de 42% comparé aux 578 millions d’euros de 2019. Cette hausse reflète la progression du résultat opérationnel courant contributif et des dotations aux amortissements et provisions d’exploitation.
Les décaissements d’impôt ont représenté 116 millions d’euros, en hausse par rapport aux 82 millions d’euros versés l’année précédente, essentiellement du fait de la croissance des résultats.

Les décaissements liés aux investissements ont représenté environ 9% du chiffre d’affaires, soit 278 millions d’euros au terme de l’année 2020, contre 273 millions d’euros au cours de l’exercice précédent. Parmi les investissements principaux, il convient de mentionner l’accroissement de la capacité de production de BioFire à Salt Lake City.
Dans ce contexte, le cash-flow libre a atteint 328 millions d’euros en 2020 contre environ 150 millions d’euros en 2019.

DIVIDENDE

Le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale du 20 mai 2021 d’approuver un dividende de 0,62 euro par action, pour un montant total de 73 millions d’euros.

Alexandre Mérieux, Président Directeur Général, a déclaré : “Dans le contexte exceptionnel que connait le monde depuis un an, bioMérieux s’est fortement mobilisé et a démontré une nouvelle fois la pertinence de ses solutions. Notre positionnement de spécialiste du diagnostic in vitro et notre développement de solutions adaptées à la détection de la Covid-19 nous ont permis de réaliser de remarquables performances commerciales et financières. Dans un contexte incertain quant à l’évolution de la pandémie, bioMérieux et ses équipes sont engagées avec confiance pour répondre aux enjeux de santé publique que posent les maladies infectieuses en plaçant le diagnostic au coeur de la stratégie de prise en charge des patients”.

OBJECTIFS 2021

Dans un contexte où l’incertitude prédomine toujours, la croissance annuelle des ventes devrait s’établir entre 5 et 8% à taux de change et périmètre constants, avec une croissance solide au premier semestre 2021 qui devrait être similaire à la tendance du quatrième trimestre 2020.
Le résultat opérationnel courant contributif 2021 devrait être en ligne avec celui de 2020 à taux de change courants.